Trouver un job en Côte d'Ivoire

Je travaille actuellement dans la banque et souhaiterais exercer des fonctions dans le même domaine en Côte d'Ivoire dans un avenir proche (par exemple dès que les élections présidentielle se seront tenues)
A quelles portes dois-je frapper :
Cabinet de recrutement?
Ambassade de France en CI?
Magazines spécialisés?
Facilitateur?

Merci d'avance pour vos contributions

Bonjour,

à priori l'ambassade ne pourra rien faire pour toi. En effet les cabinets de recrutement et les magazines sont certainement plus indiqués.

Merci de ta réponse. Elle me permets de rebondir et de préciser les éléments de ma recherche : en fait, je travaille dans la banque (Caisse d'Epargne en ce moment) en tant que prestataire. Je suis salarié d'un Cabinet de Conseil aussi je n'ai pas la possiblité de contacter les RH des banques directement.

Je poursuis donc mes recherches d'opportunités dans la banque de détail ou dans la microfinance.

Bonjour je me permets de vous répondre car j'ai vécue en cote d'ivoire de 1969 à 1984 je suis allée à l'école, puis j'y est travaillée durant 7 ans..... à l'époque j'avais une carte de résident, mais aussi et surtout une lettre que j'avais eu la chance d'obtenir via les connaissances de mon père, qui me permettait de conserver mon emploi voir en trouver un autre facilement. l'ivoirisation était en forte marche et pour les femmes blanches cela devenait très compliqué de travailler.
Je suis retournée en CI en 2000 y est revu des amis (qui y sont encore mais dont la femme ne travaille pas) !
Pour vous qui êtes dans le secteur bancaire, il vous faut un poste de haut niveau, j'ai l'autre jour taper sur google "offre d'emploi à Abidjan" je suis tombée sur des sites proposant un emploi de Directeur financier et tout le blablabla.....  via un cabinet de recrutement je crois "Mickael Page" cela parait sérieux mais faites attention aux offres d'emploi de sociétés fictives..... Quoi qu'il en soit pour le moment il n'est pas très bon de se rendre en CI il y règne encore beaucoup d'insécurité.... Quand bien même attendre les nouvelles élections... et sans vouloir vous influencer..réfléchissez bien avant de vous engager vous risqueriez d'être déçu ! cela dit c'est une ancienne "toubab" qui vous le dis cela restant bien évidemment mon avis personnel ! je ne connais pas votre âge, j'ai 52 ans et croyez moi les années 70,s sont bien loin d'aujourd'hui ! les mentalités ont énormément changées.
Oui c'est vrai la nostalgie me bouffe......
Bon courage tout même et bonne recherche

Africablues


Ps : vous pouvez obtenir beaucoup de renseignement sur la côte d'ivoire d'aujourd'hui sur le net alors profitez en et faites vous votre propre idée.

Bonjour africablues,

Vous dites de bien réfléchir avant de s'engager car on risque d'être déçu. Pourriez-vous développer un peu votre pensée? Ca m'intérresse.

Merci.

Bonjour Bronzato

Je ne saurais vous conseiller de visiter le site "bakwaba.club.fr" le site de Bernard BOOF vous y trouverez des informations sur la côte d'ivoire, ainsi que des messages des anciens de ma génération et des blog à voir également, autre autre le mien "africablues.skyrock.fr" je pense que vous pourriez y trouver des réponses.
Les emplois pour "blancs" sont généralement des postes à hautes responsabilités voir très hautes responsabilités dans des domaines ou l'ivoirien n'a pas encore été formé.....
Quant à l'insécurité, déjà en 2000 les blancs (francais, libanais et autres sont tous armés ??? un choc pour moi à cette époque..... mais une fois de plus, voilà maintenant 9 ans de celà? Je n'avais pas choisi la bonne période non plus... toutefois et quand bien même le calme est revenu, ma confiance n'y est plus (pensée tout à fait personnelle)
bon courage et bonne visite du site
amitié
africablues

Merci pour votre réponse. Vous pensez donc que la sécurité n'est pas du tout garantie par là-bas. C'est bien dommage pour un pays qui semble si magnifique.

