Immigration au Québec les plus et les moins

L'herbe est-elle plus verte au Québec ? Cette question tous les futurs immigrants se la posent. Malheureusement il n'y a pas de réponses toutes faites. Chacun ayant ses propres valeurs et attachant plus d'importance à certaines choses qu'à d'autres.

La méthode que j'ai trouvé la plus objective, est la liste des plus et des moins :

1ère étape
On prend une feuille de papier et on trace deux colonnes - et +

2e étape
On essais de trouver des solutions aux moins
(ex : frais lié à la voiture, ce déplacer en transport en commun)

3e étape
Faire la balance entre les - et les +  en fonction de notre propre jugement et regarder si un - peut, pour vous, être annulé par un +.
(ex : - le froid | + sports d'hiver et Carnaval de Québec)



Je propose aux résidents de faire leur liste de pour et de contre afin d'aider les futurs immigrants à faire leur liste.

+ | -

Voici quelques exemples que vous pouvez utiliser et compléter.
VOUS êtes la seul personne à pouvoir faire VOTRE propre liste.
C'est une démarche personnel pour faire le point sur votre projet.

les -

Refaire ça vie
la longueur des procédures d'immigration
déménager à l'international
trouver un logement
éloignement familial
les saisons
- l'hiver et le froid
- L'été et la chaleur
trouver un emploi
acheter des meubles
acheter des vêtements pour le grand froid
La couverture santé
Moins de vacances
La reconnaissance ou non des diplômes
Les ordres de certains métiers
Repartir au bas de l'échelle
avoir un salaire moindre
condition de vie
le 110 volts
les claviers qwerty
Une base minimum en anglais
Infrastructures
- L'état des routes et des ponts
- Pannes et retards du métro
Universités payantes
le prix de certains aliments (laitier, pain, vin, livres et magazine)
Frais de voiture (immatriculation, permis, pneus neige, entretient)
Déclarations d'impôt complexes
Double taxe
affichage hors taxe
la nourriture
le prix des logements
tout revendre
tout racheter
la culture nord américaine
...


Les +

Une nouvelle vie
refaire ça vie
La couverture santé
les saisons
- L'été chaud
- l'automne et ses couleurs
- l'hiver et la neige
nouvel emploi
changer d'orientation
les loisirs d'hiver
la culture nord américaine
l'Amérique en français
Faire de nouvelles connaissances
découvrir une autre culture
condition de vie
sécurité
on parle français
Infrastructures
- Bixi
- communauto
- les patinoires gratuites
- eau gratuite
Prix de l'électricité (mais on en consomme plus)
Facilité à créer une entreprise
impôts à la source
salaire plus élevé
reconnaissance du diplôme
métier recherché
ma communauté est très présente
le prix des logements
...

Relisez vos moins et cherchez des solutions pour les relativiser. Faites-vous aider par des immigrants sur place, certains préjugés et idées reçus pourraient vous coûter cher.

ex: je n'aime pas le froid
- bien m'équiper en vêtements grands froids
- les -30/-40 ne durent que quelque jours se sont des vagues de froid
- le froid est sec (un -1° en Europe semble plus froid qu'un -10°)
La réelle question est alors : vais-je supporter tous les ans d'avoir de longs hivers (+/- 3 mois) entre -5° et -20°?

ensuite pour chaque moins, vous associez un plus qui, POUR VOUS, pourrait l'annuler
ex:
- le froid | + patin à glace

Maintenant pensez-vous que les moins restés orphelin pourraient compromettre votre immigration ? renseignez-vous auprès des immigrants sur place

Salut Tipiack ! Ce sont des points que tu donnes comme exemple je présume. Ce ne sont pas tes propres plus et moins à toi ?

De toute manière, c'est en effet un bonne base lorsque quelqu'un songe à émigrer.

Je dirais, même si je n'ai jamais émigré, que les « Plus » du départ peuvent se transformer en « Moins » après quelque temps ici. Exemple : tu mentionnes dans les « Plus » : Plus de facilité à trouver un emploi. Certains vont en effet trouver ce qu'ils cherchaient et même rapidement. D'autres toucheront au but après bien des années de patience et de sacrifice, car ils se rendent compte que ça ne fonctionne pas nécessairement comme ils le pensaient ici.

Au fil du temps, cela peut devenir un problème suffisamment grave pour que la personne, au lieu de perdre son temps dans des petits boulots, songent à retourner dans son pays. Si on vient ici pour une meilleure qualité de vie (je ne parle pas de gens qui viennent bien sûr de pays pauvres, voire du tiers-monde) et qu'on ne la trouve pas faute d'un emploi convenable, eh bien cette qualité de vie n'est pas au rendez-vous.

D'un autre côté, les « moins » (la peur de l'hiver, de la neige et du froid) peut devenir un « plus » lorsque l'immigrant apprivoise cette saison, apprend à faire du patins et, tout surpris, se rend compte qu'il aime bien l'hiver alors qu'au départ, c'était parmi une de ses grandes craintes ;)

Ce fil mériterait d'être épinglé par ailleurs :)

Ensaimada :

Je dirais, même si je n'ai jamais émigré, que les « Plus » du départ peuvent se transformer en « Moins » après quelque temps ici. Exemple : tu mentionnes dans les « Plus » : Plus de facilité à trouver un emploi. Certains vont en effet trouver ce qu'ils cherchaient et même rapidement. D'autres toucheront au but après bien des années de patience et de sacrifice, car ils se rendent compte que ça ne fonctionne pas nécessairement comme ils le pensaient ici.

Tout à fait Ensaimada  :) cette liste n'est que le début d'un procédé, par la suite il faut évaluer les risques. Si on les prend, il faut les minimiser et avoir des solutions de repli.

Comme tu le soulignes ça peut arriver à tout le monde de ne pas trouver de travail en arrivant, je pense que ça fait partie des plus grands risques d'ailleurs.

C'est surtout mon vécu personnel qui détermine ce que je trouve + ou -. "Repartir en bas de l'échelle" ne m'a jamais dérangé car ça n'a pas été mon cas. Inversement, je ressens plus facilement la dureté de l'hiver.
Chaque + peut être un -. Tout dépend de comment on voit les choses. Idéalement, on devrait être capable de voir le bon côté et le revers de la médaille. Par exemple, l'hiver est l'occasion de sport d'hiver et de beaux paysages. Revers de la médaille, l'hiver est long et dur.

Franco-canadien :

C'est surtout mon vécu personnel qui détermine ce que je trouve + ou -. "Repartir en bas de l'échelle" ne m'a jamais dérangé car ça n'a pas été mon cas. Inversement, je ressens plus facilement la dureté de l'hiver.

Moi non plus, bien au contraire d'ailleurs puisque j'ai eu l'emploi que je ne pouvais pas avoir en France, mais cette liste s'adresse au futurs immigrants qui prendront peut être "Repartir en bas de l'échelle" dans leur moins et qu'ils compenserons par un plus.

Alors, pour ma part:

Les - :

L’éloignement de la famille
Mes paysages provençaux
Mon médecin de famille me manque
Le système de santé ( on a le service quand on paye)
L'odeur de la mer
Le manque de diversité des produits à base de laitages
Les livres pas chers
Les chaussures italiennes

Les + du Québec

Plus de facilité à trouver un emploi ou à créer son propre emploi à n'importe quel âge
Décider quand je veux partir à la retraite. Et revenir après avoir arrêté de travailler si ça me chante
Acheter une maison sans sacrifier tous le reste de sa vie pour ça
Choisir l’endroit où on va vivre et ne pas subir certaines incivilités (on dira ça poliment)
La gentillesse des Québécois, leur tolérance et leur respect
Les fêtes de Montréal
Les espaces verts partout
Un vrai hiver et la neige
L’été
L’automne
Les autoroutes sans péages
Le prélèvement d’impôts à la source
La simplicité des démarches administratives
La possibilité de reprendre  ses études à n’importe quel âge
Aller au ski le soir après le travail
Ne pas se faire bousculer à la montée dans l’autobus
Ne pas craindre le car-jacking
Pouvoir sortir seule après la tombée de la nuit
Les patinoires gratuites
Les courts de tennis municipaux éclairés et entretenus pour une cotisation annuelle de 20 $
Les restos pas chers
Le cinéma pas cher
Les spas partout
Les massages remboursés !

