sante en Nouvelle-Caledonie
Shutterstock.com
Actualisé il y a 3 semaines

En Nouvelle-Calédonie, la protection sociale est à la charge de la CAFAT (Caisse de compensation des prestations familiales, des accidents du travail et de prévoyance des travailleurs de la Nouvelle-Calédonie). En cas d'urgence, composez le 15, c'est le numéro du SAMU.

Le système de santé en Nouvelle-Calédonie

La CAFAT est l'organisme qui administre le régime général de la Sécurité sociale de la Nouvelle-Calédonie. Elle gère donc l'assurance maladie professionnelle et accident du travail ; l'assurance chômage ; l'assurance vieillesse et veuvage ; les prestations familiales et le RUAMM (Régime unifié d'assurance maladie-maternité), qui protège les assurés salariés, non-salariés, et les membres de leurs familles. Toute personne ayant une activité salariée dans le secteur privé et étant obligatoirement soumise au régime de l'assurance vieillesse de base, est assurée auprès de la CRE - IRCAFEX et dépend des régimes ARRCO AGIRC.

La couverture maladie-maternité que la RUAMM administre concerne tous ceux et toutes celles qui ont une activité professionnelle, ou qui bénéficient d'un revenu de remplacement. Cet organisme s'occupe aussi des prestations financières de l'assurance maladie-maternité et invalidité-décès.

Pour prétendre aux prestations, le salarié doit avoir travaillé un certain nombre d'heures, ou bien il doit justifier d'un salaire minimum au cours de l'année précédant la réalisation du risque :

  • 84 heures ou plus : un mois d'assurance ;
  • 252 heures ou plus : trois mois d'assurance ;
  • 504 heures ou plus : six mois d'assurance ;
  • lorsque le salaire est égal ou supérieur à 1,5 SMG (Salaire minimum garanti) par trimestre durant quatre trimestres consécutifs : 1 an d'assurance.

Outre l'assuré, le conjoint, concubin, les enfants et petits-enfants à charge, ainsi que les ascendants au premier degré (ou ceux du conjoint) ont également la qualité d'ayants droit. Dans le cadre général du régime, les frais suivants sont pris en charge :

  • la médecine générale
  • la médecine spécialisée
  • les traitements et interventions chirurgicales
  • l'hospitalisation
  • les soins dentaires
  • les frais pharmaceutiques
  • les analyses en laboratoire
  • les frais de contraception
  • les frais d'appareillage et de transport
  • les soins et l'hospitalisation en cas d'interruption volontaire de grossesse
  • les vaccinations faites dans le cadre de mesures prioritaires de la promotion de la santé

Une participation est à la charge de l'assuré, elle est calculée en fonction de la base des tarifs de responsabilité :

  • pour l'achat et la pose de contraceptifs intra-utérins et pour les contraceptifs hormonaux : 20 % ;
  • pour les frais d'hospitalisation durant les 12 premiers jours : 30 % ;
  • à partir du 13e jour ou du 1er jour lors d'une intervention chirurgicale importante ou en relation avec une longue maladie, la CAFAT prend en charge les frais d'hospitalisation à 100 % ;
  • pour les honoraires des orthoptistes et des orthophonistes : 50 % ;
  • pour les frais d'analyse et de laboratoire, les honoraires de médecins et de dentistes, les médicaments, ainsi que les transports n'étant pas urgents : 60 %.

Si vous avez travaillé en métropole et que vous reprenez maintenant une activité professionnelle en Nouvelle-Calédonie, vous devez fournir à la CAFAT des photocopies de vos six derniers bulletins de salaire ainsi que le formulaire SE 988-02 que vous pouvez trouver sur ce lien.

Lorsque vous avez travaillé en métropole, mais que vous ne reprenez pas une activité professionnelle en Nouvelle-Calédonie, vos droits ne sont pas conservés et vous devez souscrire une assurance volontaire maladie à la CAFAT, sous réserve d'avoir accumulé le nombre d'heures suffisant.

Un accord ayant été passé entre la métropole et la Nouvelle-Calédonie, la CAFAT remboursera les frais médicaux des ressortissants de la métropole, qu'il s'agisse d'un séjour permanent ou temporaire dans les cas suivants :

  • vous exercez une activité salariée ou non-salariée, et êtes affilié à titre obligatoire à un régime de Sécurité sociale métropolitain (quelle que soit votre nationalité) ;
  • vous êtes fonctionnaire civil ou militaire retraité ou actif ;
  • vous recevez une pension ou une rente qui est servie par un régime métropolitain de la Sécurité sociale (quelle que soit votre nationalité) ;
  • vous êtes assuré volontaire auprès d'un régime de Sécurité sociale métropolitain.

