Actualisé il y a 6 mois

Le tourisme est l’un des piliers économiques de la Thaïlande. Avec une augmentation de 9 % en 2016, ce secteur a compté 32,6 millions de touristes, rapportant 1,64 billion de bahts de revenus au Royaume.

La Thaïlande ayant récemment modifié ses règles en matière d’immigration, les étrangers doivent connaître les tenants et aboutissants en ce qui concerne les visas. Ainsi, avant de visiter le Royaume, il est conseillé de contacter l’ambassade ou le consulat thaïlandais le plus proche, pour connaître les formalités à accomplir.

Les exemptions de visa

En vertu des nouvelles dispositions du régime d'exemption de visa et d'accords bilatéraux en vigueur depuis le 31 décembre 2016, les citoyens de 55 pays peuvent entrer en Thaïlande sans visa, à condition d'entrer strictement à des fins touristiques et de présenter une preuve en ce sens. Il peut s’agir du billet de retour dans les 30 jours suivant leur arrivée. Il peut également leur être demandé de présenter la somme de 10 000 bahts minimum, pour subvenir à leurs besoins durant leur séjour.

Si vous êtes citoyen de l'un de ces 55 pays et que vous arrivez en Thaïlande depuis un aéroport international, un timbre sera apposé sur votre passeport, vous permettant de séjourner jusqu'à 30 jours dans le pays.

Les citoyens d'Argentine, du Brésil, du Chili, de Corée, du Pérou sont autorisés à rester jusqu'à 90 jours.

Les citoyens exemptés de visa qui arrivent en Thaïlande par avion peuvent librement revenir dans le Royaume autant de fois qu’ils le souhaitent. Lorsqu’ils arrivent par voie terrestre ou maritime, l'exemption est accordée au maximum deux fois par année civile, sauf pour les citoyens malaisiens.

Les visas délivrés à l’arrivée

Les citoyens de 19 pays peuvent obtenir un visa lors de leur arrivée en Thaïlande, à condition qu’ils puissent présenter une preuve d’adresse dans le Royaume, qu’il s’agit d’un séjour touristique et qu’ils disposent de 10 000 bahts pour subvenir à leurs besoins durant le séjour.

Ces mêmes citoyens, lorsqu’ils arrivent par la voie des airs, reçoivent un visa de 30 jours à même l’aéroport. Ceux qui passent par la Thaïlande avant de rejoindre une autre destination sont autorisés à séjourner pendant 15 jours seulement.

Selon les services d’immigration, ces nouvelles réglementations ont pour but d’encourager les étrangers à demander un visa avant leur départ pour la Thaïlande.

Le visa à l’arrivée à un coût : 2 000 bahts, à payer en liquide.

Le visa touristique

Les citoyens des pays n’ayant pas signé d’accord bilatéral avec la Thaïlande doivent demander un visa touristique avant leur départ. En général, ce visa est valable entre 3 à 6 mois, et dans certains cas, entre 1 et 3 ans.

Il est important de comprendre que la période de validité ne correspond pas à la période de séjour :

  • La validité du visa touristique correspond à la période durant laquelle le visa peut être utilisé pour entrer en Thaïlande.
  • La période de séjour accordée par les services d’immigration lors de l’arrivée est affichée sur le passeport en fonction du type de visa.

Les touristes ont la possibilité de prolonger leur visa, en soumettant une demande en bonne et due forme auprès des services d’immigration situés à Bangkok ou dans les autres provinces du Royaume.

Demander un visa touristique pour la Thaïlande

Pour obtenir un visa touristique, vous devrez présenter les documents suivants à l'ambassade ou au consulat général de Thaïlande de votre pays de résidence :

  • Votre passeport, valide durant au moins 6 mois après la date d’entrée en Thaïlande
  • Le formulaire de demande de visa complété
  • Une photo d’identité (4X6)
  • Le billet d’avion de retour
  • Preuve que vous disposez d’au moins 10 000 bahts afin de subvenir à vos besoins durant le séjour
  • 30 dollars américains ou équivalents par entrée
  • Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune si vous avez voyagé dans l’un des 45 pays cités dans la section « Liens utiles » de cet article

Les agents consulaires peuvent demander des documents supplémentaires lorsqu'ils le jugent nécessaire, il est donc conseillé de paraître présentable lorsque vous soumettez votre dossier. Les frais de visa sont également sujets à modification, aussi, il est conseillé de contacter l’ambassade ou le consulat de Thaïlande le plus proche.

 Liens utiles :

Ministry of Foreign Affairs - Liste des pays exemptés de visa et ayant signé un accord bilatéral avec la Thaïlande
Ministry of Foreign Affairs - Les pays soumis à certificat contre la fièvre jaune
Immigration Bureau - Demande d’extension de visa touristique en Thaïlande

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.