Vala !!! :idontagree:

Bon, tiens, habitant ici depuis toujours, à 56 ans, je pourrais juste au moins faire la liste des plus et des moins pour mon propre pays.Et ça n'engage que moi, les autres Québécois (trop rares sur les forums d'immigration) ayant leur propre opinion.

Plus

- La sécurité comparativement à ce qu'on peut entendre de ce qui se passe en Europe (bémol : il y a des quartiers qui ne sont pas sécuritaires et où règnent les gangs de rue et la mafia). Nous avons nos problèmes de délinquance aussi et de petite racaille.

= Le coût de l'immobilier moins cher ici qu'en France (mais beaucoup de gens, pour avoir une belle maison, s'endettent pour 25 ans et tout passe dans les paiements de la maison et ceux de l'auto). Alors pour l'immobilier et pour les Québécois, ça dépend du salaire et du portefeuille. Et  n'oublions pas qu'une maison sur l'île de Montréal est très chère, c'est aussi cher en banlieue immédiate. Pour avoir quelque chose à bon prix, pour les jeunes couples, il faut s'éloigner jusqu'en 3e couronne de banlieue, ce qui signifie alors beaucoup de transport, perte de temps, deux autos... et les dépenses qui viennent avec.

- Pour ma part, l'emploi n'a jamais été un problème; les secrétaires bilingues sont en demande. Toutefois, après un retour aux études à l'université, je me suis retrouvée avec un diplôme qui ne me servait pas et je suis redevenue secrétaire ... avec beaucoup de difficulté car mes études de nuisaient; je ne pouvais tout de même pas écrire dans mon CV que pendant trois ans, j'avais regardé les fleurs pousser les outardes s'envoler...

- Des cours parfois intéressants et à prix raisonnables dans les municipalités (mais je présume que ça existe aussi en France).J'ai peine à croire que des villes comme Marseille, Aix... n'ont aucune activité, aucun spectacls, aucune fête !

- La possibilité d'aller faire plein de cours et de retourner même aux études (mais bon, il faut les payer tout de même, donc avoir aussi les moyens financiers de le faire). Ou on plonge et on étudie et travaille en même temps ou on prend un congé sans solde lorsque l'employeur le permet.

- Les grosses tempêtes de neige et les grands froids (eh oui !)

- Lorsqu'un a un printemps, j'adore !

- L'été (il est très humide, mais cela ne me dérange pas... et je n'ai jamais eu la climatisation !). Je suis une fille de chaleur et de soleil.

- L'automne (on a souvent de très beaux automnes).

- La proximité des États-Unis pour aller visiter New York ou des états charmants comme le Maine, le Vermont, etc.

- La civilité des gens, quoique les choses se sont dégradées beaucoup (pour avoir toujours voyagé en métro, j'avais bien souvent de la difficulté à sortir car tout le monde voulait entrer en même temps; les gens qui ne vous tiennent pas les portes; l'incivilité et même l'agressivité au volant, entre conducteurs et envers les piétons et les cyclistes, les autos et les camions qui vous collent au derrière). Nous avons eu un cours sur la civilité où je travaille (420 employés) et ce n'était pas pour nous faire passer le temps; c'était nécessaire car il y a de plus en plus d'incivilité entre les gens au travail.

- Le réseau des pistes cyclables qui s'agrandit sans cesse.

- Énormément de spectacles l'été, payants ou gratuits (mais je présume que les grandes villes d'Europe ont aussi des activités culturelles pour les habitants).

- Ce n'est pas nécesssairement un plus, mais une chose dont je suis fière, c'est la qualité incroyable de nos artistes, dans tous les domaines. Nous ne sommes que 7 millions de francophones dans un mer anglophone et nous produisons des choses étonnantes et avons des artistes qui ont du succès partout dans le monde.

Moins

- Un système de santé lamentable

- Des infrastructures routières dangereuses et mal entretenues

- La corruption galopante au gouvernement, dans l'industrie de la construction, les scandales à répétion.

- Le fait d'être les plus taxés et impôsés en Amérique; on paie énormément pour des services que l'on n'a pas ou qu'on a de la difficulté à avoir.

- Des grands espaces, très beau certes, mais difficilement accessibles, car trop éloignés, ou payants. Une fois qu'on a ratissé le mont Royal, puis le parc Lafontaine, puis le parc régional de Longueuil, on n'a pas toujours envie et pas toujours le temps de partir en randonnée dans l'Estrie ... juste pour faire de la route assis dans son char. La Gaspésie, la vallée du Témiscouata, c'est très beau... mais il faut prendre ses vacances d'été pour y aller.

- Les hivers qui sont trop longs, imprévisibles (on passe de la neige à la pluie au verglas au grésil. Un jour il peut faire 2 C et le lendemain, -15 C !

- L'anglicisation de Montréal et le laxisme du gouvernement dans ce domaine. Dramatique... et ça n'augure rien de bon.

- Un problème de transport; incroyable que l'on ne puisse pas aller plus rapidement à Québec, Toronto ou New York.



Pour le reste, c'est une question de point de vue, d'intérêt et de budget. Un resto qui ne sera pas cher pour quelqu'un le sera pour son voisin. Une fin de semaine de ski qui ne fera pas mal au portefeuille à une famille de 4 va gruger le budget vacances de l'été pour une autre. Personnellement, on privilégie les restos où l'on peut apporter son vin, car sinon c'est souvent trop cher pour notre portefeuille.

Tipiack, tu parles d'avance technologique. J'ai lu très, très souvent qu'ici, au Québec, en termes de cellulaires (ou autres bidules du genre - je n'en ai pas et ne connaîs pas vraiment cela...sinon que c'est archi-compliqué avec des dizaines de forfaits), nous étions vraiment en retard et que ça coûtait très cher. C'est vrai ?

Pour ce qui est des Bixi, n'y a-til pas l'équivalent à Paris. J'ai même lu qu'il y avait désormais de petites autos électriques que l'on peut emprunter, à Paris, comme des Bixis, et dont les moteurs ont été fabriqués au Québec :)

Ensaimada :

Tipiack, tu parles d'avance technologique. J'ai lu très, très souvent qu'ici, au Québec, en termes de cellulaires (ou autres bidules du genre - je n'en ai pas et ne connaîs pas vraiment cela...sinon que c'est archi-compliqué avec des dizaines de forfaits), nous étions vraiment en retard et que ça coûtait très cher. C'est vrai ?

Là je parle dans les administrations. ex photo prise directement au guichet de la RAMQ pour faire la carte soleil.

Sinon oui il y a un certain retard qui surprend bon nombre d'immigrants, car les États-Unis sont à côté, ils ne comprennent pas ce retard.

Ensaimada :

Pour ce qui est des Bixi, n'y a-til pas l'équivalent à Paris. J'ai même lu qu'il y avait désormais de petites autos électriques que l'on peut emprunter, à Paris, comme des Bixis, et dont les moteurs ont été fabriqués au Québec :)

Si il y a l'équivalent des bixi mais ils sont souvent dégradés. Nous n'avons pas le sens du bien commun.

Tipiack :
Ensaimada :

Tipiack, tu parles d'avance technologique. J'ai lu très, très souvent qu'ici, au Québec, en termes de cellulaires (ou autres bidules du genre - je n'en ai pas et ne connaîs pas vraiment cela...sinon que c'est archi-compliqué avec des dizaines de forfaits), nous étions vraiment en retard et que ça coûtait très cher. C'est vrai ?

Là je parle dans les administrations. ex photo prise directement au guichet de la RAMQ pour faire la carte soleil.

Sinon oui il y a un certain retard qui surprend bon nombre d'immigrants, car les États-Unis sont à côté, ils ne comprennent pas ce retard.

