A propos du Turkménistan


Situé en Asie centrale, le Turkménistan, anciennement connu sous le nom de Turkménie, partage ses frontières avec le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, l'Afghanistan, l'Iran et la mer Caspienne. Dictature fermée sous « Turkmenbachi » jusqu’en 2006, le pays fut autrefois une république désertique emplie de statues grandioses de son chef. Aujourd'hui, le Turkménistan est beaucoup plus ouvert au tourisme, surtout grâce à ses monuments dorés sur fond de paysages désertiques.

S'étendant sur un territoire de 491 210 km², le Turkménistan est essentiellement un désert entrecoupé d’oasis irriguées et se divise en cinq provinces. Plus de 80% des terres du pays sont couvertes par le Karakoum, le plus grand désert d'Asie centrale. Le pays compte une population d’environ six millions d’habitants, les principaux groupes ethniques étant les Turkmènes (la majorité de la population), les Ouzbeks et les Russes. Achgabat est la capitale et Balkanabat, Daşoguz, Mary, Türkmenabat et Turkmenbachi sont ses plus grandes villes. La langue officielle du pays est le turkmène bien que le russe soit parlé dans certaines régions.

Possédant la quatrième plus grande réserve de gaz naturel du monde, le Turkménistan dispose également d'importantes réserves de pétrole. L'agriculture, pour sa part, y est plutôt limitée avec le blé et le coton étant les principales matières d'exportation. En 2016, le Produit intérieur brut (PIB) par habitant était estimé à 11 630 dollars en 2016. Cependant, les perspectives d'avenir son incertaines en raison de la fluctuation des cours de pétrole et du gaz.

Le Turkménistan est loin d’être une destination touristique de premier plan, mais il possède tout de même une multitude de sites pittoresques qui en valent le détour. Le cratère gazeux de Darvaza, surnommé les « Portes de l'Enfer », les eaux mystérieuses du lac souterrain de Kow-Ata et le site archéologique de Gonur Tepe sont quelques uns des incontournables du pays. Vous pouvez également profiter de ses parcs d'attraction tels que le Monde des contes de Turkmenbachi, la version turkmène de Disneyland.

Le Turkménistan possède une politique de visa plutôt rigoureuse, ce qui constitue sans doute un frein au tourisme dans le pays. Tous les ressortissants étrangers doivent obtenir un visa pour s'y rendre. La demande doit être faite au préalable à l'ambassade ou au consulat turkmène le plus proche. Il existe également un visa à l'arrivé qui, toutefois, est plus onéreux.