Close

Le permis de travail en Thaïlande

Recommander

En obtenant un visa non immigrant puis un permis de travail thaïlandais, vous aurez la possibilité de travailler et de vivre dans le Royaume sans avoir à demander une extension de visa. Attention, les étrangers tentés de travailler sans permis en Thaïlande s’exposent à des amendes sévères et à des peines d’emprisonnement.

Le ministère du Travail thaïlandais stipule que certains secteurs d’activités sont fermés aux étrangers désireux de travailler dans le Royaume. Ainsi, les critères d’obtention du permis de travail local sont régulièrement soumis à modifications. Pour plus d’information à ce sujet, rendez-vous sur le site internet du Ministry of Labour thaïlandais (indiqué dans la section Liens utiles de cet article).

La demander de visa non immigrant se fait avant le départ en Thaïlande. Pour cela, adressez-vous à l’ambassade ou au consulat de Thaïlande de votre pays de résidence. Toutefois, certaines catégories d’investisseurs et d’experts peuvent se rendre directement au centre des visas et des permis de travail, situé à Bangkok (« One-Stop Service Center for Visas and Work Permits », indiqué dans la section Liens utiles de cet article). Créé en 1997, cet organisme a pour mission de faciliter les demandes d’extension de visa et de permis de travail en Thaïlande.

Le visa non immigrant

Il existe plusieurs versions du visa non immigrant, distribuées en fonction des raisons invoquées par les demandeurs. Que le demandeur se rende en Thaïlande pour travailler, étudier, faire du bénévolat, mener des recherches scientifiques, visiter la famille ou vivre sa retraite, il lui sera remis un visa non immigrant correspondant à sa catégorie. La demande se fait avant le départ, auprès de l’ambassade ou du consulat de Thaïlande, dans le pays de départ. Il peut s’agir d’un visa à entrées multiples valable une année, et au coût de 5 000 bahts (ou équivalent).

De manière générale, les visas non immigrants se divisent en quatre grandes catégories lorsqu’il s’agit de travailler et d’investir en Thaïlande. L’obtention du visa non immigrant est la condition sine qua non pour obtenir le permis de travail auprès du Département pour l’emploi (Department of Employment).

Le visa non immigrant de catégorie B – Business Visa

Ce visa est délivré aux étrangers désireux de travailler de manière permanente en Thaïlande, ou de faire des affaires dans le pays durant un séjour de 90 jours. S’il s’agit d’un emploi à durée indéterminée, l’employeur doit soumettre une demande de permis de travail pour le futur salarié (formulaire WP3), afin d’obtenir l’accord du ministère du Travail. Lors de la demande de visa non immigrant, il faudra prouver qu’une demande de permis de travail est en cours.

Le visa non immigrant de catégorie B-A – Business Approved Visa

La demande de visa non immigrant B-A peut être faite par l’entreprise dans laquelle le bénéficiaire va investir, ou avec laquelle il va faire des affaires. Une fois la demande approuvée, le bureau de l’immigration thaïlandais délivrera le visa au bénéficiaire par l’intermédiaire de l’ambassade de Thaïlande. Les titulaires de visa non immigrant B-A sont autorisés à séjourner en Thaïlande durant une période d’un an à compter de la première date d’entrée.

Le visa non immigrant de catégorie IB – Investment and Business Visa

Ce visa s’adresse aux étrangers employés sur des projets d’investissements approuvés par le Board of Investment de Thaïlande (BOI). Les projets en question doivent être favorables à l’économie thaïlandaise, sans gêner les entreprises locales existantes. Mieux, ils doivent stimuler : l’exportation, la création d’emplois, l’utilisation des matières premières locales, le transfert de technologie envers les Thaïlandais, les provinces.

Le visa non immigrant de catégorie B – Teaching (Enseignement)

Ce visa est réservé aux étrangers qui ont l’intention de venir enseigner en Thaïlande. Le candidat doit avoir les qualifications requises, un casier judiciaire vierge, et présenter une lettre officielle, rédigée par l’institution qui va l’employer en Thaïlande. Il doit également présenter la lettre officielle d’un organisme gouvernemental telle que l’Office of the Private Education Commission ou l’Office of the Basic Education Commission.

Procédure pour obtenir un visa non immigrant

La procédure varie d’un type de visa non immigrant à l’autre, aussi, référez-vous au lien du Ministry of Foreign Affairs of the Kingdom of Thailand, indiqué dans la section « Liens utiles » de cet article.