Ensaimada :

Pour ce qui est des Bixi, n'y a-til pas l'équivalent à Paris. J'ai même lu qu'il y avait désormais de petites autos électriques que l'on peut emprunter, à Paris, comme des Bixis, et dont les moteurs ont été fabriqués au Québec :)

Si il y a l'équivalent des bixi mais ils sont souvent dégradés. Nous n'avons pas le sens du bien commun.

Merci ! Pour ce qui est de Bixi à Montréal, j'ai cru comprendre néanmoins qu'ils ont des problèmes financiers. Et en 2009, un article du Devoir stipulait que le vol des Bixi était devenu chose courante. Je ne sais pas si ça s'est amélioré depuis.

En tout cas, c'est un moyen de transport qui fait son p'tit bonhomme de chemin. Il y en avait aussi à Barcelone lorsque j'y suis allée.

les -

L'éloignement familial, surtout concernant les proches qui le vivent mal
L'éloignement amical
Pas de médecin de famille
Il faut toujours sourire et avoir l'air heureux en milieu professionnel
Les Québécois qui nous prennent pour des touristes
L'état des routes sur le réseau secondaire
Les limitations de vitesse sur autoroute
Les Québécoises difficile à cerner
Les codes de la drague qu'il faut ré apprendre à zéro
Les entreprises qui ont 10 ans de retard en terme de systèmes d'information (j'avoue, dans mon métier c'est à la fois un plus et un moins)
Le débat politique pas intéressant
L'impression que de toute façon c'est la mafia qui gouverne
Le fait que se plaindre soit mal vu
Le prix du super qui est certainement le plus cher en Amérique du Nord
les cinémas qui sont de vraies porscheries (imaginez vous au cine avec le voisin qui mange son big mac, pendant que la voisine de derrière vous masserait presque les oreilles avec ses pieds qu'elle dépose délicatement autour de votre tete...
L'écart de pouvoir d'achat qui fait qu'il est difficile d'envisager de revenir en France (bon ok, ca c'est un plus)
Les proches qui vous en veulent car vous ne dépensez pas tout votre argent dans des allers retours en France
Nos deux chats qui sont complètement collants (Balou dégage !!!)

Les +

Le comportement des gens dans la rue, au volant et de ceux qui travaillent dans le service
La facilité à se faire des amis d'un soir
Pas de WAISH WAISH au Canada !!!
Les stations de ski à portée de main avec de la neige en veux-tu en voilà !
Les autres immigrés
Les Québécoises !!!
Le fait que dès le samedi je suis autant détendu qu'un dimanche en France
Le pouvoir d'achat qui a fait un bond instantané de 80%
Pas de car jacking
L'amour des belles mécaniques qui survi à la pensée unique bobo écolo qui sévit outre Atlantique
La Ford Mustang V8 de 300 bourrins accessible en occasion dès 25k$ !!! (le prix d'une Megane diesel neuve en France)
Les conducteurs de Golf sont des gens normaux
La conduite sur la neige rock and roll (à déguster avec une propulsion, boite manuelle et en ayant déconnecté toutes les aides à la conduite)
Les prix de l'immobilier
Les USA à 40 min de route avec au passage leur sans plomb à 1$ le litre
New York à moins de 6 heures de route
Parler Anglais quand ca nous chante
L'effet du French accent
L'absence de caution en cas de location, la relation avec les proprios
Il y a moins de rentiers/d'héritiers bref de gens qui servent à rien, qui n'ont aucun mérite sinon celui d’être fils de et qui sont pétés de thunes (Ceux qui ont connus Paris comprennent)
Montréal n'est pas une place de la finance (ca rejoint le point précédent)
la synthèse des deux point précédents est qu'on a plus le sentiment d’être dans une méritocratie. C'est presque mon critère numéro 1.
Nos deux chats qui sont adorables (Balou, un calin tout de suite !!!)

Ensaimada :

Bon, tiens, habitant ici depuis toujours, à 56 ans, je pourrais juste au moins faire la liste des plus et des moins pour mon propre pays.Et ça n'engage que moi, les autres Québécois (trop rares sur les forums d'immigration) ayant leur propre opinion.

Plus

- La sécurité comparativement à ce qu'on peut entendre de ce qui se passe en Europe (bémol : il y a des quartiers qui ne sont pas sécuritaires et où règnent les gangs de rue et la mafia). Nous avons nos problèmes de délinquance aussi et de petite racaille.

= Le coût de l'immobilier moins cher ici qu'en France (mais beaucoup de gens, pour avoir une belle maison, s'endettent pour 25 ans et tout passe dans les paiements de la maison et ceux de l'auto). Alors pour l'immobilier et pour les Québécois, ça dépend du salaire et du portefeuille. Et  n'oublions pas qu'une maison sur l'île de Montréal est très chère, c'est aussi cher en banlieue immédiate. Pour avoir quelque chose à bon prix, pour les jeunes couples, il faut s'éloigner jusqu'en 3e couronne de banlieue, ce qui signifie alors beaucoup de transport, perte de temps, deux autos... et les dépenses qui viennent avec.

- Pour ma part, l'emploi n'a jamais été un problème; les secrétaires bilingues sont en demande. Toutefois, après un retour aux études à l'université, je me suis retrouvée avec un diplôme qui ne me servait pas et je suis redevenue secrétaire ... avec beaucoup de difficulté car mes études de nuisaient; je ne pouvais tout de même pas écrire dans mon CV que pendant trois ans, j'avais regardé les fleurs pousser les outardes s'envoler...

- Des cours parfois intéressants et à prix raisonnables dans les municipalités (mais je présume que ça existe aussi en France).J'ai peine à croire que des villes comme Marseille, Aix... n'ont aucune activité, aucun spectacls, aucune fête !

- La possibilité d'aller faire plein de cours et de retourner même aux études (mais bon, il faut les payer tout de même, donc avoir aussi les moyens financiers de le faire). Ou on plonge et on étudie et travaille en même temps ou on prend un congé sans solde lorsque l'employeur le permet.

- Les grosses tempêtes de neige et les grands froids (eh oui !)

- Lorsqu'un a un printemps, j'adore !

- L'été (il est très humide, mais cela ne me dérange pas... et je n'ai jamais eu la climatisation !). Je suis une fille de chaleur et de soleil.

- L'automne (on a souvent de très beaux automnes).

- La proximité des États-Unis pour aller visiter New York ou des états charmants comme le Maine, le Vermont, etc.

- La civilité des gens, quoique les choses se sont dégradées beaucoup (pour avoir toujours voyagé en métro, j'avais bien souvent de la difficulté à sortir car tout le monde voulait entrer en même temps; les gens qui ne vous tiennent pas les portes; l'incivilité et même l'agressivité au volant, entre conducteurs et envers les piétons et les cyclistes, les autos et les camions qui vous collent au derrière). Nous avons eu un cours sur la civilité où je travaille (420 employés) et ce n'était pas pour nous faire passer le temps; c'était nécessaire car il y a de plus en plus d'incivilité entre les gens au travail.

- Le réseau des pistes cyclables qui s'agrandit sans cesse.

- Énormément de spectacles l'été, payants ou gratuits (mais je présume que les grandes villes d'Europe ont aussi des activités culturelles pour les habitants).

- Ce n'est pas nécesssairement un plus, mais une chose dont je suis fière, c'est la qualité incroyable de nos artistes, dans tous les domaines. Nous ne sommes que 7 millions de francophones dans un mer anglophone et nous produisons des choses étonnantes et avons des artistes qui ont du succès partout dans le monde.

Moins

- Un système de santé lamentable

- Des infrastructures routières dangereuses et mal entretenues

- La corruption galopante au gouvernement, dans l'industrie de la construction, les scandales à répétion.

- Le fait d'être les plus taxés et impôsés en Amérique; on paie énormément pour des services que l'on n'a pas ou qu'on a de la difficulté à avoir.

- Des grands espaces, très beau certes, mais difficilement accessibles, car trop éloignés, ou payants. Une fois qu'on a ratissé le mont Royal, puis le parc Lafontaine, puis le parc régional de Longueuil, on n'a pas toujours envie et pas toujours le temps de partir en randonnée dans l'Estrie ... juste pour faire de la route assis dans son char. La Gaspésie, la vallée du Témiscouata, c'est très beau... mais il faut prendre ses vacances d'été pour y aller.

