Actualisé il y a 4 mois

Les ressortissants de l'un des pays de l'Union européenne et les Suisses peuvent entrer en Croatie en présentant une carte d'identité ou un passeport en cours de validité à la frontière. En ce qui concerne les autres nationalités, il est nécessaire de se renseigner à l'ambassade ou au consulat, car cela varie en fonction de son pays d'origine.

Formalités pour un court séjour en Croatie

Des contrôles systématiques sont effectués aux postes-frontière de la Croatie depuis le 7 avril 2017. Cette mesure vise à renforcer les contrôles aux frontières extérieures de l'U.E. et aucune exception n'est faite, quel que soit votre pays de résidence. Les citoyens de l'Union européenne bénéficiaient auparavant d'un contrôle allégé, mais ce n'est plus le cas. Aujourd'hui, des vérifications sont faites dans les données nationales et d'Interpol pour tous les voyageurs. Des délais prolongés sont donc à prévoir aux frontières, surtout durant les vacances scolaires, les fins de semaine et la saison touristique. Sachez qu'il peut parfois vous être demandé de prouver que vous disposez de suffisamment d'argent (de 70 à 100 euros par jour) pour couvrir la durée de votre séjour et sortir du pays.

Les personnes possédant un passeport suisse ou de l'un des pays de l'U.E. peuvent séjourner moins de trois mois en Croatie sans visa (sur une période totale de six mois). Les mineurs doivent être en possession d'un document personnel d'identité valide, un livret de famille ne suffit pas, car ce n'est pas un document de voyage. Il est souhaitable de présenter un passeport valide plutôt qu'une carte d'identité ayant une date de fin de validité dépassée, car même si cette dernière est encore valable dans votre pays d'origine, elle peut être refusée à la frontière croate.

Les étrangers en possession de l'un des documents suivants peuvent également séjourner jusqu'à 90 jours en Croatie sans visa croate :

  • Un visa Schengen (C) avec 2 entrées ou à entrées multiples sans limitation territoriale
  • Un visa long séjour (D) délivré par l'un des pays membres de l'espace Schengen pour plus de 90 jours
  • Un visa à 2 entrées ou à multiples entrées ou une carte de séjour délivrée par la Bulgarie (Annexe I de la Décision No 565/2014/EU)
  • Un visa à 2 entrées ou entrées multiples ou un titre de séjour délivré par la Roumanie (Annexe IV de la Décision No 565/2014/EU)
  • Un visa à 2 entrées ou à entrées multiples ou bien une carte de séjour provenant de Chypre (Annexe III de la Décision No 565/2014/EU)
  • Une carte de séjour délivrée par l'un des pays membres de l'espace Schengen.

Il est également possible d'entrer et de séjourner en République de Croatie jusqu'à 90 jours sans visa, si vous êtes ressortissant de l'un des pays suivants : la Principauté d'Andorre, l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili, la République de Corée, le Costa Rica, l'Équateur, les É.U., la Grande-Bretagne, le Guatemala, le Honduras, l'Israël, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Principauté de Monaco, le Nicaragua, la Nouvelle-Zélande, le Panama, le Paraguay, le Salvador, Singapour, l'Uruguay, le Venezuela, le Vatican. Vous pouvez vous assurer que vous n'en avez pas l'utilité en consultant le menu déroulant situé au bas de cette page du site de l'ambassade de Croatie.

L'exemption de visa est également accordée pour un séjour de 90 jours au maximum aux personnes ayant un passeport en cours de validité provenant de la région administrative spéciale de Hong-Kong et de Macao.

Si vous arrivez en Croatie par la route en passant par les voies rapides ou les autoroutes slovènes, vous devez impérativement acheter une vignette slovène et la coller sur votre pare-brise en entrant en Slovénie. Vous pouvez vous la procurer dans les stations-service autrichiennes et italiennes avant la frontière ou en entrant sur le territoire. Si vous n'avez pas cette vignette, les autorités confisquent parfois vos documents (passeport, carte d'identité, permis de conduire, carte grise) jusqu'à ce que vous ayez payé une amende de 150 euros et acheté une vignette valable une semaine (15 euros).

Entrer en République de Croatie avec des animaux de compagnie est soumis à une réglementation stricte. Il leur faut un document d'identité, un certificat vétérinaire, un carnet de vaccination avec les vaccins et les rappels à jour, un titrage des anticorps, une micro puce... S'ils ne sont pas en règle, l'entrée peut vous être refusée et les animaux placés en quarantaine.

