Close

Le marché de l'emploi en Corée du Sud

Recommander

La Corée du Sud a un marché de l'emploi ouvert et dynamique. Des possibilités d'emploi existent dans divers secteurs.

La Corée du Sud est devenue une puissance économique mondiale à part entière en quelques décennies grâce à ses nombreuses innovations techniques et technologiques, ses entreprises dynamiques, ses technologies de pointe, l'automobile ou encore l'électronique. 

Le pays a relativement bien traversé la crise économique avec l'un des taux de chômage les plus bas des pays de l'OCDE, se maintenant à moins de 3 % de la population active.

Les autorités sud-coréennes tendent désormais à limiter le nombre de travailleurs étrangers sur son territoire. Malgré tout, les étrangers possédant des talents et des qualifications particulières en demande dans le pays restent les bienvenus et certains secteurs continuent de leur offrir des débouchés professionnels tels le tourisme, l'enseignement, l'industrie ou les services.

Le droit du travail

La durée légale du travail est de 8 heures par jour et de 44 heures par semaine. Des autorisations particulières permettent de dépasser ces limites dans certains secteurs professionnels (la finance, les services etc.)

10 jours de congés payés par an sont accordés aux salariés coréens ; des jours supplémentaires de congés sont parfois accordés en fonction de l'ancienneté au sein d'une entreprise. Un plafond de 20 jours de congés ne peut être dépassé et l'excédent est versé sous forme de prime.

Le salaire minimum en Corée du Sud a été fixé par décret officiel à 3 770 won de l'heure et à 30 160 won par jour. À titre indicatif, le salaire horaire brut moyen en Corée du Sud est d'environ 3 551 wons (3,43 US$).

Le contrat de travail

Le contrat de travail en Corée du Sud est un élément capital de votre embauche; y sont reportés le salaire, les heures de travail et le statut de l'employé (permanent, temps partiel, journalier etc.)

Les contrats de travail font foi devant un tribunal et il est important de les respecter à la lettre. En revanche, ils sont toujours adaptables et les employeurs coréens sont ouverts aux négociations. Un accord verbal est tout aussi important qu'un contrat écrit en Corée du Sud.

  Liens utiles : 

Chambre de commerce franco-coréenne www.fkcci.com
Ministère de l'Emploi de la Corée du Sud www.moel.go.kr

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.
Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Les marché de l'emploi de Séoul, en Corée du Sud, est très ouvert aux expatriés. De nombreuses firmes internationales et multinationales ont un siège dans la région.
Incheon, une des plus grandes villes de la Corée du Sud, attire de plus en plus d'investissements étrangers dans divers secteurs, générant de l'emploi.
L'économie de la ville de Gwangju, en Corée du Sud, est basée sur l'industrie. La fabrication automobile et les hautes technologies y sont prédominantes.
Daegu, la quatrième plus grande ville de la Corée du Sud, est une mine d'emplois. Ses différentes zones économiques se spécialisent dans divers secteurs.

Envie de vivre en Corée du Sud ?

Retrouvez toutes les infos utiles dans le guide de l'expatrié.