- Les hivers qui sont trop longs, imprévisibles (on passe de la neige à la pluie au verglas au grésil. Un jour il peut faire 2 C et le lendemain, -15 C !

- L'anglicisation de Montréal et le laxisme du gouvernement dans ce domaine. Dramatique... et ça n'augure rien de bon.

- Un problème de transport; incroyable que l'on ne puisse pas aller plus rapidement à Québec, Toronto ou New York.



Pour le reste, c'est une question de point de vue, d'intérêt et de budget. Un resto qui ne sera pas cher pour quelqu'un le sera pour son voisin. Une fin de semaine de ski qui ne fera pas mal au portefeuille à une famille de 4 va gruger le budget vacances de l'été pour une autre. Personnellement, on privilégie les restos où l'on peut apporter son vin, car sinon c'est souvent trop cher pour notre portefeuille.

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

cubidrinker :

Les +

Les conducteurs de Golf sont des gens normaux

Ah oui! Je l'avais oubliée celle-là ! Excellent ! :idontagree:

Je vais me prêter aussi à l'exercice.

Les "moins" :
- Le vent glacial et les plaques de glace
- Le communautarisme ambiant
- Le prix de l'alcool au-dessus de 10 degrés
- L'offre de cellulaire/l'offre internet
- Les transports inabordables (train/avion)
- Le métro à Montréal
- Le hockey, le football et tous ces sports que je comprends pas
- Les gens qui marchent à gauche dans la rue
- Les claviers qwerty
- La mentalité "keep your distance" des Québécois
- L'exercice de mathématique que l'on doit faire lorsqu'on veut s'acheter le moindre truc (prix hors taxe, sans le service)
- Les toilettes publics à l'hygiène contestable
- La loi 101 qui respecte le français, mais très peu son orthographe
- La RAMQ et le système de santé
- La gastronomie

Les "plus" :
+ Le logement abordable
+ Les opportunités professionnelles
+ Les possibilités de bourses/emplois étudiants démultipliées
+ Le système d'enseignement nord-américain
+ Le cosmopolitisme de Montréal (mais le revers de la médaille est le communautarisme)
+ Les restaurants pas chers
+ Le respect des règles
+ La sécurité ambiante
+ Les mentalités ouvertes au volontarisme
+ Les filles qui vous draguent (honnêtement, ça fait plaisir par moment)
+ Le prix de l'informatique
+ Le dynamisme de Montréal
+ La vitalité de la scène artistique/intellectuelle
+ La nature omniprésente

Cherrybee :

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

C'est ouvert à tout le monde :rolleyes: Sa liste de + et - est même bien plus réaliste que la tienne qui contient des abérrations. Oui, ça se voit :/

Franco-canadien :
Cherrybee :

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

C'est ouvert à tout le monde :rolleyes: Sa liste de + et - est même bien plus réaliste que la tienne qui contient des abérrations. Oui, ça se voit :/

À part critiquer tout le monde tu sers à quelque chose ? Elle au moins elle a le mérite de participer.

Tipiack :

À part critiquer tout le monde tu sers à quelque chose ? Elle au moins elle a le mérite de participer.

As-tu lu son dernier message ? Elle repproche la participation d'une personne parce qu'elle est québécoise. J'ai hésité entre une simple remarque et une alerte. Je vais faire une alerte finalement.

Cherrybee :
Ensaimada :

Bon, tiens, habitant ici depuis toujours, à 56 ans, je pourrais juste au moins faire la liste des plus et des moins pour mon propre pays.Et ça n'engage que moi, les autres Québécois (trop rares sur les forums d'immigration) ayant leur propre opinion.

Plus

- La sécurité comparativement à ce qu'on peut entendre de ce qui se passe en Europe (bémol : il y a des quartiers qui ne sont pas sécuritaires et où règnent les gangs de rue et la mafia). Nous avons nos problèmes de délinquance aussi et de petite racaille.

= Le coût de l'immobilier moins cher ici qu'en France (mais beaucoup de gens, pour avoir une belle maison, s'endettent pour 25 ans et tout passe dans les paiements de la maison et ceux de l'auto). Alors pour l'immobilier et pour les Québécois, ça dépend du salaire et du portefeuille. Et  n'oublions pas qu'une maison sur l'île de Montréal est très chère, c'est aussi cher en banlieue immédiate. Pour avoir quelque chose à bon prix, pour les jeunes couples, il faut s'éloigner jusqu'en 3e couronne de banlieue, ce qui signifie alors beaucoup de transport, perte de temps, deux autos... et les dépenses qui viennent avec.

- Pour ma part, l'emploi n'a jamais été un problème; les secrétaires bilingues sont en demande. Toutefois, après un retour aux études à l'université, je me suis retrouvée avec un diplôme qui ne me servait pas et je suis redevenue secrétaire ... avec beaucoup de difficulté car mes études de nuisaient; je ne pouvais tout de même pas écrire dans mon CV que pendant trois ans, j'avais regardé les fleurs pousser les outardes s'envoler...

- Des cours parfois intéressants et à prix raisonnables dans les municipalités (mais je présume que ça existe aussi en France).J'ai peine à croire que des villes comme Marseille, Aix... n'ont aucune activité, aucun spectacls, aucune fête !

- La possibilité d'aller faire plein de cours et de retourner même aux études (mais bon, il faut les payer tout de même, donc avoir aussi les moyens financiers de le faire). Ou on plonge et on étudie et travaille en même temps ou on prend un congé sans solde lorsque l'employeur le permet.

- Les grosses tempêtes de neige et les grands froids (eh oui !)

- Lorsqu'un a un printemps, j'adore !

- L'été (il est très humide, mais cela ne me dérange pas... et je n'ai jamais eu la climatisation !). Je suis une fille de chaleur et de soleil.

- L'automne (on a souvent de très beaux automnes).

- La proximité des États-Unis pour aller visiter New York ou des états charmants comme le Maine, le Vermont, etc.

- La civilité des gens, quoique les choses se sont dégradées beaucoup (pour avoir toujours voyagé en métro, j'avais bien souvent de la difficulté à sortir car tout le monde voulait entrer en même temps; les gens qui ne vous tiennent pas les portes; l'incivilité et même l'agressivité au volant, entre conducteurs et envers les piétons et les cyclistes, les autos et les camions qui vous collent au derrière). Nous avons eu un cours sur la civilité où je travaille (420 employés) et ce n'était pas pour nous faire passer le temps; c'était nécessaire car il y a de plus en plus d'incivilité entre les gens au travail.

- Le réseau des pistes cyclables qui s'agrandit sans cesse.

- Énormément de spectacles l'été, payants ou gratuits (mais je présume que les grandes villes d'Europe ont aussi des activités culturelles pour les habitants).

- Ce n'est pas nécesssairement un plus, mais une chose dont je suis fière, c'est la qualité incroyable de nos artistes, dans tous les domaines. Nous ne sommes que 7 millions de francophones dans un mer anglophone et nous produisons des choses étonnantes et avons des artistes qui ont du succès partout dans le monde.

Moins

- Un système de santé lamentable

- Des infrastructures routières dangereuses et mal entretenues

- La corruption galopante au gouvernement, dans l'industrie de la construction, les scandales à répétion.

- Le fait d'être les plus taxés et impôsés en Amérique; on paie énormément pour des services que l'on n'a pas ou qu'on a de la difficulté à avoir.

- Des grands espaces, très beau certes, mais difficilement accessibles, car trop éloignés, ou payants. Une fois qu'on a ratissé le mont Royal, puis le parc Lafontaine, puis le parc régional de Longueuil, on n'a pas toujours envie et pas toujours le temps de partir en randonnée dans l'Estrie ... juste pour faire de la route assis dans son char. La Gaspésie, la vallée du Témiscouata, c'est très beau... mais il faut prendre ses vacances d'été pour y aller.

