entreprises en Norvege
Shutterstock.com
Actualisé il y a 3 semaines

Pays populaire auprès des expatriés (et deuxième plus populaire au monde), la Norvège peut être une destination difficile lorsqu’il s’agit d’y trouver un emploi. En effet, les employeurs ont tendance à favoriser les Norvégiens, principalement par crainte qu'un étranger soit plus susceptible de changer rapidement d’emploi. Cela étant dit, si vous êtes compétent, maîtrisez bien la langue et avez envie de vous engager à long terme professionnellement et culturellement, vous avez toutes vos chances.

Trouver un emploi en Norvège

Pour trouver le bon emploi en Norvège, vous disposez de plusieurs outils dans votre arsenal, dont la plupart peuvent être mis en œuvre avant même d'entrer au pays (ce que vous devrez faire de toute façon). Internet ouvre la marche, la majorité des postes vacants en Norvège étant publiés en ligne.

Le site Web officiel de l’Administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV) est l’endroit le plus sûr pour commencer vos recherches. Il est constamment mis à jour à mesure que de nouveaux emplois sont créés.

 Bon à savoir :

La base de données du site du NAV est uniquement disponible en norvégien. Toutefois, vous pouvez rechercher des offres d'emploi en anglais en entrant simplement le mot clé « english » dans la barre de recherche.

Finn est quant à lui un grand marché virtuel norvégien où l’on trouve de tout, depuis les meubles, les vêtements en passant par un logement et… des emplois. Vous pouvez l’ajouter à vos favoris, tout comme Manpower, les agences de recrutement comme Experis ou Adecco. N'oubliez pas également les Pages Jaunes.

N’oubliez pas de vous tourner également vers les médias norvégiens plus traditionnels. De nombreux journaux norvégiens publient les postes vacants, le principal étant Aftenposten. Les syndicats sont également une bonne source d’information : contactez la Norwegian Confederation of Trade Unions (Lo), qui vous donnera un aperçu des différents syndicats du pays, dont celui inhérent à votre secteur d’activité.

Enfin, la candidature spontanée reste un outil efficace, notamment si elle est composée de votre CV complet, des références et des diplômes.

Créer une entreprise en Norvège

Si vous n’arrivez pas à trouver l’emploi de vos rêves en Norvège, peut-être pourriez-vous le créer ? Avec 35 000 nouvelles entreprises enregistrées chaque année dans le pays, il n’est pas surprenant que la Norvège bénéficie d’une économie dynamique. Pour lancer votre compagnie, visitez Altinn, plate-forme complète, qui fournit toutes les informations sur le démarrage d’entreprise, depuis la planification, le choix du nom, en passant par les types d’entreprises et les solutions de financement. De plus, le site reprend les obligations patronales et fiscales.

En règle générale, les trois types d'entreprise les plus courants en Norvège sont la société étrangère enregistrée norvégienne (si vous dirigez une entreprise dans votre pays d'origine), l'entreprise individuelle et la société à responsabilité limitée (AS).

 Bon à savoir :

Le capital nécessaire pour créer une société à responsabilité limitée privée s’élève à au moins 30 000 NOK, qui peuvent être partagés entre vous et les autres actionnaires. Vous trouverez plus d'informations sur le site Web de l'administration fiscale ici.

Faire un stage en Norvège

Les stages en Norvège ne sont pas rares et, dans de nombreux cas, ils constituent un excellent point d'entrée dans une entreprise (dans le cadre d’une promotion interne). Bien que la Norvège ne fasse pas partie de l'UE, il est toujours possible de faire un stage via le site web Erasmus. Autrement, le site Web Karriere Start possède une liste complète des stages par secteur, ville ou domaine d'expertise. Notez que le site est en norvégien.

Le marché du travail en Norvège

L’un des atouts de la Norvège est le parfait équilibre entre travail et loisirs : les Norvégiens ont droit à au moins 25 jours de congé par an (plus une semaine supplémentaire pour les plus de 60 ans).

Les horaires de travail sont flexibles et il n’existe pas de règles strictes « 8 heures par jour, 5 jours par semaine», de nombreuses personnes travaillant en équipe et les week-ends, aussi le nombre d’heures de travail peut être limité.

Par exemple : vous ne pouvez pas travailler plus de 9 heures par tranche de 24 heures, ou 40 heures par tranche de 7 jours. Si vous travaillez par quarts, la nuit ou le dimanche, vous n'êtes pas autorisé à travailler plus de 38 ou 36 heures par semaine. Il est possible de conclure un accord avec votre employeur pour augmenter le nombre d’heures, mais pour une période limitée. Ce système empêche les employés de s’épuiser, tout en permettant aux entreprises d’être flexibles.

Les salaires sont également compétitifs en Norvège, tout en tenant compte du coût de la vie très élevé. Il n'y a pas de salaire minimum général, mais de nombreux secteurs ont conclu des conventions collectives pour l’instauration d’un salaire minimum.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.