Close

Impôts en Indonésie

Recommander

Aller vivre et travailler à l’étranger soulève immanquablement la question des impôts. Qu’en est-il pour l’Indonésie ? Expat.com vous explique les conditions.

Des lois complexes

Imaginez un gouvernement qui doit gérer une population de près de 250 millions d’âmes, notamment en matière d’imposition. Qui plus est, il s’agit ici d’un pays aux lois complexes et au sein duquel les démarches administratives peuvent se révéler compliquées à suivre. En choisissant l’Indonésie pour vivre une expatriation en Asie, préparez le terrain pour être totalement en règle avec vos impôts.

Règles pour les résidents fiscaux (les impôts sur le revenu – Pajak pendapatan)

Les personnes imposables en Indonésie doivent déclarer tous les revenus qu’elles perçoivent, quelle que soit leur origine à travers le monde. Ces résidents fiscaux sont soumis aux taux d’imposition suivants :

  • 5 % pour 50 000 000 de roupies indonésiennes de revenus annuels, puis 30 % sur les revenus suivant cette première tranche,
  • 15 % pour 200 000 000 de roupies indonésiennes de revenus annuels,
  • 25 % pour 250 000 000 de roupies indonésiennes de revenus annuels
  • 30 % plus de 500 000 000 de roupies indonésiennes de revenus annuels

Les revenus non imposables (Penghasilan Tidak Kena Pajak (PTKP)) pour les résidents en Indonésie sont les suivants :

  • 15 840 000 roupies pour le contribuable,
  • 5 % du revenu brut pour les frais professionnels,
  • 1 320 000 roupies pour le conjoint 2 personnes à charge maximum.

Le taux d’imposition en Indonésie ne dépasse pas 30 % des revenus annuels pour les résidents. Les non-résidents quant à eux sont taxés à hauteur de 20 %.

Les citoyens français imposables en Indonésie et en France doivent savoir que les deux pays ont signé une convention fiscale en 1979.

Pour prétendre au statut de résident fiscal, l’imposable doit :

  • être un résident indonésien,
  • vivre sur le sol indonésien 183 jours sur une période de 12 mois,
  • vivre en Indonésie durant l’année fiscale et formuler l’intention de rester dans le pays.

Les autres impôts en vigueur en Indonésie 

TVA : comme partout dans le monde, l’Indonésie n’échappe pas à la Taxe sur la Valeur Ajoutée. Elle s’élève à 10 %.

SPPT /PBB : cette taxe est appliquée annuellement sur les terrains et bâtiments, après évaluation du terrain par les autorités.

Kegiatan Menbagun - PPN : TVA appliquée sur le coût de construction d’un nouveau bâtiment. Cette taxe est une taxe sur la valeur ajoutée sur le coût de la construction d'un nouveau bâtiment. Les taux représentent :

  • 4 % du coût de la construction, si vous avez fait les travaux vous-même, sans passer par un constructeur,
  • 10 % du coût de la construction, si cette dernière a été réalisée par un constructeur, contrat à l’appui,
  • les terrains et bâtiments à étages inférieurs à 200 m² ne sont pas soumis au PPN.

BPHTB : cette taxe s’applique sur la vente et l'acquisition de propriété. L’acquisition d’une propriété est soumise à un BPHTB de 5 % sur de prix d'achat. Le résultat d’une vente de propriété est soumis à un BPHTB de 5 % sur de prix de vente.

Pajak Sewa : cette taxe est applicable à la valeur des revenus d'un contrat de location, soit 10 % du prix de la location. Le propriétaire foncier/propriétaire est celui qui doit s’acquitter de cette taxe. Il est conseillé d’écrire clairement dans le contrat de location le nom de celui qui doit s’acquitter du Pajak Sewa.

La taxe sur les biens dits de luxe : cette taxe de 20 % du prix d’achat est applicable sur toute acquisition de bien (appartements, studios, certaines villas) que le gouvernement indonésien considère comme luxueux.

Impôt sur les sociétés : l’impôt sur les sociétés est basé sur le revenu net d'une entreprise domiciliée en Indonésie (CV, PT, PMA). Il s’élève à hauteur de 25 % des bénéfices.