- Les hivers qui sont trop longs, imprévisibles (on passe de la neige à la pluie au verglas au grésil. Un jour il peut faire 2 C et le lendemain, -15 C !

- L'anglicisation de Montréal et le laxisme du gouvernement dans ce domaine. Dramatique... et ça n'augure rien de bon.

- Un problème de transport; incroyable que l'on ne puisse pas aller plus rapidement à Québec, Toronto ou New York.



Pour le reste, c'est une question de point de vue, d'intérêt et de budget. Un resto qui ne sera pas cher pour quelqu'un le sera pour son voisin. Une fin de semaine de ski qui ne fera pas mal au portefeuille à une famille de 4 va gruger le budget vacances de l'été pour une autre. Personnellement, on privilégie les restos où l'on peut apporter son vin, car sinon c'est souvent trop cher pour notre portefeuille.

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

Pas grave si t'as rien compris ... En tant que québécoise, je peux quand même faire une liste des choses que j'aime au Québec et de celles qui me déplaisent. Pour un futur immigrant, ce peut être intéressant de voir le ... « ressenti » d'une « autochtone » !

Franco-canadien :
Cherrybee :

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

C'est ouvert à tout le monde :rolleyes: Sa liste de + et - est même bien plus réaliste que la tienne qui contient des abérrations. Oui, ça se voit :/

Mon cher ami, heureusement que, comme d'habitude, j'avais bien pris soin de préciser que :

Cherrybee :

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

Alors on dira que je n'ai rien compris, hein ? :idontagree:

Simplement, je remarque que notre liste fait référence à des plus et des moins par rapport à notre vie antérieure, et je me demandais juste à quel rapport les plus et les moins de la liste d'Ensaïmada étaient comparés. C'est tout.
Et puis, ma liste comporte peut-être des aberrations, mais c'est ma mienne, comme je la ressens. Désolée qu'elle ne te plaise pas.
PS : Et toi, tu ne veux vraiment pas participer au sondage?

Ensaimada :
Cherrybee :
Ensaimada :

Bon, tiens, habitant ici depuis toujours, à 56 ans, je pourrais juste au moins faire la liste des plus et des moins pour mon propre pays.Et ça n'engage que moi, les autres Québécois (trop rares sur les forums d'immigration) ayant leur propre opinion.

Plus

- La sécurité comparativement à ce qu'on peut entendre de ce qui se passe en Europe (bémol : il y a des quartiers qui ne sont pas sécuritaires et où règnent les gangs de rue et la mafia). Nous avons nos problèmes de délinquance aussi et de petite racaille.
- Le coût de l'immobilier moins cher ici qu'en France (mais beaucoup de gens, pour avoir une belle maison, s'endettent pour 25 ans et tout passe dans les paiements de la maison et ceux de l'auto). Alors pour l'immobilier et pour les Québécois, ça dépend du salaire et du portefeuille. Et  n'oublions pas qu'une maison sur l'île de Montréal est très chère, c'est aussi cher en banlieue immédiate. Pour avoir quelque chose à bon prix, pour les jeunes couples, il faut s'éloigner jusqu'en 3e couronne de banlieue, ce qui signifie alors beaucoup de transport, perte de temps, deux autos... et les dépenses qui viennent avec.

- Pour ma part, l'emploi n'a jamais été un problème; les secrétaires bilingues sont en demande. Toutefois, après un retour aux études à l'université, je me suis retrouvée avec un diplôme qui ne me servait pas et je suis redevenue secrétaire ... avec beaucoup de difficulté car mes études de nuisaient; je ne pouvais tout de même pas écrire dans mon CV que pendant trois ans, j'avais regardé les fleurs pousser les outardes s'envoler...

- Des cours parfois intéressants et à prix raisonnables dans les municipalités (mais je présume que ça existe aussi en France).J'ai peine à croire que des villes comme Marseille, Aix... n'ont aucune activité, aucun spectacls, aucune fête !

- La possibilité d'aller faire plein de cours et de retourner même aux études (mais bon, il faut les payer tout de même, donc avoir aussi les moyens financiers de le faire). Ou on plonge et on étudie et travaille en même temps ou on prend un congé sans solde lorsque l'employeur le permet.

- Les grosses tempêtes de neige et les grands froids (eh oui !)

- Lorsqu'un a un printemps, j'adore !

- L'été (il est très humide, mais cela ne me dérange pas... et je n'ai jamais eu la climatisation !). Je suis une fille de chaleur et de soleil.

- L'automne (on a souvent de très beaux automnes).

- La proximité des États-Unis pour aller visiter New York ou des états charmants comme le Maine, le Vermont, etc.

- La civilité des gens, quoique les choses se sont dégradées beaucoup (pour avoir toujours voyagé en métro, j'avais bien souvent de la difficulté à sortir car tout le monde voulait entrer en même temps; les gens qui ne vous tiennent pas les portes; l'incivilité et même l'agressivité au volant, entre conducteurs et envers les piétons et les cyclistes, les autos et les camions qui vous collent au derrière). Nous avons eu un cours sur la civilité où je travaille (420 employés) et ce n'était pas pour nous faire passer le temps; c'était nécessaire car il y a de plus en plus d'incivilité entre les gens au travail.

- Le réseau des pistes cyclables qui s'agrandit sans cesse.

- Énormément de spectacles l'été, payants ou gratuits (mais je présume que les grandes villes d'Europe ont aussi des activités culturelles pour les habitants).

- Ce n'est pas nécesssairement un plus, mais une chose dont je suis fière, c'est la qualité incroyable de nos artistes, dans tous les domaines. Nous ne sommes que 7 millions de francophones dans un mer anglophone et nous produisons des choses étonnantes et avons des artistes qui ont du succès partout dans le monde.

Moins

- Un système de santé lamentable

- Des infrastructures routières dangereuses et mal entretenues

- La corruption galopante au gouvernement, dans l'industrie de la construction, les scandales à répétion.

- Le fait d'être les plus taxés et impôsés en Amérique; on paie énormément pour des services que l'on n'a pas ou qu'on a de la difficulté à avoir.

- Des grands espaces, très beau certes, mais difficilement accessibles, car trop éloignés, ou payants. Une fois qu'on a ratissé le mont Royal, puis le parc Lafontaine, puis le parc régional de Longueuil, on n'a pas toujours envie et pas toujours le temps de partir en randonnée dans l'Estrie ... juste pour faire de la route assis dans son char. La Gaspésie, la vallée du Témiscouata, c'est très beau... mais il faut prendre ses vacances d'été pour y aller.

- Les hivers qui sont trop longs, imprévisibles (on passe de la neige à la pluie au verglas au grésil. Un jour il peut faire 2 C et le lendemain, -15 C !

- L'anglicisation de Montréal et le laxisme du gouvernement dans ce domaine. Dramatique... et ça n'augure rien de bon.

- Un problème de transport; incroyable que l'on ne puisse pas aller plus rapidement à Québec, Toronto ou New York.



Pour le reste, c'est une question de point de vue, d'intérêt et de budget. Un resto qui ne sera pas cher pour quelqu'un le sera pour son voisin. Une fin de semaine de ski qui ne fera pas mal au portefeuille à une famille de 4 va gruger le budget vacances de l'été pour une autre. Personnellement, on privilégie les restos où l'on peut apporter son vin, car sinon c'est souvent trop cher pour notre portefeuille.

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

Pas grave si t'as rien compris ... En tant que québécoise, je peux quand même faire une liste des choses que j'aime au Québec et de celles qui me déplaisent. Pour un futur immigrant, ce peut être intéressant de voir le ... « ressenti » d'une « autochtone » !

Absolument. Il ne faut pas le prendre mal. Disons que ce sont des listes parallèles qui n'ont pas les mêmes points de comparaison. Au contraire, je trouve les impressions d'une "autochtone" très intéressantes.

La seule chose qui me rend triste, c'est de constater que beaucoup de plus sont carrément transformés en moins par les bémols qu'ils contiennent. Cela doit être terrible de se sentir obligé de vivre une vie qu'on n'aime pas, dans un pays où on redoute des dangers, avec des dirigeants qu'on n'aime pas, et ce, sans pouvoir y changer quoi que ce soit. J'espère que tu trouveras apaisement et bonheur dans un accomplissement ailleurs.

