Close

La santé en Roumanie

Recommander

Le système de santé roumain est encore quelque peu en retard comparé aux autres pays d’Europe de l’Ouest. Découvrez plus d’informations sur la santé en Roumanie dans cet article.

Organisation du système de santé en Roumanie

Les soins sont dispensés par les cliniques, les hôpitaux et les médecins membres du Collège roumain de la médecine. La plupart des grandes villes roumaines sont dotées d’hôpitaux et de cliniques correctement équipées. Il en va de même pour les pharmacies. En revanche, l’accès aux soins est plutôt limité dans les zones rurales et les villages.

Accéder aux soins médicaux en Roumanie

Il est fortement recommandé de recourir au système privé pour des traitements particuliers. Dans tous les cas, les ressortissants étrangers sont tenus d’avoir souscrit une assurance santé avant d’obtenir leur titre de séjour en Roumanie. Ceci, afin de pouvoir être remboursés en cas de recours à des soins dans un établissement privé.

Cependant, le système public reste accessible à tous et la prise en charge est disponible sous le régime de sécurité sociale s’appliquant à la consultation médicale.

Prise en charge

C’est la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAS) qui gère l’assurance maladie-maternité en Roumanie. Les risques sont financés en majeure partie par les cotisations des employeurs et des assurés, c’est-à-dire les salariés, les travailleurs indépendants et les chômeurs. Pour être remboursé, l’assuré doit désigner un médecin de famille ou un médecin généraliste pour les services médicaux généraux. À défaut, l’inscription à l’assurance maladie est nulle. Le taux des cotisations patronales et salariales s’établit comme suit :

  • prestations en nature : 5,2 % de part patronale et 5,5 % de part salariale
  • prestations en espèces : 0,85 % de part patronale plafonnée à l’équivalent de 12 fois l’équivalent du salaire minimum brut national, multipliée par le nombre de salariés couverts.

Certains soins nécessitent d’être financés en partie par le patient. Dans ce cas, le montant annuel de la participation de ce dernier ne peut excéder 1/12 de ses revenus nets annuels. Sont exemptés de cette participation les mineurs de moins de 18 ans et les étudiants de moins de 26 ans ne percevant aucun revenu salarié, les conjoints et parents à la charge de l’assuré ne percevant aucun revenu propre, et les pensionnés dont le revenu mensuel n’excède pas 740 lei.

Les médicaments sont listés sous trois catégories pour le remboursement :

  • catégorie A : prise en charge par la CNAS à 90 %
  • catégorie B : prise en charge à 50 % par la CNAS
  • catégorie C : prise en charge à 100 % par le CNAS.

Les services médicaux dispensés par la CNAS regroupent les soins de santé chez les généralistes et les spécialistes, les soins en ambulatoire, l’hospitalisation, les médicaments, les appareils, la rééducation, l’assistance médicale préventive, les soins dispensés pendant la maternité, le transport de malades et d’autres services médicaux. L’hospitalisation est prise en charge à 100 % si celle-ci a été prescrite par le médecin traitant ou le spécialiste, ou en cas d’urgence. En revanche, si le patient a demandé de meilleures conditions d’hébergement ou des services particuliers dépassant les standards, l’excédent devra être payé par ce dernier.

Inscription à la sécurité sociale

Les cotisations sociales concernent l’employeur et l’employé. Elles concernent également les personnes physiques qui perçoivent des revenus provenant des redevances et conventions civiles, les travailleurs indépendants, les personnes physiques qui réalisent des revenus imposables des activités de l’agriculture, de la sylviculture, de la pêche et de partenariats sans caractère juridique, les retraités dont la pension est supérieure à 740 lei et les institutions publiques.

Toutes les personnes résidant légalement en Roumanie sont couvertes par la CNAS. Cela inclut les ressortissants étrangers, s’ils sont résidents permanents. La condition pour pouvoir bénéficier des soins de santé dans les établissements publics de Roumanie : avoir cotisé durant au moins six mois au cours des 12 derniers mois calendaires. Les étudiants, même s’ils ne sont pas contribuables, sont aussi éligibles aux prestations de soins de santé. Quant aux résidents temporaires et au personnel diplomatique dépêché en Roumanie et reconnu par les autorités, ils ont accès à une couverture volontaire.

Les cotisations sont faites directement à l’Agence nationale de l’administration fiscale, grâce au Numéro d’Identification Fiscale (NIF) du bénéficiaire.

 Liens utiles :

Caisse nationale d’assurance maladie www.cnas.ro
CLEISS – Régime roumain de sécurité sociale www.cleiss.fr
Cimed www.cimed.org

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Quels sont les moyens de transport dont disposent les voyageurs à Bucarest ? Métro, bus, taxis et tramways facilitent vos déplacements dans la capitale.
Par quels moyens de transport peut-on se déplacer en Roumanie ? Dans cet article, découvrez toutes les infos pour faciliter vos déplacements dans ce pays.
Créer une entreprise en Roumanie : comment faire ? Obtenez plus d'informations et lancez-vous dans l'entreprenariat avec cet article.
Faire un stage en Roumanie : quelles sont les opportunités et comment s'y prendre ? Découvrez plus d'infos sur les stages en Roumanie dans cet article.
Quelles sont les formalités d'entrée en Roumanie ? Dans cet article, découvrez les conditions indispensables à remplir pour pouvoir accéder au territoire.

Assurance santé expatrié Roumanie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Roumanie.

Déménagement en Roumanie

Conseils pour préparer votre déménagement en Roumanie

Assurance voyage Roumanie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Roumanie

Billet d'avion Roumanie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la Roumanie