Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Voyager en Italie

Recommander

Qu’importe la destination, les voyageurs étrangers doivent montrer patte blanche pour pouvoir traverser les frontières. L’Italie ne fait pas figure d’exception.

Les voyageurs, selon leur nationalité et leur pays de provenance, ne sont pas soumis à la même législation lorsqu’il s’agit de passer les frontières italiennes. Aussi cette république accueille à longueur d’année d’autres ressortissants de l’Union européenne (de pays adhérant ou non au Traité de Schengen), des voyageurs européens provenant de pays hors Union, ou encore des étudiants et des mineurs voyageant seuls ou pas.

Les documents légaux qui ouvrent les portes de l’Italie

Un passeport en cours de validité ou une carte d’identité : voici les documents que doivent présenter les citoyens de l’Union européenne, dont les pays ont adhéré au Traité de Schengen, les Suisses ainsi que les Canadiens. Les voyageurs qui ne remplissent pas ces premières conditions doivent présenter un passeport valide. Le visa d’entrée quant à lui dépend des accords passés entre les autorités des pays de provenance, et l’Italie.

Lorsque ce droit de passage est demandé, il doit indiquer l’adresse de destination et durée du séjour. La demande se fait environ 90 jours avant le départ, au Consulat italien situé dans le pays du demandeur, sous réserve que ce dernier donne un motif valable pour justifier son séjour.
Les voyageurs soumis à la présentation de visa qui ne logeront pas à l’hôtel ou dans une structure touristique standard doivent enregistrer leur présence à la Préfecture de police dans les huit jours qui suivent leur arrivée en Italie.

Les voyageurs étudiants et les mineurs

En plus des documents cités plus haut, les mineurs voyageant seuls doivent également présenter une autorisation de sortie du territoire, émise par les autorités des pays d’origine. Les étudiants quant à eux doivent être munis de leur carte d’identité, leur passeport, éventuellement leur carte d’étudiant internationale (ISIC) et de Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ). Ces dernières leur permettront une fois sur place de bénéficier de nombreux avantages, notamment des réductions.

Les conducteurs

Nombreux sont les voyageurs qui prennent le volant pour rallier l’Italie, depuis leur pays d’origine. Toutefois, en plus d’être majeurs, ceux dont le permis de conduire a été délivré dans un État hors de l’Union européenne doivent posséder un permis de conduire international aux autorités italiennes.

Faut-il être obligatoirement vacciné pour entrer en Italie ?

Cette destination ne nécessite aucune vaccination obligatoire au préalable. Néanmoins, tout voyageur doit pouvoir présenter un carnet de vaccination international à jour, qui prouve qu’il a été correctement vacciné.

 Liens utiles:

Service Public connexion.mon.service-public.fr
Ameli www.ameli.fr
Commission Européenne ec.europa.eu
Site de l'Union Européenne europa.eu

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Retrouvez la liste des contacts utiles pour votre expatriation en Italie : urgences, santé, mairies...
Trouver un emploi est l'une des premières missions à accomplir pour vivre en Italie. Cette étape est essentielle pour s'y intégrer pleinement.
Ecoles françaises en Italie: Ecole franco-italienne à Florence, Lycée Stendhal à Milan, Ecole Alexandre-Dumas de Naples, Institut Saint-Dominique à Rome, Lycée Chateaubriand à Rome, Lycée française Jean-Giono à Turin

Assurance santé expatrié Italie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Italie.

Déménagement en Italie

Conseils pour préparer votre déménagement en Italie

Assurance voyage Italie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Italie

Billet d'avion Italie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Italie