Cherrybee :
Ensaimada :
Cherrybee :

Euh, je ne sais pas si on parle bien de la même chose. Ce comparatif était proposé aux immigrants par rapport à leur pays d'origine, il me semble ... :rolleyes: .. Ou alors, je n'ai rien compris.

Pas grave si t'as rien compris ... En tant que québécoise, je peux quand même faire une liste des choses que j'aime au Québec et de celles qui me déplaisent. Pour un futur immigrant, ce peut être intéressant de voir le ... « ressenti » d'une « autochtone » !

Absolument. Il ne faut pas le prendre mal. Disons que ce sont des listes parallèles qui n'ont pas les mêmes points de comparaison. Au contraire, je trouve les impressions d'une "autochtone" très intéressantes.

La seule chose qui me rend triste, c'est de constater que beaucoup de plus sont carrément transformés en moins par les bémols qu'ils contiennent. Cela doit être terrible de se sentir obligé de vivre une vie qu'on n'aime pas, dans un pays où on redoute des dangers, avec des dirigeants qu'on n'aime pas, et ce, sans pouvoir y changer quoi que ce soit. J'espère que tu trouveras apaisement et bonheur dans un accomplissement ailleurs.

Ce que j'ai décrit dans mes Plus et mes Moins, ce sont les choses que je vis et que j'observe. Dois-je te rappeler que je suis québécoise et que j'ai 56 ans. Je considère donc connaître le Québec un peu plus que quelqu'un qui est arrivé ici il y a environ 5 ans.

Ne t'en déplaise, beaucoup de choses se sont dégradées au Québec. Et j'ai tout à fait le droit de le dire. J'ai le droit de dire que je paie trop d'impôts pour les services que j'obtiens, dont un système de santé qui n'est pas digne d'un pays occidental. J'ai aussi le droit de dire que les gens qui vous collent au derrière sur la route, ça existe, que les conducteurs qui manquent de civilité ou sont agressifs envers les piétons (dont je suis), ça existe. J'ai toujours voyagé en métro et en autobus, car je ne conduis pas. Tu prends souvent l'autobus toi pour aller à Montréal ? Penses-tu que j'irais faire du jogging dans le boisé de Boucherville le soir ? Non ! Une femme s'y est fait agresser récemment. Et en début d'année scolaire, nous avons reçu un communiqué de l'école nous disant qu'un type rodait autour de l'école, que la police était au courant, mais qu'il fallait redoubler de prudence avec nos enfants. Notre fille, qui suit des cours et revient un soir à 20 heures et l'autre soir à 21 heures, eh bien nous sommes allés la chercher jusqu'à ce que le type ait été repéré. Et les parents faisaient du taxi collectif. Ben oui, ça arrive ces choses-là ici ! Et j'ai le droit de le dire aussi.

La formation sur la civilité que nous avons eue au travail (malgré les restrictions budgétaires), elle a coûté très cher, mais elle était devenue nécessaire. Il me semble que tu devrais réfléchir à cela.

Je suis très heureuse ici, mais quand un conducteur m'écrase presque un talon parce qu'il est pressé, j'enrage. Quand un type me fonce dedans dans le métro alors que je veux sortir et que lui veut entrer, ça m'énerve. Quand un vélo roule sur le trottoir et me fonce presque dedans, non je ne suis pas contente. Est-ce qu'ai le droit de le dire ?

Est-ce que les Québécois ont le droit de se plaindre de ce qui ne va pas ou ils doivent toujours se la fermer ? Oui, on a cette triste réputation de laisser faire, de se plaindre mais ne de pas bouger, de ne rien dire, ce que beaucoup d'immigrants nous « reprochent », avec raison. Et on dirait ma foi que tu voudrais bien que l'on continue d'agir ainsi.

Quant à nos dirigeants, mais je crois rêver quand je lis ce que tu écris !!!! Est-ce que tu suis l'actualité québécoise ou ne regarde que ce qui se passe en France ? Il me semble qu'un simple coup d'oeil dans les journaux ou une discussion avec des amis te permettrait de constater que Charest n'est pas particulièrement aimé, ni Harper d'ailleurs. Mais c'est vrai que tu ne parles pas de politique... En France, vous aimez tous vos dirigeants ? Sûrement pas... il me semble que Sarko n'a pas la cote, mais vraiment pas !

Mais je sais que tu n'aimes absolument pas que quelqu'un critique le Québec ou en dise le moindre mal. Tant mieux pour toi si tu as trouvé ton bonheur ici et que tout est parfait dans ta vie, mais sache que tout n'est pas parfait pour tous les Québécois, qui vivent du chômage, des licenciements massifs (et bien de ceux-là ne pourront pas se replacer, car trop vieux ou exerçant un métier  trop pointu), qui se retrouvent parfois sur le BS car à bout de ressources et qui ont honte.

Tu es heureuse, bravo; moi aussi, je considère que les choses vont plutôt bien pour moi, et même très bien... mais je ne fais pas que me regarder le nombril, je pense à tous ces gens qui tirent le diable par la queue. Tu iras faire un tour au centre communautaire et d'entraide La Mosaïque à Longueuil. Tu y verras le nombre incroyable de familles qui y font leur épicerie et qui y achètent leurs vêtements et les jouets pour leurs enfants, des meubles aussi... de l'usager, du déjà porté, parce qu'ils n'ont pas les moyens du neuf et qu'ils comptent chacun de leur sous. C'est aussi ça la réalité au Québec !

Mais bon, si les impressions et le vécu d'une Québécoise de souche ne sont pas les bienvenues sur un forum d'immigration, je préfère laisser la place à ceux qui aiment toujours avoir le dernier mot.

Cherrybee :

Alors on dira que je n'ai rien compris, hein ? :idontagree:

Simplement, je remarque que notre liste fait référence à des plus et des moins par rapport à notre vie antérieure, et je me demandais juste à quel rapport les plus et les moins de la liste d'Ensaïmada étaient comparés. C'est tout.
Et puis, ma liste comporte peut-être des aberrations, mais c'est ma mienne, comme je la ressens. Désolée qu'elle ne te plaise pas.
PS : Et toi, tu ne veux vraiment pas participer au sondage?

Elle fait le bilan des + et des - de sa province. Ça a tout à fait sa place ici. Et en n'ayant pas de point comparaison, ça donne plus d'objectivité.

Par exemple, pour "Les autoroutes sans péages", ici ce sont en général des 2x2 voies limitées à 100km/h. En fait, c'est l'équivalent des nationales françaises et non des autoroutes françaises. Si on compare autoroutes françaises à autoroutes québécoises, on fait une comparaison faussée.

Autre exemple, "Aller au ski le soir après le travail". Cela concerne peu de monde. Déjà personne à Montréal. Si on compare à la France, c'est pareil. Toute personne qui vit à proximité d'une station de ski peut en profiter le soir.

La liste des + et des - moins est très personnelle. La tienne est respectable mais ne refléte pas le Québec mais uniquement ta vie personnelle. Celle d'Ensaïmada est encore plus intéressante car elle refléte vraiment les problèmes du Québec et les inquiétudes des québécois.

encore une fois, dans ces - ou + il y a beaucoup de subjectivité...

ensaimada n'aime pas qu'on lui colle au cul, et je pense qu'il y en a partout dans le monde... regardez en France...


par contre l'état des routes déplorables qui ressort ca m'intéresse...

pour se faire une bonne idée, m'est avis que trouver les mêmes avis + ou - dans les témoignages de plusieurs personnes en font des arguments fiables...

après chacun appréhende l'hiver différemment ou les conducteurs de Golf ( que je rêve de devenir sans être une kéké qui se la pète!!! )

personnellement c'est le système de santé qui me rebute parmi tous les arguments...

margotcha :

encore une fois, dans ces - ou + il y a beaucoup de subjectivité...

ensaimada n'aime pas qu'on lui colle au cul, et je pense qu'il y en a partout dans le monde... regardez en France...


par contre l'état des routes déplorables qui ressort ca m'intéresse...

pour se faire une bonne idée, m'est avis que trouver les mêmes avis + ou - dans les témoignages de plusieurs personnes en font des arguments fiables...

après chacun appréhende l'hiver différemment ou les conducteurs de Golf ( que je rêve de devenir sans être une kéké qui se la pète!!! )

:lol: En fait, je ne conduis pas, mais lorsque je vois une auto ou un camion qui nous colle derrière, ça me fait suer... mais mon mari garde son calme.

