A propos de Nauru


Autrefois connue sous le nom d’"Ile agréable", Nauru détient fièrement le titre de plus petite république insulaire autonome au monde. Située dans l'océan Pacifique central et appartenant à la sous-région micronésienne, l'île couvre une superficie de 21 kilomètres carrés seulement.

Cette minuscule île a une histoire compliquée : originellement habitée par des Micronésiens et des Polynésiens, elle a été occupée par l'Allemagne, l'Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni avant d’obtenir son indépendance en 1968.

Au début du 20ème siècle, le pays disposait d’abondantes réserves de phosphates qui étaient intensément exploités sous domination étrangère. Plus tard, lorsque l'état est devenu indépendant, Nauru est devenu le pays avec le revenu per capita le plus élevé au monde. Mais lorsque les ressources se sont épuisées, l'économie de l'île a connu une grave contraction et n’a été «sauvée» qu’au démarrage de l'extraction de réserves de phosphates plus profondes. À l'heure actuelle, l'exportation de phosphates et la pêche sont les deux piliers de l'économie de l'île.

Nauru a une population de 10 301 habitants, qui parlent le nauruan et l'anglais. Le nauruan est la langue officielle tandis que l'anglais est celle des affaires, du commerce et de l'administration. La population de l'île est un mélange d'appartenances ethniques micronésiennes, polynésiennes et mélanésiennes. Le dollar australien est la devise officielle du pays; sachez que vous devrez payer en espèces lors de votre séjour à Nauru, les cartes de crédit ou de débit n’y étant pas acceptées.

La plupart des ressortissants étrangers ont besoin d'un visa avant de se rendre sur l'île, ainsi que d'un document de voyage valide et une preuve de réservation d'hôtel. Les résidents de certains pays (Taiwan, Russie, Israël, Îles Cook, Fidji et quelques autres) peuvent obtenir un visa à leur arrivée.

Nauru manque des infrastructures touristiques modernes que peuvent offrir des îles plus grandes, et le tourisme ne contribue pas à l’économie de manière importante. Cela dit, si vous êtes prêt à échanger votre confort pour le calme et la tranquillité, la petite île a beaucoup à offrir pour un séjour relaxant, de ses paisibles lagunes bleues et plages de sable blanc à des randonnées dans la jungle et des sites datant de la Seconde Guerre mondiale.