A propos de Finlande


Péninsule située en Europe du nord, entre la Scandinavie et la Russie, la Finlande fait office de frontière symbolique entre l'Europe du nord-ouest et celle du nord-est, et son inconscient collectif est imprégné d’un peu des deux. Pays des aurores boréales et du soleil de minuit, c’est également le pays le plus religieux de toute la Scandinavie, le premier à offrir un revenu universel de base aux chômeurs et le deuxième meilleur au monde pour l'égalité des sexes (en 2017). Après de brèves difficultés financières à compter de 2009, l'économie de la Finlande connait de nouveau la croissance, en faisant un pays où il fait très bon vivre en dépit des longs hivers et des températures âpres.

Territoire et population

Bien que la Finlande ait été peuplée depuis l'âge de pierre (à mesure que la glace de la dernière ère glaciaire refluait), ce n’est devenu une nation indépendante qu’en 1917, après une longue occupation suédoise ayant débuté au 12ème siècle et un siècle consécutif sous la domination de l'Empire russe. Ces cultures se sont intimement imbriquées dans l'ADN suomi, tant en matière linguistique que religieuse : les langues officielles du pays sont le finnois et le suédois (le same arrivant en troisième position) et une Église chrétienne orthodoxe intervient en complément de l’Eglise luthérienne dominante. Le gouvernement actuel de la Finlande est une république parlementaire.

En raison du climat rigoureux prévalant dans le nord, la plus grande partie des 5,4 millions d'habitants de la Finlande vit dans le sud du pays. C’est peut être l’une des raisons pour lesquelles la beauté naturelle de la Finlande reste sauvage et vierge, et représente donc un aimant pour les voyageurs et les touristes. Les aurores boréales, visibles depuis la Laponie finlandaise pendant environ 200 des 365 nuits de l'année, ne sont que l'une des nombreuses attractions du pays. Au nombre des autres facettes de l’attrait de la Finlande figurent le soleil de minuit (qui, dans le cercle polaire, ne se couche pas pendant 70 jours d’affilée), ses 188 000 lacs, le sauna (invention finlandaise), ses stations de ski, le village du Père Noël (Rovaniemi) et sa magnifique faune.

L'économie

La survie de la Finlande repose tant sur son passé que sur son avenir. Malgré son climat et son sol, qui rendent l’agriculture difficile, le pays est autosuffisant en matière de produits alimentaires de base depuis les années 1960. Les arbres sont la ressource naturelle la plus importante de la Finlande, le bois étant l'une de ses plus grandes industries (le pays est l'un des premiers producteurs de bois au monde). Cela dit, l’essentiel du PIB du pays provient du secteur des services (66%), et la recherche et le développement y jouent un rôle essentiel, l'Agence finlandaise de financement de la technologie ayant beaucoup accompli dans les années 80 et 90 pour asseoir la Finlande en tant que pays valorisant et comprenant la technologie. C'est, après tout, la terre natale d'entreprises telles que Nokia et Rovio (créateurs du jeu Angry Birds).

Avant la crise financière mondiale de 2009, la Finlande était l'une des économies les plus performantes de l'UE. Ses banques et ses marchés financiers ont réussi à en éviter le pire, mais les exportations et la demande intérieure ont été gravement touchées, ce qui a amené l’économie finlandaise à entrer en récession en 2012-14, et a par contrecoup pesé sur les finances publiques et le taux d'endettement. L'économie a renoué avec la croissance en 2015, le taux de chômage s'établissant à 8,8% en 2016, enregistrant une diminution par rapport aux 9,4% de 2015.

La culture

La complexe recherche de l'identité finlandaise après une longue occupation suédoise et russe n’a cessé d’être un moteur de développement, en particulier en matière d’arts et de culture. Le Kalevala, l'épopée nationale de la Finlande, en est un bon exemple : il s’agit d’une compilation de vieux textes, ballades, et incantations finlandais, compilés par le savant Elias Lönnrot au XIXe siècle. Mais ce thème de ferveur nationaliste se retrouve également dans tout le spectre des genres culturels, du développement du théâtre et de l'opéra finlandais à la littérature et à la musique, l'art et l'architecture, et même le sport.

Le théâtre est très populaire en Finlande : un grand nombre de personnes jouent, et regardent des productions théâtrales (dont certaines menées par ou du moins impliquant des artistes amateurs). Le théâtre national de Finlande, fondé en 1872, est le plus important du pays, et le principal centre pour l’opéra est l'Opéra national finlandais à Helsinki. Dans le domaine musical, la figure dominante durant la première moitié du 20ème siècle était Jean Sibelius, le compositeur qui a fait connaître la musique finlandaise dans le monde entier. Aujourd'hui, l'Académie Sibelius à Helsinki est un centre d'études musicales de renommée mondiale. Mais les arts de la scène n’ont pas l’apanage de la culture finlandaise : la littérature y est très importante, et les bibliothèques sont considérées comme des institutions culturelles; les Finlandais sont parmi les peuples fréquentant le plus les bibliothèques au monde.

En matière d’arts visuels, la Finlande a toujours été axée sur les oeuvres tridimensionnelles : la sculpture y est importante, extrêmement abstraite et expérimentale. L'architecture finlandaise moderne fait partie des plus imaginatives et des plus intéressantes au monde (l'une des premières femmes architectes au monde à avoir reçu une formation officielle était finlandaise). Le design finlandais exerce, depuis l'après-guerre, une influence incontournable, principalement grâce à des maisons telles que Marimekko qui ont permis aux artistes de développer librement leurs idées et leurs compétences.

Enfin, les festivals (qui se tiennent chaque année à Helsinki, Vaasa et Kaustinen, entre autres) font partie intégrante de la vie culturelle finlandaise, tout comme les nombreux musées du pays. Les visiter vous permettra de vous imprégner de la singularité de la Finlande et de ses importantes contributions à la culture mondiale.