Concernant le boulot, je suis expert dans mon domaine, plus exactement informaticien dans la conception de logiciels. J'ai beaucoup de références en Belgique. Pensez-vous qu'il y a des besoins dans ce domaine en Afrique? J'ai un ami qui est parti l'année passée sur un projet de quelques années en Afrique et il a l'air d'être ravi mais comme vous dites point de vue sécurité ils sont toujours encadrés et ils se mélangent rarement avec les résidents, ils restend souvent entre expatriés...

A bientôt.

Oui en effet il était magnifique, "Abidjan la perle des lagunes" c'est malheureusement devenu une ville très sale.
Votre ami est ou en Afrique ?
Votre métier peut effectivement être une référence
Comme vous le dites si bien "encadrés" je ne peux vous répondre que cela n'était pas comme cela avant et que à partir de là et aujourd'hui c'est un choix de vie ..... ! toujours mon avis personnel "ce genre de vie ne me conviendrait pas, pas après se que j'ai connue.
Faites moi un signe si vous partez... :-)

Je ne sais pas vraiment ou mon ami se situe (j'ai oublié). Je comprend tout à fait votre point de vue. Mes parents étaient partis quelques années en Afrique il à a une cinquantaine d'années. Les récits qu'ils m'ont racontés étaient vraiment passionnants. Mon père était médecin.

Aujourd'hui, j'ai l'impression que c'est difficile partout, je me trompe? Je veux dire que peu importe ou on veut se poser dans le monde, il y a du bon et du mauvais. Il faut faire la part des choses, "faire son trou" comme on dit, arrive à s'acclimater et se faire respecter, trouver un boulot qui permette de vivre décemment. Pas toujours facile.

Voilà le rêve de beaucoup de monde c'est de trouver un paradis terrestre. Alors on allume la télévision et on voit des paysages magnifiques de l'Afrique, etc... tout cela est édulcoré évidemment. Je veux dire c'est beau vu comme un touriste mais y vivre n'est pas une mince affaire (insécurité, peu de boulot, pauvreté). Y arriver (à vivre dans un paradis) doit provoquer un sentiment de plénitude et de bien être que nous aimerions tous atteindre.

Si je vais partir un jour? Je ne sais pas si j'en aurai la RELLE volonté, et l'opportunité. Car je ne suis pas seul à décider (je suis marié) et nous avons un certain niveau de confort ici que ma femme ne sera pas prête à échanger pour n'importe quoi. Puis ici (en Belgique) c'est assez facile de trouver du boulôt même si la vie est pas extra. Encore fait-il définir ce que c'est une vie extra... Que cherchons-nous? La sécurité financière? Le luxe? Un vrai but dans notre vie? Chacun aura sa propre théorie sur la question.

A suivre :)

Vous avez entièrement raison "c'est effectivement difficile partout" une vie de rêve bien entendu c'est une évidence on y crois tous un peu en se disant que vivre ailleurs c'est toujours mieux chez les autres.... je vous vois raisonnable et réfléchis c'est un bon point pour vous.
Vous êtes marié, alors là encore plus.....
Rendez vous dans le pays, allez y en vacances par exemple, vous y verrez assûrément plus clair .... c'est encore (si vous le pouvez) la meilleure des choses à faire.
Amitié :)

Des fois je vois des reportages à la télé ou l'on nous montre des gens très pauvres mais heureux. Heureux avec pas grand chose. Ils vivent au jour le jour, ils ont pas de grosses richesses mais une certaine liberté... une liberté qui nous manque beaucoup ici en Europe. Oui, nous sommes (quelque part) les esclaves de notre travail. Obligés de travailler toute l'année et de prendre 20 jours de congé par an (j'exagère). Esclaves du système, de notre société qui nous bourre le crane avec des idées complètement ridicules tel que nous faire croire qu'il faut acheter un gsm dernier cri, une télé écran plat, partir en vacance à l'autre bout du monde, etc... Tout cela force les gens à gagner sans cesse plus d'argent. Et au final, sommes-nous plus heureux de cette manière? J'en doute.