Les dispositions douanières de la Croatie sont en conformité avec les normes qui sont appliquées dans les pays de l'U.E. Cependant, l'exonération de la TVA et des droits de douane concernant l'introduction de certains produits s'applique uniquement aux objets personnels de nature non commerciale, dont l'usage reste privé et dont la valeur totale n'excède pas 300 kunas.

Formalités pour un long séjour en Croatie

Pour rester en République de Croatie plus de 90 jours, il est impératif d'être en possession d'un visa de longue durée, d'un permis de séjour temporaire ou d'un permis de résidence. Si vous êtes Français, inscrivez-vous au Registre des Français au consulat, ceci facilitera toutes vos démarches. Pour obtenir un permis de séjour temporaire en Croatie, vous devez déposer personnellement une demande auprès d'une représentation diplomatique compétente. Cette demande doit mentionner clairement le but de votre séjour, il ne peut pas être ensuite modifié lors du traitement de la demande. Les motifs permettant d'obtenir une autorisation de séjour temporaire sont les suivants :

  • Effectuer un regroupement familial
  • Avoir une activité professionnelle
  • Faire des études
  • Avoir des activités humanitaires
  • Effectuer des recherches scientifiques
  • Autres motifs.

Un étranger qui n'a pas besoin de visa pour entrer en République de Croatie peut effectuer la demande de permis de séjour temporaire en Croatie. Il faut pour cela qu'il se rende au commissariat ou à la préfecture de police la plus proche de son lieu de résidence ou du lieu de travail potentiel. S'il s'agit d'une première demande de séjour temporaire, il est possible de rester sur le territoire jusqu'à l'obtention de la notification concernant la demande. Pour une première demande, il faut présenter un extrait de casier judiciaire de moins de six mois émis par son pays d'origine. Ne vous y prenez pas à la dernière minute...

Un étranger désirant prolonger un permis de séjour temporaire doit formuler sa demande au moins 30 jours avant l'expiration du permis temporaire actuel en se rendant dans un commissariat ou à la préfecture de police. Si la demande de prolongation n'est pas faite à temps, la personne recevra une amende (article 220, paragraphe 1 alinéa 3 de la Loi sur les ressortissants étrangers).

Un permis de séjour temporaire délivré pour un travail est également un permis de travail. Lorsqu'un étranger reçoit un permis de séjour temporaire pour « autres motifs », la durée est généralement de 6 mois au maximum dans l'année. En étant propriétaire d'un bien immobilier, un citoyen de l'Espace économique européen peut obtenir un permis de séjour temporaire d'une année au maximum (renouvelable). Une autorisation de séjour peut avoir une validité maximale d'un an et le passeport de la personne doit être valide au moins trois mois après l'expiration du permis.

Un permis de séjour temporaire peut être attribué à un étranger dont le passeport est en cours de validité, possédant une assurance maladie, un revenu lui permettant de vivre, s'il n'est pas interdit de séjour et ne représente aucune menace pour la sécurité nationale, le plan sanitaire ou l'ordre public. Voici les pièces à fournir :

  • Une pièce d'identité en cours de validité
  • Une photocopie de la pièce d'identité
  • Deux photos en couleur 35 x 45 mm
  • Une preuve de moyens de subsistance
  • Un justificatif de domicile
  • Un document expliquant le but de la prolongation du séjour
  • Une attestation d'affiliation à une assurance maladie (cela peut être la sécurité sociale de votre pays d'origine)
  • Un extrait de casier judiciaire de moins de 6 mois (pour une première demande)
  • 20 kunas de timbres fiscaux lorsque la demande est faite en Croatie
  • L'acquittement des frais consulaires (environ 70 euros)

 Bon à savoir :

Aucun document ne doit excéder 6 mois d'ancienneté. Qui plus est, les documents étrangers doivent impérativement être traduits en croate par un traducteur assermenté.

 Attention :

Qu'il s'agisse d'un passeport ou d'une carte d'identité, votre pièce d'identité doit être valide durant toute la durée de votre séjour et le jour où vous sortez de la République de Croatie.

 Liens utiles :

France diplomatie – Entrée en Croatie
L'Ambassade de France à Zagreb
S'installer en Croatie
Ambassade de la République de Croatie en France

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.