Close

Conduire en Suisse

Recommander

Si vous faites un séjour d'une durée maximale de 12 mois en Suisse, vous pouvez utiliser votre permis de conduire national. Si vous comptez rester plus longtemps, vous devrez procéder à un échange de permis. Plus d'informations dans cet article...

Les ressortissants étrangers en Suisse peuvent conduire jusqu'à 12 mois avec leur permis national. Si le permis de conduire est à visée professionnelle (conducteur d'autocar, poids lourds etc.), il est impératif d'obtenir un permis suisse dès son arrivée.

Au-delà de 12 mois, il est nécessaire de procéder à un échange de permis de conduire. Si votre origine vous le permet, vous n'aurez pas à passer d'examens supplémentaires. Pour connaître les modalités en fonction de votre nationalité, veuillez vous adresser au Service des Automobiles et de la Navigation (SAN) de votre canton.

Comment procéder à l'échange de permis de conduire ?

Il convient de se renseigner auprès du Service des Automobiles et de la Navigation de son canton de résidence pour obtenir la liste des pièces à fournir. Pour obtenir l'adresse du SAN de votre canton, reportez-vous à l'Association des Services des Automobiles.

En règle générale, les documents suivants sont nécessaires :

  • le formulaire de demande de permis suisse dûment rempli et signé ;
  • une photo d’identité ;
  • le permis de conduire d'origine avec traduction officielle si besoin ;
  • un examen de la vue ;
  • le paiement des frais administratifs ;
  • votre titre de séjour.

En ce qui concerne les chauffeurs professionnels, les démarches diffèrent légèrement. En outre, il vous faudra vous renseigner auprès du SAN de votre canton de résidence pour obtenir plus d’informations.

 Bon à savoir :

Pour conduire sur les autoroutes suisses, il est impératif de se procurer une vignette, valable pour une durée de 14 mois. Son prix est d'environ 40 francs suisses. Vous pourrez en effectuer l’achat auprès des offices de douane, dans les bureaux de poste, les gendarmeries ou encore en station-service.

Sécurité routière en Suisse

Le réseau routier suisse est parfaitement entretenu. Les contrôles de vitesse sont très stricts et nombreux : celle-ci est limitée à 120 km/h sur l’autoroute, 80 km/h sur les routes principales, et 30 à 60 km/h en agglomération. Quant au taux d’alcoolémie autorisé, il est de 0,5 g par litre de sang, maximum.

 Liens utiles :

Adresses des SAN cantonaux www.asa.ch
Conseil suisse de la Sécurité Routière www.vsr.ch

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.
Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
5 Commentaires
gouelenn
gouelenn
il y a 10 mois

Pour les ressortissants de certain pays, obligation de passer une épreuve pratique et au premier échec, ils doivent faire le parcours normal (et onéreux) du permis suisse.

Répondre
meshuggah1
meshuggah1
il y a 3 ans

Bonjour, je viens d'échouer pour la troisième fois mon examen pratique et je vais passer un test psychotechnique . Ça consiste en quoi ? Merci de vos réponse .

Répondre
perrinma
perrinma
il y a 5 ans

Hello, Merci pour ces informations tres claires. Dans le cas je n ai pas de voiture (aucune imatriculation en france ou ailleurs) est ce que je dois changer mon permis ? et si je ne le fais pas est ce que je paierai une amende ? y a t il un risque de devoir repasser le permis suisse ? J ai en effet lu des informations diverses dans ce cas de situation. Merci d avance, Cordialement, Marie-Emmanuelle, Basel

Répondre
obj1300
obj1300
il y a 7 ans

IMMATRICULATION DU VEHICULE Délais d'immatriculation : - 12 mois pour les véhicules importés en tant qu'effets de déménagement, - 1 mois si vous possédez votre véhicule depuis moins de 6 mois. Il convient se se renseigner auprès du Service des Automobiles et de la Navigation de son canton de résidence pour obtenir la liste des pièces à fournir. En règle générale, on demande : Le formulaire 13.20/A délivré par la douane, Une attestation d'assurance RC, La carte grise, Le formulaire du SAN complété et signé, Le carnet d'entretien du véhicule, Le permis de séjour, Un carnet antipollution réalisé par un garagiste suisse (80 CHF pour ma part) Récupérer le formulaire auprès du SAN, contracter une assurance (provisoire elle doit être valable le jour de l'immatriculation et ne pas avoir été établie depuis plus de 30 jours), voir le garagiste pour le carnet antipollution, le nettoyage de la voiture (chassis, moteur), Se présenter au SAN avec tous les documents et si tout est en ordre, vous recevrez une convocation par courrier. Se présenter au SAN pour le contrôle technique (le jour même j'avais pris rendez vous chez mon garagiste pour qu'il m'enlève mes plaques et me mette un nouveau support). Après le contrôle, on vous délivrera vos plaques suisses. Vous recevrez ensuite une facture : pour ma part, 155 CHF de contrôle, 45 CHF de permis de circulation, 60 CHF de plaques, 25 CHF de frais de dossier). Une taxe automobile est également à payer suivant le nombre de ch du véhicule dans mon cas 440 CHF/an

Répondre
obj1300
obj1300
il y a 7 ans

A Lausanne, le permis de conduire nous a coûté 45 CHF et l'examen de la vue 20 CHF (chez un vendeur de lunettes suisse type Optic 2000)

Répondre

Voir aussi

Capitale économique et financière du pays, Zurich est la ville la plus peuplée de Suisseavec seulement 400 000 habitants !
A votre arrivée en Suisse, vous êtes tenu de déclarer tout objet que vous transportez. N’oubliez pas de jeter un œil à la liste des produits interdits.
Faire du sport à Genève est possible grâce à de nombreuses infrastructures mises à la disposition des sportifs. Plusieurs activités sont proposées.

Assurance santé expatrié Suisse

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Suisse.

Déménagement en Suisse

Conseils pour préparer votre déménagement en Suisse

Assurance voyage Suisse

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Suisse