Voici une liste synthétique des documents à fournir pour toute demande de visa immigration :

  • Votre passeport valide au minimum 6 mois
  • Le formulaire de demande de visa complété
  • Une photo d’identité 4X6, prise au cours des 6 derniers mois
  • Preuve de la possession de 20 000 bahts par personne seule et de 40 000 bahts par famille
  • Lettre d’approbation du ministère du Travail
  • Les preuves d’embauche par l’entreprise située en Thaïlande (permis d’exploitation, bilan, liste des actionnaires, liste des salariés étrangers et des postes occupés, etc.)

Le permis de travail

Le visa non immigrant de catégorie B en poche, il est désormais possible de faire une demande de permis de travail. Rendez-vous auprès des bureaux du ministère du Travail de la région dans laquelle l’entreprise est domiciliée pour déposer le dossier. Le demandeur doit se présenter en personne afin de récupérer son permis de travail (un carnet bleu) et de le signer devant le personnel du bureau. Un tampon sera apposé au dos du passeport du détenteur du permis de travail le jour même. La validité du permis de travail dépend de celle du visa.

Les entreprises thaïlandaises peuvent demander un maximum de 10 permis de travail à condition qu’ils embauchent quatre salariés thaïlandais à plein temps pour un salarié étranger. Les entreprises sponsorisées par le BOI échappent quant à elles à cette condition. En effet, le BOI est autorisé à déroger à la législation en place lorsqu’il s’agit de délivrer permis de travail et visas pour les employés étrangers.

Les entreprises thaïlandaises désireuses d’embaucher des salariés étrangers doivent disposer d’un capital social d’au moins 2 millions de bahts. Les entreprises étrangères installées en Thaïlande peuvent également embaucher des salariés étrangers, à condition qu’elles rapportent au moins 3 millions de bahts par employé étranger.

Le dossier de demande de permis de travail doit comporter les éléments suivants. Les autorités locales peuvent demander que ces documents soient certifiés par l’ambassade du pays de bénéficiaire, et traduits en thaï :

  • Une copie signée de chaque page du passeport du bénéficiaire du permis
  • Son visa non immigrant
  • Son billet de départ TM.6
  • Une copie signée de ses diplômes
  • Une copie signée de chaque diplôme et licence pertinents
  • Son CV, détaillant chaque poste, fonction, performance, durée et lieu de travail
  • Trois photos (5x6cm), prises en tenue de bureau, durant les six mois qui précèdent le dépôt du dossier

 Bon à savoir :

Le permis de travail est intrinsèquement lié à l’entreprise qui en a fait la demande. En cas de changement d’employeur, il faudra demander un nouveau permis de travail.

Les autorités délivrent le permis de travail en même temps que le numéro d’identification fiscale. Le bénéficiaire du permis devra demander son numéro d’identification fiscale à son employeur.

Les étrangers doivent se signaler tous les 90 jours aux services d’immigration. Ceux détenteurs d’un visa à entrées multiples doivent quitter le territoire thaïlandais tous les 90 jours avant de demander une prolongation.

 Liens utiles :

One-Stop Service Center for Visas and Work Permits
Ministry of Labour (MOL)
Ministry of Foreign Affairs of the Kingdom of Thailand

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.
Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
3 Commentaires
elisa1962
elisa1962
il y a 4 ans

bonjour, j ai telechargé le guide de la thailande , mais je viens de voir la date de 2011 , ma question est ce que les lois ont changé depuis ??? merci d avance pour votre reponse !!

Répondre
Julie
Julie
il y a 4 ans

Bonjour Elisa, Les informations du guide en ligne ont été récemment actualisées. La version 2013 du guide PDF Thaïlande sera bientôt disponible. Pour toute question, n'hésitez pas à la poser sur le forum ;). A bientôt, Julie

Répondre
elisa1962
elisa1962
il y a 4 ans

bonjour, ok merci beaucoup !!!!!

Répondre

Voir aussi

Avez-vous besoin d'un visa pour faire un court séjour en Thaïlande ? Découvrez les différentes options envisageables pour séjourner en Thaïlande.
Quelles sont les formalités à remplir lorsque l'on envisage de faire un séjour touristique en Thaïlande ? Expat.com vous dit tout ce que vous devez savoir.
Passer sa retraite en Thaïlande: les démarches, les avantages et les inconvénients.

Envie de vivre en Thailande ?

Retrouvez toutes les infos utiles dans le guide de l'expatrié.