Close

Conduire en Malaisie

Recommander

La Malaisie profite et fait profiter ses habitants et voyageurs du meilleur réseau routier d’Asie du Sud-Est. Quelles sont les formalités pour pouvoir conduire en Malaisie ?

Pour pouvoir conduire en Malaisie…

Les titulaires d’un permis de conduire international peuvent conduire en Malaisie pour une durée maximum de 90 jours. Au-delà de ce délai, il leur faudra effectuer la demande d’un permis de conduire malaisien. Pour obtenir ce document, le demandeur doit se soumettre à un examen écrit et obtiendra alors un CDL (Competent Driving License).

En effet, les permis de conduire malaisiens sont classés sous trois catégories : le LDL, le PDL et le CDL. Le premier est délivré aux apprentis en auto-école. Le PDL, quant à lui, est la version intermédiaire. Il est délivré après l’examen de conduite et fait office de permis de conduire temporaire. Après deux ans, si le conducteur n’a commis aucune infraction sur la route, il reçoit le CDL, confirmant qu’il est apte à conduire indéfiniment.

À noter que suite à des accords mutuels avec la Malaisie, les ressortissants de certains pays peuvent directement convertir leur permis en permis malaisien pour les véhicules de classe D et B2/B (voitures et motocycles). La liste des pays concernés par ces accords figure sur le site du Département des transports routiers.

Conversion du permis de conduire

Si le permis de conduire délivré dans votre pays d’origine peut être converti automatiquement en permis malaisien, il sera possible de procéder à la conversion dans n’importe quelle branche du Département des transports routiers. Il vous faudra alors présenter les documents suivants :

  • le permis de conduire délivré dans votre pays d’origine (original copie)
  • une photo d’identité en couleur
  • si le permis n’est pas en anglais, une traduction certifiée par l’ambassade du pays émetteur du document ; la traduction peut aussi être effectuée par l’Institut de Traduction de Malaisie
  • passeport (original copie).

Le demandeur devra également s’acquitter des frais administratifs et ceux pour la réalisation du nouveau permis de conduire.

S’il n’existe pas d’accord entre votre pays d’origine et la Malaisie, la procédure est différente et plus longue. En outre, la demande se fait en deux étapes. La première consiste à la formulation d’une demande auprès d’un bureau ou au QG du Département des transports routiers, à Putrajaya. Un formulaire appelé JPJL1 devra être rempli et accompagné des documents suivants :

  • permis de conduire (original copie)
  • traduction en anglais du permis de conduire si nécessaire
  • passeport du titulaire du permis de conduire (original copie)
  • lettre de l’ambassade si le permis de conduire original n’a pas été imprimé par ordinateur.
  • Après cette première étape, le dossier est soumis à l’approbation du Directeur général du Département des transports routiers. Par la suite, le formulaire d’approbation doit être remis une nouvelle fois au Département et un second dossier doit être constitué, avec les documents suivants :
  • le formulaire JPJL1
  • le permis de conduire du demandeur (original copie)
  • le passeport du titulaire du permis de conduire (original copie)
  • une photo d’identité en couleur.

Des frais de procédure et de réalisation sont également à payer dans le cadre de cette conversion de permis de conduire.

Un système de permis à points

Les permis de conduire malaisiens sont dotés de 15 points à leur délivrance. Le nombre diminue à chaque infraction commise et, s’il arrive à zéro, le permis est suspendu pour une durée définie. Appelé KEJARA(Keselamatan Jalan Raya), ce système a été récemment mis sur pied afin de renforcer la sécurité routière et de dissuader la mauvaise conduite sur les routes.

Code de la route

En Malaisie, les automobilistes roulent à gauche, sur le modèle britannique. Sur les autoroutes, la limitation de vitesse est fixée entre 90 et 110 km/h selon la zone, 90 km/h sur les routes nationales ou fédérales, et 60 km/h dans les centres urbains. Pendant les périodes de fêtes, les limitations de vitesse sont exceptionnellement réduites de 10 km/h sur tous les types de route.

Pour assurer la sécurité des piétons, des passagers et des autres usagers de la route, le seuil d’alcool toléré dans le sang est de 0,8 grammes par litre. Les autorités malaisiennes appliquant la loi islamique, il est conseillé de rester extrêmement prudent sur cet aspect : en effet, les amendes et les peines d’emprisonnement pour conduite sous l’influence de l’alcool ou de la drogue sont extrêmement sévères et le permis peut être retiré pour une durée minimum d’un an.

Le port de la ceinture est obligatoire pour les passagers à l’avant du véhicule et, comme dans de nombreux autres pays du monde, l’utilisation du téléphone portable est strictement interdite au volant.

Routes payantes

Par ailleurs, certaines routes ne peuvent être empruntées à titre gratuit. En effet, outre les routes nationales et fédérales, il existe également un réseau routier payant. Il est possible de s’affranchir du paiement grâce à la carte Touch-n-Go, qui se présente sous la forme d’une carte prépayée. Celle-ci est disponible aux bornes de péage sur les routes, dans les stations-services, les banques et les kiosques Touch-n-Go.

Assurance

Il existe trois types d’assurance automobile en Malaisie. La première police d’assurance couvre le strict minimum en cas de dommage causé au véhicule. Très peu d’expatriés optent pour celle-ci. L’assurance tiers couvre quant à elle les tierces personnes en cas de dommage ou de décès. Elle couvre également les frais de remboursement et les éventuelles dépenses juridiques entraînées par un accident. Enfin, l’assurance totale couvre une grande majorité des dommages et blessures encourus par un accident. Cette dernière formule est fortement recommandée aux automobilistes étrangers.

 Liens utiles :

Département des transports routiers www.jpj.gov.my
Ambassade de France en Malaisie – Permis de conduire www.ambafrance-my.org
Police routière www.rmp.gov.my
Ministère des transports – Liste des auto-écoles en Malaisie www.mot.gov.my

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Les conditions d'entrée en Malaisie ne sont pas compliquées pour un séjour touristique. Voici les conditions d'obtention de visa pour la destination.
Faire un stage en Malaisie, c'est découvrir une économie en plein essor, mais aussi découvrir une autre atmosphère professionnelle. Comment procéder ?
En juillet 2014, l'UNESCO a classé la Malaisie au 11e rang parmi les destinations privilégiées pour les études. Comment faire pour étudier en Malaisie ?
À Johor Baharu, le marché de l'immobilier est plutôt vaste. Comment faire pour trouver un logement dans cette ville située à quelques pas de Singapour ?
Ipoh est l'une des villes où le coût de la vie est le moins élevé en Malaisie. Qu'en est-il du logement à Ipoh ? Réponse dans cet article.

Assurance santé expatrié Malaisie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Malaisie.

Déménagement en Malaisie

Conseils pour préparer votre déménagement en Malaisie

Assurance voyage Malaisie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Malaisie

Billet d'avion Malaisie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la Malaisie