Close

Travailler au Cambodge

Recommander

Si vous souhaitez travailler au Cambodge, il y a des conditions et des formalités à respecter. Les voici, afin de vous intégrer sur le marché de l’emploi.

Quel paysage économique pour le Cambodge ?

L’agriculture (riz, tabac, soja et caoutchouc), la pêche, le textile, la construction et le tourisme forment les piliers qui soutiennent l’économie cambodgienne, en représentant 20 % du PIB du royaume. On peut dire qu’à ce jour il reste encore beaucoup à faire, afin que le pays ne dépende plus autant de l’aide internationale (12 % du PIB), et qu’il puisse exporter vers d’autres destinations que l’Europe et l’Amérique.

Si ce portrait est prometteur, il faut garder en tête que l’agriculture dépend des caprices du climat de cette zone géographique. Le secteur des exportations présente une fragilité reconnue par les autorités internes, les finances publiques tanguent constamment, le secteur de la pêche a été récemment pointé du doigt par la Commission européenne pour activité illégale en 2013, etc.

Il faut garder un détail d’importance en tête : si le Cambodge accueille les investisseurs et les étrangers à bras ouvert, ce royaume fait partie des pays pauvres les moins avancés du monde. Avec 50 % de la population qui a moins de 21 ans, le manque de formation, d’éducation et de main-d’œuvre, les professionnels qui cherchent à s’y installer pour entreprendre devront faire preuve de patience et de persévérance, s’ils veulent vivre cette aventure humaine et économique à 100 % !

Avant de travailler au Cambodge

Sachez qu’avant de commencer à travailler au Cambodge, vous devrez obtenir un visa de travail et un permis de travail.

Vous obtiendrez le visa de travail en présentant :

  • 3 copies du formulaire de demande du ministère de l'Intérieur
  • un passeport avec visa en cours de validité
  • 3 photographies (4 × 6), prises tête nue
  • un certificat de santé d'un médecin au Cambodge
  • le contraste de travail écrit
  • une police d'assurance émise par l'employeur ou une compagnie d'assurance.

Pour le permis, vous devez vous rendre au bureau local de « Sangkat » de votre lieu d’habitation si vous êtes déjà sur place. Autrement, si vous n’avez pas encore mis les pieds dans le royaume, c’est votre employeur qui doit s’occuper de l’obtention de ce permis.

Comment trouver du travail en tant qu’étranger ?

Dans le meilleur des cas de figure, votre expatriation va se dérouler dans le cadre d’une mutation professionnelle. Aussi, vous bénéficierez des avantages inhérents à ce statut, avec dans certains cas, la prise en charge du logement et de la scolarité des enfants, si vous vous rendez au Cambodge en famille.

Si tel n’est pas le cas et que vous avez choisi l’expatriation dans un véritable esprit de découverte, qui plus est, avec un savoir-faire technique, sachez que de nombreuses entreprises présentes sur place recherchent des talents étrangers qui seront capables de les aider à se développer, et atteindre les fameuses normes internationales encore à la traine dans le royaume. Notez d’ailleurs que votre statut de diplômé sera apprécié, certes, mais que les Cambodgiens misent également sur la pratique.

Aussi, vous devrez maîtriser l’anglais à l’oral comme à l’écrit, et avoir en tête que votre statut d’étranger ne vous met pas en position de force pour un poste vacant, à condition bien évidemment que l’entreprise trouve un Cambodgien qualifié pour l’occuper.

N’oubliez pas que tout le monde n’est pas anglophone au Cambodge. Aussi, il sera fort apprécié si vous connaissez – et comprenez – quelques phrases de khmer.

Les secteurs qui recrutent

Dans un premier temps, vous aurez plus de chance de trouver un emploi en tant qu’expatrié dans le Nord, à Siem Reap, ou dans le Sud, à Phnom Penh, la capitale.

Si vous misez sur de petits « jobs » pour vivre de manière très simple, vous trouverez votre bonheur en vous faisant engager dans les chambres d’hôtes, les bars et restaurants.

