Actualisé il y a 7 mois

Si vous avez décidé de vous expatrier à long terme en Islande, sans doute recherchez-vous des conseils pour postuler, trouver un emploi ou créer une entreprise sur place. Expat.com vous met sur la bonne voie.

Qui peut travailler en Islande ?

Toutes les personnes qui le souhaitent et qui répondent favorablement aux conditions des autorités locales peuvent travailler en Islande. Ainsi, les citoyens des autres pays nordiques (Norvège, Danemark, Suède et Finlande) peuvent travailler en Islande. Concernant les citoyens de l'EEE, ils peuvent séjourner jusqu’à 6 mois en Islande dans le cadre de leur recherche d’emploi sur place.

Les conditions sont différentes pour les autres nationalités. Ainsi, ils doivent demander un permis de travail et de séjour afin de pouvoir travailler en Islande.

Le marché de l’emploi en Islande

Les services, le tourisme et la pêche forment le trio de tête de l’économie islandaise. Ces secteurs sont suivis par la biotechnologie et la création de logiciels. Durant l’année 2017, le taux de chômage en Islande a tourné autour de 2,4 %.

Trouver un emploi en Islande

En tant qu’expatrié, pour travailler en Islande, il faut faire preuve de persévérance et de patience, sans oublier qu’il faut avoir certaines qualifications. La recherche d’emploi en Islande peut commencer avant le départ, puisqu’il existe de nombreux sites dédiés, à découvrir sur internet.

Sur place, vous avez la possibilité de vous tourner vers les agences pour l’emploi. Elles sont souvent gratuites pour les demandeurs d'emploi et s’adressent notamment aux étrangers dotés de certaines qualifications recherchées.

Vous pouvez également consulter les petites annonces publiées dans les journaux locaux. Rendez-vous donc chaque dimanche, jour durant lequel ces deux titres mettent à jour leur section « emploi ». Attention, toutefois, vous devrez maîtriser l’islandais pour en comprendre la teneur !

Autre piste à explorer : la branche syndicale islandaise du secteur professionnel dans lequel vous évoluez. Ces agences vous donneront des informations pertinentes quant au recrutement dans votre branche d’activité.

Enfin, n’hésitez pas également à démarcher les entreprises directement, par téléphone si vous êtes à distance, ou en personne, si vous êtes sur place.

Créer une entreprise en Islande

La création d’entreprise en Islande se fait en 4 étapes majeures, qui se décomposent de la manière suivante :

  • Rechercher le nom de l'entreprise. Se rapprocher des autorités fiscales islandaises pour consulter l’annuaire des noms de sociétés. Dépôt du capital initial sur le compte bancaire, auprès d’une banque commerciale locale.
  • Demande d'inscription auprès du registre des entreprises auprès des autorités fiscales. L’organisme est également chargé publier l'avis de constitution de la société dans le Journal officiel. Le montant total des droits d'inscription s’élève à 130 500 ISK, ce qui comprend le numéro d'identification de la société (5 000 ISK) et les frais de publication de la notification au Journal officiel (1 000 ISK).
  • Obtention d’un numéro de TVA auprès de la Direction des recettes internes.
  • Enregistrement des salariés auprès des autorités fiscales auprès des autorités fiscales islandaises.

Retrouvez toutes les informations relatives à la création d’entreprise en Islande sur le site des autorités fiscales, indiqué dans la section « liens utiles » de cet article.

 Liens utiles : 

Journal local Morgunblaðið 
Journal local Fréttablaðið 
Autorités fiscales d’Islande
Pages jaunes Islande – Já – Liste des agences de recrutement
Pages jaunes Islande – Já – Liste des branches syndicales (stéttarfélag) en Islande

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.