Et vous, pourriez-vous un peu me parler de votre parcours? Car je crois avoir compris que vous avez un peu vécu et bougé dans votre vie. Pourriez-vous m'expliquer ce qui vous a poussé en Afrique, ce qui vous a plut la bas, ce qui vous a poussé à partir, ou vivez vous actuellement? ce qui vous manque maintenant?

La réponse à vos questions et dans mon blog.......
Rien ne m'a poussé à partir, j'ai tout simplement suivi mes parents qui eux avaient certainement envie d'autre chose car j'avais seulement 11 1/2 lorsque je suis arrivée en côte d'ivoire. je vis dans le Loiret aujourd'hui, et ce qui me manque c'est la vie insousciente que j'ai vécue en côte d'ivoire, on ne se posait pas de questions tout simplement. Nous avions une vie, une jeunesse que plus personne ne peut prétendre aujourd'hui....
La loi de la consomation oh oui c'est ça ! je dirais que nous sommes esclaves de l'argent, esclave du système oh oui alors, nous regressons mentalement, nous laissant mener par ce que nomerais tout parti politique confondu un proxenete et nous nous sommes les P.......... avec toutes mes excuses pour cette incorrection. En afrique j'étais heureuse, et lorsque j'ai foulé le sol francais un 7 avril 1984 ma vie à été finie.

Je comprend bien votre raisonnement. Mais à qui la faute? Au système (=aux autres) ou à nous-même? Est ce une fatalité à subir le reste de notre vie ou alors y a-il une autre solution? La solution ne serait-elle pas de prendre les choses telle qu'elles sont et de changer notre vision des choses?

J'ai entendu une émission à la radio l'autre jour dans laquelle j'ai entendu des choses intéressantes. En deux mots cela nous faisait prendre conscience que toute chose dans la vie peut être vécue (ou subie) d'une façon douloureuse ou agréable. Vous me suivez?

Alors le dicton qui dit que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs prend tout son sens dans notre discussion. En effet, il ne faut pas chercher le bonheur à 5000km de chez nous. Car ceux qui vivent à 5000 km de chez nous pensent la même chose. En réalité, je pense qu'il faut arriver à voir la vie d'une façon différente, vivre notre vie en prenant conscience des choses. Une vie plus spirituelle et moins matérielle. Ne pas s'encombrer de tous ces artifices qui ne nous aident pas réellement à aimer la vie. Bon, un minimum quand même :)

Oui l'insouscience comme vous le dite, c'est ca aussi qui me manque. Des fois je repense à ma jeunesse et je me dis que c'est ca le meilleur de ma vie: cette période d'insouscience ou tout va bien, on profite simplement, pas de soucis, pas d'obligations. C'est bien loin tout ca et en même temps il n'y a pas si longtemps... Comment faire pour (re)vivre de tels moments? Es-ce encore réaliste d'espérer cela?

On est un peu hors sujet là, non? C'est pas grave :)

hors sujet non je ne crois pas et je vous suis.... on ne peux pas revenir en arrière malheureusement et pourant je le voudrais tant, dans mon blog je rêve et en arrière j'y retourne malgrès moi j'ai parfois l'impression de ne plus vieillir (faut pas que je me regarde dans la glace ! ):(
Bien évidemment l'herbe et toujours plus verte ailleurs pour nous comme pour les autres... je constate malgré tout que bon nombre de personne souhaite quitter la france pour vivre ailleurs mais ce ailleurs n'existe plus vraiment.
Je comprends parfaitement votre raisonnement, mais c'est trop tard... quand à une vis moins matériel !!!!!! les jeunes aujourd'hui ne fonctionnent pas comme ça tout est une question de mentalité, ne croyez vous pas que les valeurs ont disparues et cela est grave ??? je vous l'avoue dans ce monde là je ne m'y sens pas à ma place du tout

Oui sans doute que beaucoup de monde souhaite quitter son pays (d'une façon générale) pour aller s'installer ailleurs. Je dis bien ailleurs sans préciser ou car chacun trouvera son "ailleurs" selon ses envies personnelles ou ses ressentis.

