Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Étudier en France

Recommander

Chaque année l’hexagone accueille de nombreux étudiants venus de l’étranger. Quelles procédures pour celles et ceux qui veulent venir étudier en France ?

Chaque année, la France accueille plusieurs centaines de milliers d’étudiants provenant de l’étranger. Ces derniers, attirés par la qualité de l’enseignement supérieur hexagonal, mais également l’art de vivre à la française, la gastronomie, sans parler des coûts des études, bien plus doux que dans d’autres contrées. Voici comment ont procédé ceux qui ont franchi le pas.

Étudier dans une université ou une faculté en France

Pour commencer, les citoyens d’états membres de l’Union européenne, de la Suisse, de Monaco, d’Andorre et de l’Espace économique européen peuvent s’inscrire sans autre formalité dans l’une des universités et facultés françaises.

Les étudiants qui ne sont pas ressortissants de l’un des pays et communautés cités ci-dessus doivent commencer par demander un visa étudiant. Lisez l’article « Visas pour la France » afin d’en savoir plus sur les quatre options possibles.

Les conditions quant à elles sont claires. Ainsi, tout étudiant étranger qui désire étudier en France doit :

  • être titulaire d’un diplôme étranger de fin d’études secondaires
  • faire une demande d’admission préalable (DAP) (liens dans la rubrique « Liens utiles » de cet article).

L’inscription

L’étudiant étranger peut s’inscrire directement auprès de l’établissement qui l’intéresse :

  • s’il est déjà inscrit en licence ou en master dans une université française
  • s’il s’agit d’une inscription en deuxième ou en troisième cycle à l’université ou dans tout autre établissement à caractère spécifique
  • s’il s’agit d’un recrutement par voie de concours.

Dans les autres cas suivants, l’inscription à l’université se fait depuis le site Admission-Postbac (cf. la rubrique « Liens utiles » de cet article) :

  • L’étudiant est titulaire du baccalauréat français, européen, franco-allemand ou international
  • L’étudiant a la nationalité d’un des pays de l’EEE (Espace économique européen) ou de la Suisse
  • L’étudiant vient étudier en France dans le cadre d’un accord interuniversitaire
  • L’étudiant est boursier du Gouvernement français, d’organismes internationaux ou de gouvernements étrangers dont les bourses sont gérées par un organisme français agréé
  • L’étudiant est apatride ou réfugié politique et il est titulaire de la carte de l’Office français pour les réfugiés et les apatrides (Ofpra – cf. « Liens utiles »)
  • L’étudiant est enfant de diplomate en poste en France, et il réside lui-même en France
  • L’étudiant en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE)
  • L’étudiant en section de technicien supérieur (STS)
  • L’étudiant en institut universitaire de technologie (IUT)

Un test de langue

Les étudiants étrangers cités dans la seconde liste de cas de figure doivent également passer un examen de français. Cet examen a pour but d’évaluer leur compréhension du français parlé et écrit, et il se déroule au sein d’un « Centre international d’études pédagogiques » (Ciep), présent dans toutes les universités françaises.

Attention, cet examen se déroule en février et en mars, et il est payant. A l’heure où cet article est édité, le coût par candidat est de 63 euros.

Ne sont pas concernés les étudiants :

  • ressortissants des États où le français est la langue officielle
  • étrangers, mais issus de sections bilingues françaises (liste établie conjointement par les ministères de l’Éducation nationale et des Affaires étrangères)
  • titulaires du diplôme approfondi de langue française (Dalf) et du niveau B2 du diplôme d’études en langue française (Delf)
  • candidats du test de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris ayant obtenu 14/20 à l’épreuve écrite.

Combien cela coûte d’étudier en France ?

Vous trouverez un tableau complet des droits d’inscription dans la rubrique « Liens utiles » de cet article. Notez néanmoins que le taux le moins cher concerne le Diplôme d'État de docteur vétérinaire (168 euros), contre 1 316 euros pour le Diplôme d'État de psychomotricien.

Attention :

Les tarifs indiqués concernant l’année universitaire 2015-2016 et sont susceptibles d’évoluer.

Liens utiles :

Expat.com – Forum Scolarité et Études en France 
Diplomatie.gouv www.diplomatie.gouv.fr
France.fr www.france.fr
Demande d’admission préalable (DAP) – Dossier blanc www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
Demande d’admission préalable (DAP) – Dossier vert www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid24146
Ofpra www.ofpra.gouv.fr
Admission-Postbac www.admission-postbac.fr
Centre international d’études pédagogiques www.ciep.fr
Frais d'inscription pour la rentrée universitaire 2015-2016 www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
1 Commentaire
Diarra sinna demba
Diarra sinna demba
il y a 3 ans

bonjour je m appelle sinna demba diarra et je Mauritanien, je viens d'avoir d'avoir mon BT en comptabilité-gestion la je cherche une pré inscription pour la France pourrais m'aider sur mon cas

Répondre

Voir aussi

Il est normal pour un futur expatrié de connaitre le système de santé de son pays de destination. Comment cela se passe en France ? Expat.com vous éclaire.
Organisez votre expatriation dès à présent pour faciliter votre installation une fois en France. Voici comment procéder pour ouvrir un compte bancaire.
S’installer en France signifie y trouver un logement. Voici quelques conseils afin que vos recherches portent ses fruits pour une installation réussie.
Si vous avez prévu de vivre et travailler en France, il faut connaître un tant soit peu le marché de l’emploi national. Expat.com vous met sur la voie.

Assurance santé expatrié France

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en France.

Déménagement en France

Conseils pour préparer votre déménagement en France

Assurance voyage France

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en France

Billet d'avion France

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la France