Actualisé l'année dernière

En allant vivre en Belgique, sans doute serez-vous amené à prendre le volant, si vous avez le permis de conduire. Voici les détails bons à savoir.

La Belgique classe les permis sous trois catégories : les permis belges, les permis émis dans un autre État membre de l’Union européenne, les permis émis dans des pays tiers.

Échanger un permis européen contre un permis de conduire belge

Le détenteur d’un permis européen qui va vivre en Belgique doit dans un premier temps s’inscrire sur le registre des étrangers de sa commune de résidence. Cette démarche accomplie, il peut échanger son permis de conduire pour un permis belge auprès du service des permis de conduire de son domicile. Cependant, cette opération n’est plus obligatoire, même si elle peut se révéler fort utile en cas de perte ou de vol du permis étranger.

Les documents à fournir :

  • la carte d'identité établie en Belgique
  • le passeport
  • 1 photo d’identité récente
  • Une somme de 20 euros (cash ou bancontact)
  • une photocopie recto/verso du permis de conduire étranger.

Échanger un permis étranger (hors Europe) contre un permis de conduire belge

Le détenteur d’un permis de conduire étranger doit échanger son permis contre une version belge. La demande doit être effectuée auprès du Service national des Documents d'Identité Faux et Falsifiés (SNDIFF) et nécessite une attente de deux mois environ pour obtenir le fameux sésame.

Les documents à fournir :

  • Une somme de 26 euros
  • 1 photo d’identité
  • le permis de conduire étranger
  • une traduction du permis de conduire, faite par un traducteur juré si le permis de conduire étranger est rédigé, même partiellement, en une autre langue que le français ou le néerlandais.

Passer son permis de conduire en Belgique

Si vous ne possédez pas encore de permis de conduire, vous pouvez le passer en Belgique. La nouvelle réglementation en la matière stipule que :

  • le candidat a l’obligation de suivre 12 heures de cours théoriques après 2 échecs à l'examen théorique catégorie B (certaines exceptions)
  • le nom des moniteurs doit être mentionné sur le permis de conduire provisoire, d’une validité de 36 mois
  • le candidat ne peut changer qu'une seule fois de méthode d'apprentissage pendant la validité de son permis de conduire provisoire
  • le candidat a l’obligation de suivre 6 heures de cours pratiques après l'expiration du délai de validité de votre permis de conduire provisoire
  • après l'expiration du délai de validité du permis de conduire provisoire du candidat, ce dernier ne peut obtenir un nouveau permis de conduire provisoire qu'après un délai de 3 ans
  • le candidat ne peut se présenter à l'examen pratique que durant la période de validité de son examen théorique (3 ans).

Le candidat au permis de conduire pour un véhicule de catégorie B doit avoir 18 ans au minimum. Pour cela, il doit réussir l’examen théorique qui porte sur le Code de la route, et connaître la loi relative à la police de la circulation routière. Pour obtenir cet examen, le candidat doit totaliser 41 bonnes réponses minimum, sur les 50 questions posées.

À l’examen théorique, s’ajoute évidemment l’examen pratique.

Quelle école pour passer le permis de conduire en Belgique ?

Le candidat peut choisir de passer son permis en filière libre, à l’issue de quoi il obtiendra un permis de conduire provisoire (PCP), d’une validité de 36 mois. La durée minimum de l’apprentissage est de 3 mois, qui plus est, auprès d’un moniteur (guide) de son choix, lui aussi titulaire du permis de conduire depuis 8 ans au moins.

Le passage en auto école traditionnelle ouvre la voie au permis de conduire provisoire de 18 mois. L’apprentissage comprend 20 heures de cours pratiques. L’examen pratique quant à lui peut être passé après 3 mois d’apprentissage au minimum.

Attention, tout candidat qui échoue deux fois à l’examen pratique doit prendre 6 heures de cours de conduite supplémentaire pour pouvoir se représenter.

Les coûts :

  • Examen théorique : entre 15 et 87 euros dépendant du type de permis visé.
  • Permis de conduire provisoire : 27 euros plus une éventuelle taxe communale.
  • Pour l’obtention du permis voiture ou moto, l’examen pratique complet coûte 36 euros.
  • Délivrance du permis de conduire : entre 20 et 35 euros selon la commune.
  • Le prix moyen pour 10 heures de cours en école de conduite est d’environ 500 euros.

Si vous envisagez de passer un permis camion ou si votre profession exige un autre permis de conduire, les frais sont également variables. Les informations relatives sont disponibles sur le site du Groupement des entreprises agréées pour le contrôle automobile et le permis de conduire (GOCA).

L’état des routes en Belgique

Comme cela est le cas dans de nombreux pays européens, la Belgique possède une infrastructure routière en bon état. Cependant, de nombreux rapports expliquent que cet État est celui qui investit le moins dans ses routes, malgré sa densité, et son statut de plaque tournante commerciale. Enfin, sachez qu’il n’y a pas de péages sur les routes belges.

Les équipements obligatoires à bord de votre voiture

Outre la présence d’au moins un gilet réfléchissant à bord de votre voiture en Belgique, il vous faudra également avoir un extincteur sous la main, une trousse de premiers secours et enfin, une boîte d'ampoules de rechange. En plus de cela, n’oubliez pas le fameux triangle de signalisation.

La vitesse

Dans les agglomérations, la vitesse est limitée à 50 km/heure.

En dehors des agglomérations, la vitesse est limitée à 120 km/heure :

  • sur les autoroutes
  • sur les voies publiques divisées en quatre bandes de circulation ou plus dont deux au moins sont affectées à chaque sens de circulation. Ces bandes ne doivent pas être séparées par des marques routières.

En dehors des agglomérations, la vitesse est limitée à 90 km/heure :

  • sur les voies publiques divisées en quatre bandes de circulation ou plus dont deux au moins sont affectées à chaque sens de circulation et dont les sens de circulation sont séparés par des marques routières
  • sur les autres voies publiques.

Droits des piétons et cyclistes

En Belgique, les cyclistes possèdent leurs propres signalisations, ce qui leur donne le droit de prendre quelques libertés par rapport au Code de la route.

Ainsi, ils peuvent tout à fait :

  • rouler au milieu de la voie
  • prendre la route en sens interdit
  • Tourner à droite, au feu rouge.

En tant que conducteur de voiture, vous n’avez pas le droit de vous garer sur les pistes cyclables. Vous n’avez pas non plus le droit de rouler à plus de 30 km/h dans les rues cyclables, et n’avez pas non plus le droit de dépasser les cyclistes.

Du côté des piétons, sachez qu’ils sont prioritaires sur les automobilistes.

 Liens utiles :

Code de la Route
SPF Mobilité et Transports
Belgium
Liste des écoles de conduite agréées
GOCA 
Auto Contrôle

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.