Vous dites que cet "ailleur" n'existe plus vraiment. Je préfère ne pas vous croire :| et continuer à rêver que cet "ailleurs" existe bel et bien et que c'est à moi à le découvrir au travers de mon parcours. J'ai pas encore fait le tour de la terre mais j'ai déjà put découvrir des jolis pays ou il m'a semblé qu'il y fait bon vivre. Quelques exemples? Eh bien l'année passée j'ai été en Italie avec mon épouse, nous avons passé un bon moment à nous abllader dans ce pays, il y avait de jolis coins un peu à l'écart de tout ou les gens semblaient un peu "hors du temps". Cela nous a plut et nous pouvons "rêver" un jour d'avoir une telle vie. L'année d'avant nous avons fait un petit tour de france (si je puis dire) et nous sommes passés par quelques belles régions qui nous ont fait beacoup de bien au moral. Je ne sais plus ou c'était je pense un peu plus bas que la Bretagne.

Vous parliez dans votre message des jeunes et de la "nouvelle mentalité", des valeurs disparues. Oui, sans doute y a t'il du changement qui peut sembler négatif. D'une certaine manière, certaines choses ne me plaisent pas. Mais tout n'es pas mauvais pour autant. Il faut savoir pour nous même prendre ce qui est bon et laisser le superflu de côté. Plus facile à dire qu'à faire.

Je pense qu'il y a quelques "secrets" à connaître pour vivre bien avec soi même et avec les autres. Par exemple, apprendre à se connaître, savoir ce qui est bon pour nous, ce que nous apprécions dans la vie et tenter de vivre ces choses là le plus possibles; quitte à mettre un peu de côté le reste (est-ce égoiste? je ne sais pas). Apprendre à s'entourer de personnes qui nous apportent quelque chose de bon, ne pas "perdre" son temps avec les autres. Attention je ne parle pas de laisser tomber les gens qui n'ont aucun intérêt pour nous mais bien de ne plus fréquenter les infréquentables tel que le collègue qui est irrespectueux envers vous, le pseudo "copain" qui dit du mal des gens (j'ai vécu des choses pareilles).

Enfin je parle, je parle mais je cherche toujours... Mais n'est-ce pas justement ca la vie? La recherche (continuelle) de quelque chose: bonheur, argent, pouvoir, séduction, ... L'être humain est ainsi fait que dès qu'il a assouvi une pulsion (un besoin) il en a un autre qui nait en lui. Vous me suivez? Des fois je me dis: "ah j'ai besoin de ca et avec ca je vais être satisfait". Je l'obtient. J'ai assouvi ma pulsion. Quelques temps plus tard j'en ai une nouvelle qui arrive. Et ainsi de suite. Sans fin. Normal, c'est la vie de l'humain. Imaginons qu'il n'y a plus de besoin, plus de pulsions, plus de rêve, quel tristesse, non? Le tout est d'arriver à maitriser tout cela pour ne pas en être envahi au point d'être malheureux.

PS: désolé si quelques fois mes propos sont un peu désordonnés mais je dis ce que je pense au moment ou je le pense sans trop me prendre la tête. Je dois dire que c'est un exercice plutôt aumsant.

