2014-09-10 12:17:14

Aller travailler plus de 3 mois en Russie nécessite des préparations administratives. Expat.com vous guide dans les démarches pour obtenir votre visa.

Si vous avez l’intention de vous expatrier en Russie pour y travailler, il y a des conditions pour l’obtention du visa. Voici les détails des démarches.

Qu’est-ce que le visa pour travailler en Russie ?

Le visa de travail émis par les autorités russes permet au détenteur de rentrer et sortir du territoire plusieurs fois d’affilée. De plus, le sésame est valable un an pour un employé qualifié ou spécialisé. Toutefois, ce délai peut être étendu jusqu’à 3 ans si l’employé est hautement qualifié dans son domaine professionnel. Aussi, le visa de travail n’oblige pas le détenteur à rester pour une période limitée dans le temps sur le territoire russe, pendant la période de validité tout du moins.

Enfin, dernier point et non des moindres, le visa pour travailler en Russie n’est délivré qu’à condition que le demandeur ait obtenu un permis de travail.

Déroulement du processus d’obtention du visa

Le demandeur doit dans un premier temps recevoir une invitation émise par l’entreprise pour laquelle il va travailler en Russie. Ce document est délivré par le service d’immigration russe. Attention, ce document n’est pas gratuit, demandez à l’entreprise d’être claire sur la prise en charge du coût. En effet, il coûte 40 000 roubles (soit 1 250 dollars américains, 1 000 euros).

Le demandeur doit également obtenir un permis de travail auprès du Service fédéral des migrations. La procédure prend 14 jours et la société peut effectuer cette procédure au nom de l’employé concerné. Quoi qu’il en soit, le dossier doit contenir les pièces suivantes :

  • un formulaire standard de demande de permis de travail
  • une photographie d’identité en couleur de format 3 0 X 40 mm ;
  • une copie des diplômes et certificats de formations reçus par le travailleur étranger dans son pays ou un certificat d’équivalence entre ce diplôme et un diplôme russe de formation professionnelle
  • le récépissé de la taxe d’État 3 dont doit s’acquitter tout employeur pour être autorisé à employer et à faire travailler un travailleur étranger
  • l’original ou une copie d’une pièce d’identité du travailleur étranger
  • si les documents sont rédigés dans une langue étrangère, ils doivent être accompagnés d’une traduction en russe certifiée par un notaire ; si les copies sont présentées sans les originaux, elles doivent également être traduites et certifiées par un notaire
  • la délivrance du permis de travail se fait dans les limites des quotas de permis de travail fixés annuellement par le gouvernement de la Fédération de Russie.

Attention, les documents rédigés dans une langue étrangère doivent être accompagnés d’une traduction en Russe certifiée par un notaire. Les copies présentées sans les originaux doivent elles aussi être traduites et certifiées par un notaire. Aussi, la procédure d’obtention du permis de travail prend 90 jours.

L’invitation et le permis en poche, l’employé peut enfin faire sa demande de visa de travail auprès de l’ambassade ou du consulat de Russie de son pays de provenance.

Pour cela, il devra constituer un dossier qui comprend les pièces suivantes :

  • l'invitation à se rendre en Fédération de Russie, établie par le Service fédéral des migrations de la Fédération de Russie
  • un passeport en cours de validité, comportant au moins 2 pages vierges réservées aux visas (le passeport doit être valable encore 6 mois à compter de la date d’expiration du visa)
  • le formulaire de demande de visa rempli sur le site visa.kdmid.ru, imprimé et signé par le demandeur en personne
  • une photographie couleur de 3,5 x 4,5 cm sur fond clair, affichant une image nette du visage, sans lunette à verres teintés et sans couvre-chef (à l’exclusion des ressortissants qui en vertu de leur appartenance nationale ou religieuse sont photographiés avec un couvre-chef dans leur passeport)
  • une police d’assurance médicale, valable sur le territoire de la Fédération de Russie et couvrant la durée de validité du visa, en dehors des cas reposant sur la réciprocité
  • un certificat de dépistage du SIDA du ressortissant étranger, si ce dernier sollicite le visa pour un séjour de plus de 3 mois.

Le visa qui sera émis dans un premier temps sera à entrée simple, et valable 90 jours. Cependant, il est convertible en un visa à entrées multiples. La procédure prend 14 jours.

 Liens utiles :

Chambre de commerce et d’industrie franco-russe (CCIFR) www.ccifr.ru
Département consulaire du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie visa.kdmid.ru
Visa Handling Services – Visa de travail www.vhs-france.com
Service Migratoire Fédéral de Russie www.fms.gov.ru

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.