Pour l'état des routes, voici un lien, parmi tant d'autres. D'ailleurs, à la fin de l'article, vous trouverez un autre dossier sur l'état des choses :

http://www.radio-canada.ca/regions/Mont … -mtq.shtml

En général, nos infrastructures routières, la corruption et le système de santé font régulièrement la manchette des journaux, avec raison.

Franco-canadien :
Cherrybee :

Alors on dira que je n'ai rien compris, hein ? :idontagree:

Simplement, je remarque que notre liste fait référence à des plus et des moins par rapport à notre vie antérieure, et je me demandais juste à quel rapport les plus et les moins de la liste d'Ensaïmada étaient comparés. C'est tout.
Et puis, ma liste comporte peut-être des aberrations, mais c'est ma mienne, comme je la ressens. Désolée qu'elle ne te plaise pas.
PS : Et toi, tu ne veux vraiment pas participer au sondage?

Elle fait le bilan des + et des - de sa province. Ça a tout à fait sa place ici. Et en n'ayant pas de point comparaison, ça donne plus d'objectivité.

Par exemple, pour "Les autoroutes sans péages", ici ce sont en général des 2x2 voies limitées à 100km/h. En fait, c'est l'équivalent des nationales françaises et non des autoroutes françaises. Si on compare autoroutes françaises à autoroutes québécoises, on fait une comparaison faussée.

Autre exemple, "Aller au ski le soir après le travail". Cela concerne peu de monde. Déjà personne à Montréal. Si on compare à la France, c'est pareil. Toute personne qui vit à proximité d'une station de ski peut en profiter le soir.

La liste des + et des - moins est très personnelle. La tienne est respectable mais ne refléte pas le Québec mais uniquement ta vie personnelle. Celle d'Ensaïmada est encore plus intéressante car elle refléte vraiment les problèmes du Québec et les inquiétudes des québécois.

Tu as tout à fait raison concernant les autoroutes. Pour moi, qu'elles fassent 2 x 2 ou  6 x 6 m'est complètement égal. Et tout le monde, après les avoir pratiquées sait très bien qu'on peut rouler à 110 sur les autoroutes urbaines et 120 sur les autres sans se faire flasher. Alors pour moi, comparé à la France, il n'y a aucune différence. Juste la foule en moins. Pour le reste, on m'a demandé de faire ma liste personnelle, j'ai fait ma liste personnelle, comme mes camarades. J'ai décidé qu'ici ma vie serait zen, et j'arrive très facilement à faire en sorte qu'elle le soit. C'est pas cool, ça?

Cherrybee :

Tu as tout à fait raison concernant les autoroutes. Pour moi, qu'elles fassent 2 x 2 ou  6 x 6 m'est complètement égal. Et tout le monde, après les avoir pratiquées sait très bien qu'on peut rouler à 110 sur les autoroutes urbaines et 120 sur les autres sans se faire flasher. Alors pour moi, comparé à la France, il n'y a aucune différence. Juste la foule en moins. Pour le reste, on m'a demandé de faire ma liste personnelle, j'ai fait ma liste personnelle, comme mes camarades. J'ai décidé qu'ici ma vie serait zen, et j'arrive très facilement à faire en sorte qu'elle le soit. C'est pas cool, ça?

Ce n'est pas "pour moi". Tu compares des choses différentes et tu fais croire des choses fausses aux futurs immigrants :/

Franco-canadien :
Cherrybee :

Tu as tout à fait raison concernant les autoroutes. Pour moi, qu'elles fassent 2 x 2 ou  6 x 6 m'est complètement égal. Et tout le monde, après les avoir pratiquées sait très bien qu'on peut rouler à 110 sur les autoroutes urbaines et 120 sur les autres sans se faire flasher. Alors pour moi, comparé à la France, il n'y a aucune différence. Juste la foule en moins. Pour le reste, on m'a demandé de faire ma liste personnelle, j'ai fait ma liste personnelle, comme mes camarades. J'ai décidé qu'ici ma vie serait zen, et j'arrive très facilement à faire en sorte qu'elle le soit. C'est pas cool, ça?

Ce n'est pas "pour moi". Tu compares des choses différentes et tu fais croire des choses fausses aux futurs immigrants :/

Oui chef! Mais encore??? Veux-tu approfondir ta réflexion s'il te plait, parce que là, le débat n'avance guère...

Cherrybee :

Oui chef! Mais encore??? Veux-tu approfondir ta réflexion s'il te plait, parce que là, le débat n'avance guère...

Débat qui n'avance pas ? Tu nous sors encore une pirouette "oui mais pour moi c'est pareil". C'est ridicule et la comparaison des autoroutes ne se limite pas à la vitesse :/

Franco-canadien :
Cherrybee :

Oui chef! Mais encore??? Veux-tu approfondir ta réflexion s'il te plait, parce que là, le débat n'avance guère...

Débat qui n'avance pas ? Tu nous sors encore une pirouette "oui mais pour moi c'est pareil". C'est ridicule et la comparaison des autoroutes ne se limite pas à la vitesse :/


Ah ah! Tu aimes chercher la petite bête toi! Tu dis texto " Par exemple, pour "Les autoroutes sans péages", ici ce sont en général des 2x2 voies "
  Ok, moi je te réponds qu'elles soient 2 x 2, 3 x 3 ou 6 x6, pour moi,c'est la même chose. Je roule. En plus c'est pas vrai ce que tu dis, la plupart du temps elles sont au moins à 3 voies. Tape "autoroutes québec" dans Google images et tu verras. Tu dis " limitées à 100km/h" Et je te réponds, m'en fiche je roule à 110 sur les autoroutes urbaines et 120 sur les autres. Comme les autres autos. Ça s'appelle rouler dans le flux de la circulation. Et enfin tu dis " En fait, c'est l'équivalent des nationales françaises et non des autoroutes françaises." Ben moi, quand un panneau me dit "il y a une autoroute là", eh bien pour moi il y a une autoroute là puisque c'est transports Québec qui le dit. Que veux-tu, je suis trop basique pour toi!

Tiens donc, un type qui retourne en France a fait l'exercice des Plus et des Moins sur l'autre forum. Intéressant. Je le mettrais bien ici (tout est public), mais bon, je préférerais lui demander la permission. C'est drôle comme les gens n'ont pas le même avis sur le coût de la vie. Lui trouve que c'est pas mal cher ici tout compte fait.

Quant aux taxes et aux impôts, on se rejoignait tout à fait. Tout cet argent va où ? On se le demande !

Cherrybee :

Ah ah! Tu aimes chercher la petite bête toi! Tu dis texto " Par exemple, pour "Les autoroutes sans péages", ici ce sont en général des 2x2 voies "[/i]  Ok, moi je te réponds qu'elles soient 2 x 2, 3 x 3 ou 6 x6, pour moi,c'est la même chose. Je roule. En plus c'est pas vrai ce que tu dis, la plupart du temps elles sont au moins à 3 voies. Tape "autoroutes québec" dans Google images et tu verras. Tu dis " limitées à 100km/h" Et je te réponds, m'en fiche je roule à 110 sur les autoroutes urbaines et 120 sur les autres. Comme les autres autos. Ça s'appelle rouler dans le flux de la circulation. Et enfin tu dis " En fait, c'est l'équivalent des nationales françaises et non des autoroutes françaises." Ben moi, quand un panneau me dit "il y a une autoroute là", eh bien pour moi il y a une autoroute là puisque c'est transports Québec qui le dit. Que veux-tu, je suis trop basique pour toi!

