Rotterdam centre-ville
Shutterstock.com
Actualisé il y a 3 semaines

Rotterdam possède une âme particulière, son paysage et son économie sont toujours en mouvement. Outre ces aspects, Rotterdam abrite l’un des plus grands ports du monde, faisant de la navigation et de l’eau l’épine dorsale de cette plaque économique. Les expatriés impliqués dans les secteurs du transport et du commerce ne devraient pas avoir de mal à trouver un emploi dans cette ville.

Les secteurs qui emploient à Rotterdam

Le port de Rotterdam emploie environ 175 000 personnes, et devrait générer 10 000 emplois supplémentaires d’ici 2030. Travailler au port de Rotterdam ne signifie pas forcément transporter des marchandises à l’aide de grosses machines, car l’automatisation et l’automatisation sont venues entre-temps faciliter les choses !

Rotterdam compte de nombreuses entreprises spécialisées dans l’énergie : combustibles fossiles, énergie solaire, éolienne, énergie renouvelable. Ce secteur devrait évoluer plus encore avec l’engagement européen envers le Traité de Paris. En ce sens, l’un des projets majeurs consiste en la conversion du port de Rotterdam aux sources d’énergie renouvelables.

Les produits chimiques et l’alimentation forment également des secteurs forts de l’économie de la ville. Grâce à son emplacement, l’industrie pétrochimique accède facilement aux matières premières, sans parler de leur exportation partout en Europe. Concernant le secteur de l’alimentation, malgré sa petite taille, la Hollande exporte de nombreux fruits et légumes (notamment des tomates et des poivrons). Le pays étant particulièrement plat il est idéal pour l’agriculture. Quant aux trois rivières qui le traversent, il permet de transporter les marchandises facilement à bas coût.

La logistique constitue un secteur important à Rotterdam. Comme vous pouvez l’imaginer, avec autant d’exportation et d’importation, les entreprises ont tout intérêt à garder une trace des milliers de mouvements journaliers.

Trouver un emploi à Rotterdam

Malgré les nombreux secteurs concentrés autour de Rotterdam, la ville affiche un taux de chômage assez élevé, qui gravite autour de 11 %. En effet, les industries misent généralement sur des profils expérimentés. Or, les jeunes arrivants sur le marché du travail ne possèdent pas le savoir-faire demandé.

Enfin, pour trouver un emploi à Rotterdam, vous aurez plus de chances si vous parlez le néerlandais, voire une autre langue étrangère en plus. Bien qu’il s’agisse d’une ville portuaire, Rotterdam n’est pas touristique pour autant, ce qui explique le sous-développement du secteur des services et le moindre besoin d’anglophones.

 Liens utiles : 

Expat.com – Créez votre CV
Iagora
Monster
Indeed
Job Bird
Randstad

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.