Close

Les impôts en Espagne

Recommander

La fiscalité en Espagne n’est pas mince affaire, différents impôts, dont l’impôt sur le revenu, étant dus. Voici, dans cet article, des informations relatives au système fiscal espagnol.

L’Espagne est une destination populaire aux yeux des expatriés et comprendre le système fiscal local est crucial. Il peut être difficile de rester à jour des nombreux impôts exigibles dans le pays dans la mesure où le gouvernement espagnol modifie régulièrement la législation fiscale.

Tous les étrangers ayant résidé en Espagne plus de 183 jours durant l’année fiscale sont considérés comme résidents fiscaux et doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu dans le pays. Les employés touchant des salaires en Espagne sont également considérés comme résidents fiscaux, même s’ils ne se sont pas officiellement inscrits auprès du Registro Central de Extranjeros. Aussi, si vous avez décidé de vous installer en Espagne et d’y travailler, il vous est recommandé de vérifier si l’Espagne a signé une convention avec votre pays pour éviter la double imposition. Le service espagnol des impôts, l’Agencia Tributaria, pourrait être en mesure de vous renseigner.

L’Espagne étant formée de 17 communautés autonomes, les taux d’imposition peuvent varier d’une région à l’autre.

 Bon à savoir :

L’année fiscale démarre au 1er janvier et s’achève le 31 décembre. En raison des fréquents changements effectués, il vous est recommandé de demander conseil à un expert indépendant, par exemple, un gestor (conseiller fiscal) avant d’envoyer votre déclaration d’impôts.

Impôt sur le revenu en Espagne

L’impôt sur le revenu en Espagne, ou RPF (Impuesto sobre la Renta de las Personas Físicas) est prélevé à la source et suit un taux progressif allant généralement de 19 à 45 %. Chaque contribuable est tenu de remplir une déclaration d’impôt (declaración de la Renta) à renvoyer avant le 30 juin : la Campaña de Rentas débute en avril. Au cours de cette période, il vous est possible de soumettre votre RENTA en ligne. Les résidents espagnols peuvent bénéficier d’abattements ou de déductions en fonction de leur situation personnelle, soit, par exemple, s’ils ont des enfants à charge ou s’ils déclarent des frais de déplacements professionnels, etc.

Soulignons, par ailleurs, que l’impôt espagnol est calculé dès le premier revenu perçu. Même s’il existe des abattements et des déductions, il n’y a pas de seuil d’exonération de l’impôt sur le revenu.

Les revenus sont classés de la manière suivante :

  • Revenus des salaires
  • Revenus du capital mobilier
  • Revenus du capital immobilier
  • Revenus des entreprises
  • Plus-values
  • Revenus imputés (en provenance de pays autres que celui de la résidence primaire du contribuable)

Travailleurs indépendants en Espagne

Les travailleurs indépendants, dont ceux travaillant en freelance (autónomos) sont responsables du versement de leurs impôts sur le revenu, ainsi que de leurs cotisations sociales. Il leur est recommandé de se faire aider par un conseiller fiscal (gestor) ou par un comptable.

Les taux d’imposition pour les indépendants varient de 15 à 43 % selon les salaires.

 Bon à savoir :

En tant que travailleur freelance (autónomo) vous devez déclarer la TVA (IVA) à échéance trimestrielle via le modelo 303 ainsi qu’à échéance annuelle via le modelo 390. Entre avril et fin juin, vous devrez envoyer votre déclaration d’impôts RENTA.

 Attention :

Des déclarations complémentaires peuvent être requises dans certains cas, par exemple, si vos clients sont basés hors d’Espagne ou si vous dirigez votre propre entreprise. Il vous est recommandé de voir cela avec votre gestor.

Autres impôts

Les personnes ne résidant pas en Espagne doivent également payer des impôts sur les biens mobiliers et immobiliers (taux d’IVA variant entre 1 et 6%) lorsqu’ils achètent une propriété dans le pays. D’autres impôts (sur la fortune, sur les bénéfices ainsi que sur les successions) existent également en Espagne. Les revenus de la location immobilière sont considérés comme revenus de l’investissement par le droit fiscal espagnol.