Sachez que vous pouvez vous assurer volontairement à la CAFAT. Vous devez pour cela être âgé d'au moins 16 ans, résider en Nouvelle-Calédonie et ne pas relever d'un régime d'assurance maladie obligatoire. Vous trouverez les informations sur ce lien.

Il existe également de nombreuses compagnies d'assurances privées qui peuvent vous offrir une couverture répondant à vos besoins spécifiques. Vous trouverez des infos facilement sur internet, ou en postant un message sur notre forum Nouvelle-Calédonie, où des expatriés pourront partager leurs connaissances.

Les soins en Nouvelle-Calédonie

Vous trouverez en Nouvelle-Calédonie quatre centres hospitaliers qui sont répartis en trois établissements. Les quatre centres du CHT (Centre hospitalier territorial) sont localisés à Grand Nouméa et maintenant regroupés sur un seul site : le Médipôle de Koutio, situé dans la commune de Dumbéa, la banlieue de Nouméa. Inauguré en décembre 2016, il comporte 645 lits, 537 étant réservés aux courts séjours et 71 à l'hospitalisation de jour.

  • Le CHT Magenta. Il se trouve à Nouméa, dans le quartier du même nom. Il héberge des services de gynécologie, pédiatrie, maternité et obstétrique ;
  • Le CHT Gaston Bourret. Situé sur le port, dans le centre-ville de Nouméa, à l'endroit même où se trouvait jadis le fort Constantine qui fut en 1854 la première construction de Port-de-France, il contient 267 lits pour les courts séjours, plus une vingtaine de places pour l'hospitalisation de jour ;
  • Le Centre Raoul Follereau. Il se trouve sur la presqu'ile de Ducos et est spécialisé en léproserie ;
  • Le Centre médical du Col de la Pirogue. À 40 km de Nouméa, il est installé à Païta. C'est un centre de rééducation et de convalescence avec 34 lits destinés à de courts séjours ;
  • Le CHS (Centre hospitalier spécialisé) Albert Bousquet est dans le quartier Nouville à Nouméa. Spécialisé en gériatrie et en psychiatrie, il abrite 263 lits ;
  • Le CHN (Centre hospitalier Nord) Raymond-Doui Nébayes se trouve sur la côte est, à Poindimié. 14 lits sont polyvalents, 14 pour la médecine, 6 pour l'obstétrique, 2 pour la chirurgie et 2 pour les soins critiques ;
  • Le CHN Paula Thavoavianon est sur la côte ouest, à Koumac. Il comporte 42 lits (médecine, obstétrique, chirurgie et soins critiques).

À Nouméa, on trouve également deux cliniques privées, il y en avait trois il y a peu, mais la clinique Magnin et la clinique Baie des Citrons ont fusionnées et forment maintenant la clinique Nou Magnin. Elle propose une filière complète et les urgences sont ouvertes 24 heures sur 24, ce qui n'est pas le cas partout. La Polyclinique de l'Anse Vata est située dans le quartier éponyme, c'est la descendante d'un hôpital militaire américain de la Seconde Guerre mondiale ! Elle est spécialisée en maternité.

Sur le reste du territoire, il y a des dispensaires, ou Centres médico-sociaux. Ils sont très utiles pour des soins basiques, pour la prévention, pour traiter les urgences, ils sont gérés par les Directions provinciales des affaires sanitaires et sociales (DPASS). Ils sont par exemple indispensables dans les îles Loyauté, où il n'y a pas de centre hospitalier.

 Attention :

Quand un médecin estime que le problème de santé d'un patient ne peut pas être résolu sur place, ce dernier est généralement évacué sur l'Australie. Une assurance complémentaire internationale peut parfois être importante.

 Liens utiles :

Accord de la Sécurité sociale entre la métropole et la Nouvelle-Calédonie
La CAFAT
Le régime calédonien de la Sécurité sociale
Les hôpitaux de la Nouvelle-Calédonie
Médipôle
La clinique Nou Magnin
Liste de CHT et dispensaires de la Nouvelle-Calédonie

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.