A suivre :)

Bonjour à vous Bronzato et Africablues,
Je viens de parcourir avec un sourire aux lèvres insistant les quelques lignes que vous avez écrites.
Vous avez abordé plusieurs sujets mais celui sur lequel j'aimerai rebondir et m'attarder quelques instants est celui de l'insécurité en CI.
Je crois intimement que l'expat qui va dans un pays (même au régime politique vaccillant comme c'est le cas en CI) avec des idées pré-concues et qui vit exclusivement dans le cercle expat a toutes les chances d'être déçu.
En revanche, celui qui côtoie la population, se crée des amis et entretient cette amitié (en prenant garde de ne pas s'immiscer dans la politique...) peut vivre une expérience longue et extraodinaire.
Je vous remercie

Bonjour RT001,

Ce que vous dites est certainement vrai. Je pense que c'est un peu la même idée lorsque vous partez en vacance dans un pays inconnu. Si vous prenez la peine de sortir du "club de vacance" et aller à la rencontre des locaux, c'est une expérience totalement différente et certainement plus enrichissante que de rester sur son transat à boire des cocktails. Enfin, vous m'aurez compris.

moi pour ma part je deconseile mon pays pour toute personne
physique et morale desirant investire ici en cote d'ivoire
il vaut mieux attendre les elections pour le faire
ensuite ne jamais faire confiance a aucune banque ivoirienne pour le faire
en effet , soyez positifs dans l'esprit pour eviter de tomber dans le piege de certaine belle demoiselle
a la recherche de proie facile
       je vous remerci

Réponse à RT001 ET BRONZATO - DOUCEUR123

C'est une expérience et une bonne partie de ma vie que j'ai vécue à Abidjan, aussi mes études avec des ivoiriens et ivoiriennes des années 70/80 cela suppose des personnes de mon âge aujourd'hui (52ans) bien évidemment les mentalités étaient totalement différentes.
Retournée en 2000, subit la tentative de coup d'état.... le couvre feu..... les militaires, les armes etc.... (pour des vacances de 3 semaines... ) ma joie c'est transformée en choc ! pour moi cela ne devait pas arriver, puis 2003 (l'anti français) ..... je n'ai pas connu cela donc lorsque je parle d'insécurité de cette jeune génération de mentalité différente je sais de quoi je parle......
Merci à DOUCEUR123 pour ce message qui en dit long
L'actualité politique et autre ivoirienne est un bon moyen de se faire une idée sur internet.
Bien à vous

Bonjour,

Je suis Directeur d'exploitation actuellement en poste à Madagascar, et la crise économique et surtout politique me pousse à regarder ailleur et a envisager comme nouveau pays d'expatriation la cote d'ivoire.

Y'a t'il des possibilités de trouver des postes expatriés interressants sur la cote d'ivoire.

Merci d'avance de vos renseignements

Bruno CATALAN
brunocatalan[at]free.fr

bonjour,
ben moi j'avais pas pris la peine de me renseigner avant de revenir en cote d'ivoire ; donc j'y suis et actuellement je recherche un emploi donc pour tous ceux qui sont interressé voici mon CV:
Mariame ADISSA
32 ans, célibataire, 1 enfant
48 12 45 84
adixamariam[at]yahoo,fr
Niveau d'études
  BTS Comptabilité gestion                        Institut Supérieur de technologie  Cotonou BENIN
Bac
Notre dame de Lourde Porto novo BENIN
EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
Janvier 2003 à Décembre 2008
Avitaillement des navires 
assistante de direction de la Société à Responsabilité
Limité A10MARINE
Janvier 2000-Décembre 2002
gérante du restaurant Allemand
Wawi le Bavarois
et  gérante des chaines de boutiques
de la Société à Responsabilité Limité Les Perles d'Iris
 
AUTRES CONNAISSANCES
 
Anglais, Français : parlé , écrit
 
Russe, Grecque, Allemand: peu traduire quelques mots

Maitrise: Word, Excel

Permis de Conduire: B
 
Loisir : GOLF
  Lions club
 
 
je me tiens à votre disposition pour toutes informations  complémentaires
ADISSA MARIAME
adixamariam[at]yahoo.fr
66 82 49 52

Nouvelle discussion