Taxe routière : cette taxe s'applique à tous les véhicules à moteur. Elle est calculée en fonction de la valeur du véhicule et doit être acquittée chaque année.

Nomor Pokok Wajib Pajak – NPWP – le numéro d’identification fiscal en Indonésie

Le bureau de l'impôt indonésien (Direktorat Jenderal Pajak) exige que toute personne adulte résidant en Indonésie possède son propre numéro d’identification fiscal (Nomor Pendaftaran Wajib Pajak ou NPWP), y compris les expatriés.

Les expatriés sont priés de s’inscrire auprès du bureau des impôts de leur zone de résidence, afin d’obtenir leur NPWP. Ainsi, ils pourront être éligibles aux impôts sur le revenu (dont le paiement est mensuel et inclut également les revenus provenant de l’étranger, sauf accord bilatéral avec le pays d’origine) et pourront déclarer leurs revenus chaque année.

Est tenu de faire produire un NPWP :

  • tout employé dont le salaire dépasse le plafond des revenus non imposables,
  • tout employé qui gagne un salaire supplémentaire, en plus de sa rémunération principale,
  • tout contribuable qui perçoit des revenus issus du commerce, des affaires, de l’auto-entreprenariat, ou qui occupe un emploi,
  • tout contribuable qui retire ses revenus d’un capital,
  • tout étranger qui vit en Indonésie 183 jours sur 12 mois (attention, nous ne parlons pas d’année civile, mais bien d’une période de 12 mois), qu’il soit titulaire d’un KITAS, Kitap, d’un visa d'affaires ou de visites sociales et culturelles.

Pour être certain de ne pas vous tromper dans vos comptes, vous pouvez vous tourner vers un comptable spécialisé dans la fiscalité. Ce dernier vous évitera des étourderies, mais surtout, vous permettra de respecter la législation complexe à la lettre.

Où s'inscrire ?

Les futurs contribuables doivent se rendre au service des impôts de leur ville de résidence. Cependant, à Jakarta, il faut se rendre au KPP Badora, administration fiscale réservée aux expatriés et organismes étrangers.

Lors de l’inscription, prévoyez les documents suivants :

  • le formulaire d'inscription,
  • la photocopie de toutes les pages de votre passeport,
  • la photocopie de votre permis de travail,
  • deux attestations de domicile : la vôtre et celle de votre employeur,
  • la lettre d'autorisation, qui indique que votre représentant est apte à enregistrer et gérer vos affaires fiscales en Indonésie (si vous n’êtes pas sur place).

Une fois que vous avez obtenu votre numéro fiscal, vous devez vous acquitter des impôts auxquels vous êtes soumis au plus tard le 15e jour du mois prévu. Vous devrez le prouver à l’administration fiscale au plus tard le 20e jour du même mois.

 Liens utiles :

Expat.com – Forum Indonésie 
Direktorat Jenderal Pajak – Direction Général des Taxes www.pajak.go.id
Direction Général des Taxes - Système fiscal indonésien (en anglais) www.pajak.net
Convention non double imposition France – Indonésie www.toutsurlesimpots.com
Indonesia Invesments www.indonesia-investments.com

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Sans loisirs, l'expatriation risque de tourner autour du travail, de la maison et encore du travail. Que faire en Indonésie, lorsqu'on s'y expatrie ?
Conduire ou passer son permis à l'étranger requiert certaines procédures. Voici comment faire si vous souhaitez prendre le volant en Indonésie.
Voici une liste des numéros utiles pour l'Indonésie. Il recense les contacts pour la gestion du quotidien, surtout si vous venez de poser vos valises.
En emménageant en Indonésie, sans doute aurez-vous besoin de contacter vos proches et amis. Comment avoir le téléphone fixe, un mobile et Internet ?

Assurance santé expatrié Indonésie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Indonésie.

Déménagement en Indonésie

Conseils pour préparer votre déménagement en Indonésie

Assurance voyage Indonésie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Indonésie

Billet d'avion Indonésie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Indonésie