J'ai bien compris que tu refuses de voir les différences entre une autoroute française et une autoroute québécoise. Vitesse, taille de la route, qualité du revêtement, services, etc, ce n'est pas la même chose. Comme quoi on a encore un exemple d'un immigrant qui induit en erreur les futurs immigrants par omission. On dit que c'est gratuit mais on ne veut pas parler du reste. Classique.

Franco-canadien :
Cherrybee :

Ah ah! Tu aimes chercher la petite bête toi! Tu dis texto " Par exemple, pour "Les autoroutes sans péages", ici ce sont en général des 2x2 voies "[/i]  Ok, moi je te réponds qu'elles soient 2 x 2, 3 x 3 ou 6 x6, pour moi,c'est la même chose. Je roule. En plus c'est pas vrai ce que tu dis, la plupart du temps elles sont au moins à 3 voies. Tape "autoroutes québec" dans Google images et tu verras. Tu dis " limitées à 100km/h" Et je te réponds, m'en fiche je roule à 110 sur les autoroutes urbaines et 120 sur les autres. Comme les autres autos. Ça s'appelle rouler dans le flux de la circulation. Et enfin tu dis " En fait, c'est l'équivalent des nationales françaises et non des autoroutes françaises." Ben moi, quand un panneau me dit "il y a une autoroute là", eh bien pour moi il y a une autoroute là puisque c'est transports Québec qui le dit. Que veux-tu, je suis trop basique pour toi!

J'ai bien compris que tu refuses de voir les différences entre une autoroute française et une autoroute québécoise. Vitesse, taille de la route, qualité du revêtement, services, etc, ce n'est pas la même chose. Comme quoi on a encore un exemple d'un immigrant qui induit en erreur les futurs immigrants par omission. On dit que c'est gratuit mais on ne veut pas parler du reste. Classique.

Que veux-tu!Tu habites Montréal, moi non. Par chez moi, les autoroutes sont tout à fait correctes. Je suis même montée dans les Laurentides sans m'exploser une roue! 6 ans au Québec, pas une seule crevaison! J'ai un petit ange gardien qui me protège.
Non, plus sérieusement, tu vois, tous ces aigris qui trouveront toujours quelque chose qui ne va pas, eh bien je te parie que dans 10 ans, ils se seront fabriqué un beau cancer. Je ne dis pas que cela ne m'arrivera pas, mais au moins, je ne me le fabrique pas. Chacun ses hobbies. Si je trouvais que ce pays est aussi déplorable que tu le dis, c'est simple. Je serais partie depuis longtemps. D'autres l'ont fait, j'aurais fait pareil.

Constater que les autoroutes françaises et québécoises ne sont pas les mêmes ne signifie pas être aigri ni penser que le pays est déplorable. Ça ne signifie pas non plus que l'une est meilleure que l'autre. On a l'impression que tu refuses de voir le Québec comme il est. Bloquée dans la phase d'émerveillement. Tu as une phobie du cancer et tu penses l'éviter en ayant une vision rose de la vie, c'est ça que tu essais de faire comprendre ?

Ensaimada :

Tiens donc, un type qui retourne en France a fait l'exercice des Plus et des Moins sur l'autre forum. Intéressant. Je le mettrais bien ici (tout est public), mais bon, je préférerais lui demander la permission. C'est drôle comme les gens n'ont pas le même avis sur le coût de la vie. Lui trouve que c'est pas mal cher ici tout compte fait.

Quant aux taxes et aux impôts, on se rejoignait tout à fait. Tout cet argent va où ? On se le demande !

Je ne sais pas si c'est le même, mais en effet j'en ai trouvé un aussi. Pour lui le prélèvement à la source est un moins, comme quoi...

Tipiack :
Ensaimada :

Tiens donc, un type qui retourne en France a fait l'exercice des Plus et des Moins sur l'autre forum. Intéressant. Je le mettrais bien ici (tout est public), mais bon, je préférerais lui demander la permission. C'est drôle comme les gens n'ont pas le même avis sur le coût de la vie. Lui trouve que c'est pas mal cher ici tout compte fait.

Quant aux taxes et aux impôts, on se rejoignait tout à fait. Tout cet argent va où ? On se le demande !

Je ne sais pas si c'est le même, mais en effet j'en ai trouvé un aussi. Pour lui le prélèvement à la source est un moins, comme quoi...

Euh, je pense que oui. C'était un Français ayant vécu aux États-Unis et qui revenaient ici... mais finalement retourne en France et a fait la liste intéressant de ses Plus et de ses Moins.
_____________________________________________________________________

Pour ce qui est de l'état de nos infrastructures routières, il faut vraiment ne pas suivre l'actualité pour ne pas savoir qu'elles sont en décrépitude (souvent avancée), voire dangereuses, et cela depuis des années en raison d'un laxime évident et de la corruption qui gangrène la construction au Québec. Les articles abondent sur le sujet et un livre vient même de paraître. C'était l'intro, fort bien faite, de notre traditionnelle émission de fin d'année.

C'est le système routier qui est atteint de cancer.

Avec de tels arguments, se plaindre du système de santé, demander des comptes à notre gouvernement, exiger une commission d'enquête sur la construction, c'est être aigri et se préparer un cancer ? Combien de gens s'en font pour les autres sur terre, toutes ces personnes qui font dans l'humanitaire, défendent des causes ici et ailleurs avec acharnement, des causes justes. Ils sont aigris, chiâleux ... et se préparent un cancer ?

L'enfant d'une collègue est mort d'un cancer il y a deux ans... était-il aigri par la vie à 12 ans ? C'est assez indécent comme propos.

J'aurai vraiment tout lu !

Bonjour à tous,
en parcourant vos post et pseudo , je remarque que vous comme  moi sommes des habitués de ce forum et que les echanges sont interressantes.
Par contre je constate que la plupart d'entre vous , vous vous basez sur votre ancienne "vie" metropolitaine ou europeene.
il serait interressant de lire un comparatif fait par un immigrant ou futur immigrant issu d'un pays "pauvre" (afrique, asie....).
je m'explique, pour nous car je vis dans un de ces pays, ce que vous n'aimez pas en france par exemple represente deja beaucoup (santé, niveau de vie, travail, scolarité etc) a notre niveau. Alors pour moi personnellement (en attente de mon dossier), quand je vois ce qu'il y a au quebec par rapport à mon pays, et ben y a pas photo!!! pareil quand vous decrivez ce que vous n'aimez pas en europe ou france en particulier, et ben nous , nous sommes preneur....helas!
Est ce que beaucoup d'immigrant africains au quebec souhaiterait revenir au pays et repartir comme avant??? ont-ils regretté?
le comparatif "plus/mois" serait enrichissant.
bonne journée

Bonjour à tous,
vraiment mon Frere chourly t'a raison.... je crois que pour nous les africains, ce que les Français n'aiment pas au quebec est quelque chose de grand pour nous. savez vous qu'un africain qui fait la plonge en Europe est capable de construire une residence en afrique ? donc je crois qu'il faut moderer les posts et donner les expériences personnel selon son cas. savez vous que si l'on met tout les hommes de cette terre au paradis certains se plaindrons de la qualité de vie làbas ? je crois que la satisfaction est relative..... ls + et ls - dependents de chacuns et donnez vos expériences telles que vous les avez vecu et ceux qui sont en voi de se decider ou qui sont en cours de procedure les utiliserons pour ne pas echouer. sinon vous pourrissez tout si vous dites seulement ke de mauvaisent choses.
chez nous, on di que personne ne montrera son village avec sa main gauche. pour dire que si ton village te plait tant, et ke t'a l'amour de ton village tu le presente avec la main droite avec fierté car la mais gauche est pour tt ce ki est mauvais. donc pour ma part, le gouvernement canadien a raison de faire l'eloge du canada. en tt cas pour nous les africains le canada est bien meilleur.........la RP nous permet d'avoir une vie meilleur; car avec ce status on a droit à ce dont on a même pas dans notre pays natale. et avec la nationalité c'est le comble donc ya pas foto......

Nouvelle discussion