Sachez que votre numéro d’identification (NIE) de résident ou de non-résident vous sera dans tous les cas demandé pour toute correspondance avec les services des impôts espagnols.

Déclarer ses revenus en Espagne

Votre déclaration de revenus doit être transmise à l’administration fiscale avant le 30 juin de l’année suivante. Si votre revenu ne dépasse pas les 22 000 euros, vous serez exempté de l’obligation de remplir une déclaration. Sachez que l’impôt sur les salaires est prélevé à la source par l’employeur, des régularisations étant effectuées par la suite.

 Liens utiles :

Agencia Tributaria www.agenciatributaria.es
Agencia Tributaria – Impôts sur le revenu des non-résidents www.agenciatributaria.es/AEAT.internet

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
19 Commentaires
rodanat
rodanat
il y a 3 semaines

Très bon exposé. Précisons quand même que si retraité fonctionnaire d'Etat français et sans autre source de revenus, l'impôt sur le revenu sera prélevé en et par la France. Il y a aussi d'autres taxes locales bien sûr (ex ordures ménagères, taxe d'habitation, foncière si propriétaire , route, etc...)

Répondre
nicolefrisch
nicolefrisch
le mois dernier

en tant que retraitée dois-je payer un impôts sur mon AVS ?

Répondre
malyanya
malyanya
il y a 2 mois

Bonjour,nous avons une pension d invalidité de la Cnap au Luxembourg,et on nous preleve à la source devrons. Nous payer en Espagne aussi

Répondre
MAGGIART
MAGGIART
il y a 10 mois

Bonjour? Quelles sont les incidences auprès de l'administration française (fisc) après'un enregistrement en Espagne d'une personne de nationalité française ? merci

Répondre
charlotte66be
charlotte66be
il y a 2 ans

bonjour je suis belge et je vais vivre à Lanzarote au mois d'octobre , normalement je devrais toucher 1340 euros en Belgique , pensez vous que je vais avoir beaucoup moins en Espagne , merci de votre réponse (pension secteur privé )

Répondre
Davidm31
Davidm31
il y a 2 ans

Bonjour avec ma femme nous installons en Aout à Alicante. Je suis auto-empreuneur dans le nettoyage de fait vivre de mon salaire en france est que je devrai déclarer se salaire ? Je paie déjà des arches sur ce salaire en France .

Répondre
JYT
JYT
il y a 2 ans

Pour info aux futurs retraités en Espagne. Je suis non résident en Catalogne, mais n'ayant pas eu d'adresse en France en 2013 et 2014, et bien que moins de 6 mois/an Espagne, j'ai fait ma déclaration dans ce pays pour les 2 années concernées. En France,divorcé avec 1,5 parts, je payais en 2011-2012, 1800 à 2100 euros d'impôts sur les revenus. mon estimation pour 2013, avec les évolutions des différentes tranches et plafonds de déduction m'aurait fait payer pour 2013 environ 2500 Euros. Pour l' Espagne, pour 2013 j'ai payé pllus de 6300 Euros, ce sera de même pour 2014. Je comprends pourquoi quand je me renseignais fin 2012 avant de m'installer, tout le monde était évasif et rassurant. Je vais donc devoir prendre une décision rapidement pour 2015, soit alle au Portugal, ou reprendre une adresse en France.

Répondre
jesaispas
jesaispas
il y a 2 ans

bonjour, merci à machenri pour ses informations très utiles concernant les résidents enEspagne et surtout concernant un fonctionnaire de l'UE .

Répondre

Voir aussi

Ecoles françaises en Espagne: Lycée français Pierre-Deschamps D’Alicante, Ecole française Ferdinand-de-Lesseps à Barcelone, Lycée français à Barcelone, Eco

Assurance santé expatrié Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Espagne.

Déménagement en Espagne

Conseils pour préparer votre déménagement en Espagne

Assurance voyage Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Espagne

Billet d'avion Espagne

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Espagne