Informations générales sur la Thaïlande


Le Royaume de Thaïlande, anciennement Siam, est un véritable petit paradis tropical situé en Asie du Sud-ouest. Son climat agréable, sa gastronomie qu’on ne présente plus, ses temples impressionnants, ses jungles préservées et ses plages idylliques attirent les étrangers des quatre coins du monde.

Divisée en 76 provinces, la Thaïlande s’étend sur 513 120 km². Le Royaume est entouré par la Malaisie, le Myanmar, le Cambodge ainsi que le Laos. Bangkok, sa capitale, est particulièrement dynamique, offrant une pléthore de divertissements. Avis aux accros du shopping, de culture et de gastronomie, vous pourrez vous en donner à cœur joie dans cette ville qui est également le point de départ central vers d’autres régions du pays.

Le climat en Thaïlande

Tropical, le climat thaïlandais se divise en deux saisons : l’une sèche et l’autre humide. Toutefois, tout dépend de la région dans laquelle on se trouve. Ainsi, la saison sèche va généralement de novembre à mai, les températures grimpant particulièrement entre mars et mai. Au Sud-ouest, les moussons se déroulent de mai à octobre, avec des périodes de pluies fortes, mais épisodiques. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en Thaïlande, le soleil n’est jamais loin…

De manière générale, le climat en Thaïlande est chaud et humide, excepté, peut-être, dans les jungles et les collines du nord, plus fraîches.

Démographie en Thaïlande

Selon la Banque mondiale, la Thaïlande comptait 68,9 millions d’habitants à la fin de 2016. La ville de Bangkok abrite à elle seule 9 millions d’âmes.

Les Thaïlandais pratiquent majoritairement le bouddhisme, néanmoins, en poussant vers les provinces les plus méridionales du pays, vous rencontrerez une population à 80 % musulmane, parlant le malais. Fait important concernant cette partie du Royaume, un conflit ethnique ainsi qu’une insurrection séparatiste sont en cours.

Enseigné dans la plupart des écoles, le thaï est la langue officielle de la Thaïlande. Cette langue tonale est également appelée thaï siamois, thaï central ou encore thaï bangkokien. Bien que la plupart des Thaïlandais comprennent le thaï, vous entendrez sans doute d’autres dialectes ethniques et régionaux. Pour cela, rendez-vous dans le nord, le nord-est et le sud du pays.

La version écrite du thaï est un alphabet adapté par les Khmers du Cambodge, standardisé sous le règne du roi Ramkhamhaeng. Au fil des années, les autorités ont toutefois pris soin de traduire la grande majorité des panneaux de signalisation en anglais, pour le plus grand plaisir des étrangers.

D’ailleurs, l’essor de l’industrie touristique à Bangkok, Chiang Mai et dans les îles thaïlandaises a poussé de nombreux citoyens à considérer l’anglais comme la deuxième langue du pays. Aujourd’hui, la jeune génération n’hésite pas à mélanger leur langue maternelle et celle de Shakespeare, donnant naissance à un courant linguistique baptisé « Tinglish » ou « Thaiglish ».

La politique en Thaïlande

L’année 1932 signe la fin de la monarchie absolue en Thaïlande, pour faire place à une monarchie constitutionnelle. Cette procédure a délesté le roi d’une partie de son pouvoir, au profit d’un chef de l’État. Ce changement a également permis l’apparition d’un Premier ministre, responsable de la gestion des affaires gouvernementales. Malgré tout, les Thaïlandais ressentent, aujourd’hui encore, un véritable attachement à la monarchie.

Depuis le changement de régime en 1932, la Thaïlande est menée par une politique centralisée, émaillée de conflits et de passations de pouvoir entre le gouvernement représentatif et un régime autoritaire. Par exemple l'armée thaïlandaise a pris le pouvoir 12 fois depuis la fin de la monarchie absolue. Contrairement à ce que l’on pourrait croire ailleurs, une grande partie des Thaïlandais soutiennent l’idée que ces instabilités politiques contribuent au maintien de la paix, de l’unité et de la stabilité nationales.

Pour illustrer le climat politique général de la Thaïlande, parlons du roi Bhumibol. Très populaire auprès des Thaïlandais, il a exercé une grande influence tout au long de ses 70 années de règne. Toutefois, en 2014 un coup d’État a mis fin à son pouvoir : le roi a été remplacé par les militaires. À leur tête, le général Prayuth Chan-ocha, qui cumule les fonctions : dirigeant du Conseil national de maintien de la paix et de l'ordre (NPOMC), premier ministre et commandant en chef de l'Armée royale thaïlandaise.

Le roi Bhumibol est décédé en octobre 2016 à l'âge de 88 ans. Il est considéré comme le monarque ayant régné le plus longtemps au monde. Son fils, le roi Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun, connu sous le nom de roi Rama X, est le dixième monarque de la dynastie Chakri. Couronné 50 jours après la mort de son père, il a demandé une modification de la constitution afin de rétablir l'influence royale lors des procédures importantes et en temps de crise politique grave.

Cette modification induit celle du système électoral. Selon les experts, elle n’est pas sans conséquence : la Thaïlande pourra être menée par des gouvernements de coalition rebelles et l'appartenance au Sénat dépendra des votes d’un gouvernement militaire.

Économie de la Thaïlande

La Thaïlande jouit d’une économie qui place le Royaume parmi les puissances de la région, toutefois, les instabilités politiques et la récession ont sans doute égratigné ce statut privilégié. Le pays occupe la deuxième place sur l’échelle économique d’Asie du Sud-est, ce qui lui permet de réduire activement et progressivement la pauvreté ambiante.

En ce sens, le pays a adopté la politique du salaire minimum en 2013, associée à des réformes fiscales, une inflation et un taux de chômage relativement faibles, sans oublier des dépenses gouvernementales en faveur d’infrastructures.

La Thaïlande affichait un PIB de 406,84 milliards de dollars en 2016, avec une croissance économique prévue de 3,2 % en 2017. Les secteurs économiques porteurs sont l’industrie et les services, les exportations, l’alimentation transformée, l’automobile et pièces détachées, les produits agricoles, le tourisme et les investissements étrangers.

 Liens utiles :

Tourism Authority of Thailand
World Bank Thailand
Ministère des Affaires étrangères de Thaïlande