Close

La retraite à Malte

Recommander

Malte est une destination idéale pour l’expatriation, aussi bien professionnelle que pour la retraite. Quelles sont les conditions pour aller y vivre sans travailler ?

Le temps de la retraite est peut-être l’occasion de sortir de ses sentiers battus personnels et de découvrir le monde. Si vous avez envie de découvrir un pays étranger, sans toutefois sortir de l’Union européenne, voici une destination qui devrait retenir votre attention : Malte. Expat.com vous explique tout ce qu’il faut savoir pour vivre sa retraite au cœur du plus petit archipel d’Europe.

Les conditions pour qu’un étranger puisse résider à Malte

Capital ou revenus : le candidat au permis de résidence maltais doit prouver qu’il perçoit un revenu annuel supérieur à 24 000 euros, ou un capital net supérieur à 350 000 euros.

Achat ou location d’un bien immobilier : le candidat au permis de résidence maltais doit poursuivre sa démarche d’installation en louant ou en achetant un bien immobilier dans l’archipel. Il dispose d’un délai d’un an (1 an) pour satisfaire cette condition, à compter de la réception de l’approbation de sa demande. Si le futur retraité à Malte penche pour la location, il devra consacrer au minimum 4 200 euros par an au loyer. L’achat d’un bien immobilier quant à lui, est également à un prix minimum légal.

Imposition à Malte : le candidat au permis de résidence doit prouver qu’il est susceptible de payer la somme annuelle de 14 000 euros aux autorités fiscales maltaises. Dans le détail, cela donne :

  • 14 000 euros par an pour le titulaire du permis de résidence
  • 2 400 euros par an et par personne à charge et dépendant de ce même permis de résidence.

Emploi : le permis de résidence maltais ne donne pas le droit à son titulaire d’occuper un emploi, de créer une entreprise de quelque nature que ce soit dans l’archipel.

Bon à savoir si vous avez décidé de passer votre retraite à Malte

Il existe depuis quelques années un programme fiscal de retraite destiné aux ressortissants de l’UE et de l’EEE (l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse).

La taxation de tout revenu provenant d’en dehors de Malte, à hauteur de 15 %, sous réserve du paiement d’un minimum d’impôts de 7 500 euros par an et de 500 euros par personne à charge. Par ailleurs, tout éventuel revenu local imposable est taxé à hauteur de 35 %.

Le citoyen non maltais qui souhaite passer sa retraite à Malte et qui opte pour l’achat d’un bien immobilier dans l’archipel doit en faire son unique résidence principale. Il doit également investir 275 000 euros au moins si le bien est situé sur l’île principale, ou 250 000 euros au moins, s’il opte pour Gozo.

Le citoyen non maltais qui préfère louer un bien pour vivre sa retraite à Malte devra dépenser 9 600 euros par an en loyer s’il réside sur l’île principale, ou 8 750 euros, s’il opte pour Gozo. Le bail doit être signé pour 12 mois minimum.

Le candidat désireux de passer sa retraite à Malte doit recevoir tous ses revenus liés à la retraite à Malte et représenter 75 % de ses revenus imposables une fois installé dans l’archipel.

Il doit également avoir un passeport valide, être affilié à une assurance santé valable dans l’UE, avoir un casier judiciaire vierge (extrait de casier à l’appui), et une fois sur place, il devra s’enregistrer auprès du Citizenship and Expatriate Affairs Department, afin de légaliser son statut de retraité à Malte, documents à l’appui.

Le Malta Retirement Programme (MRP)

Les autorités maltaises ont mis en place un programme destiné à attirer les ressortissants de l’UE, de l’EEE et de la Suisse qui souhaitent vivre à Malte, mais grâce à leurs retraites, perçues depuis leur pays de provenance.

Intitulé Malta Retirement Programme (MRP), il interdit à ses bénéficiaires de travailler à Malte, avec toutefois quelques libertés. Ainsi, il leur est possible de siéger au sein du conseil d’administration d’une entreprise locale, sans toutefois occuper un poste exécutif, de participer à des activités organisées par une entité publique maltaise, à caractère philanthropique, éducatif, de recherche et de développement. Pour plus de renseignements à propos du MRP, rendez-vous auprès de l’Inland Revenue.

La retraite est un moment clef de la vie d’une personne. Si elle sonne le départ vers l’étranger, il convient également que le candidat à l’expatriation non professionnelle contacte les autorités adéquates du pays de destination lors d’un séjour de découverte par exemple. Ainsi, ce déménagement et ce changement de vie à l’échelle internationale se dérouleront dans une atmosphère organisée et sereine !

 Liens utiles :

Citizenship and Expatriate Affairs Department identitymalta.com
Inland Revenue ird.gov.mt
Malta Retirement Programme (MRP) ird.gov.mt/regulations/retirement_program.aspx

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Voici ce qu'il faut savoir quant aux formalités d'entrée à Malte. Pour compléter ces informations, nous vous invitons à lire l'article consacré aux visas.
Malte a beau être le plus petit archipel du monde, sa réputation n'est plus à faire. Avec 7 000 ans d'histoire, la nation maltaise attire les étrangers.

Assurance santé expatrié Malte

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Malte.

Déménagement à Malte

Conseils pour préparer votre déménagement à Malte

Assurance voyage Malte

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Malte

Billet d'avion Malte

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Malte