Autrement, si vous possédez le CELTA (Certificate in Teaching English to Speakers of Other Languages) vous pourrez vous tourner vers les cours particuliers ou les écoles internationales, et espérer des salaires confortables. N’hésitez pas à aller en personne postuler auprès des écoles en question si vous êtes sur place. Ces professionnels affectionnent le contact en direct, alors demandez à rencontrer le directeur pour lui remettre votre CV en main propre !

Les conditions de travail au Cambodge

Les rémunérations

Les conditions de travail au Cambodge tendent à se conformer à celles mises en place au niveau international, incluant des rémunérations chapeautées par les autorités. Aussi, en tant que « barang » — étranger —, il y a des chances que vous gagniez plus qu’un salarié local.

Les jours fériés, s’ils sont travaillés, doivent être payés à hauteur de 200 % du salaire journalier.

Les indemnités de maladie restent à la discrétion de chaque entreprise, qui doit toutefois être claire à ce propos auprès des employés. Attention toutefois, si un employé ne réintègre pas son poste au bout de 6 mois, son contrat peut être résilié.

Dans le cadre d’heures supplémentaires, elles sont payées à 150 % si elles sont effectuées en journée, et 200 % si elles sont effectuées la nuit ou le jour de repos.

Les heures de travail et les congés

Au Cambodge on travaille 48 heures par semaine pour un maximum de huit heures par jour, avec une journée complète de repos par semaine. En dessous de 48 heures travaillées par semaine, cela est considéré comme du temps partiel. Dans le cas où l’employé a donné son accord pour effectuer des heures supplémentaires, ses horaires ne doivent pas dépasser 10 heures de travail par jour, pour 54 heures de travail par semaine.

Du côté des congés annuels, chaque salarié à temps plein a droit à 18 jours de congé payé par an. À cela s’ajoute une journée supplémentaire pour chaque tranche de 3 années passées au sein de l’entreprise.

Les salariés à temps partiel quant à eux voient leurs congés calculés proportionnellement à leur temps de travail au sein de l’entreprise.

Les employés ont droit à des congés spéciaux dans le cas d'une naissance, d’un mariage, du décès, de la maladie d'un enfant, d'un parent ou d'un conjoint. Cependant, ces congés sont déduits du nombre de congés annuels cumulés, des prochains congés annuels, ou rattrapés en heures supplémentaires.

CDD ou CDI ?

Si l’emploi en question est à durée déterminée, le contrat courra pour deux ans, mais il est renouvelable. Néanmoins, s’il n’y a pas de renouvellement au bout de deux ans, l’employeur n’est pas tenu de se justifier. De plus, les dates de début et de fin devront clairement y figurer, sous peine que le document se transforme en contrat à durée indéterminée.

S’il s’agit d’un contrat à durée indéterminée, l’employeur a pour obligation de se justifier, si rupture il y a. Qui plus est, il est obligé de payer les congés non pris, au moment du départ.

La protection des salariés

Le NSSF – National Social Security Fund – est en charge de la sécurité sociale et de la protection des travailleurs qui œuvrent au Cambodge. C’est l’employeur qui doit s’occuper des démarches afin d’y affilier tout nouveau venu au sein de son entreprise. Chaque mois, le NSSF déduit 0,8 % du salaire de l’employé avant impôt, en guise de cotisation. L’employeur a la charge de compléter cette cotisation, couvrant ainsi chaque employé en cas :

  • d'accident du travail (paiement des frais médicaux et du coût du transport à l'hôpital)
  • d’invalidité permanente, en versant une pension à vie calculée sur la base de la perte financière induite par l’accident.

Des quotas d’embauche

Le Cambodge possède légalement des quotas d’embauche pour les étrangers. Toute entreprise qui souhaite engager des étrangers doit ainsi se souvenir que ces derniers ne doivent pas dépasser 10 % du nombre total d’employés.

Dans le détail, les ouvriers étrangers doivent représenter 1 %, les employés de bureau 3 %, et les experts 6 %. Notez toutefois qu’il est possible, sous condition, qu’une entreprise dépasse ces quotas.

 Liens utiles :

Expat.com – Offres d’emploi au Cambodge 
Expat.com – Forum Cambodge
Ministry of Labour and Vocational Training www.mlvt.gov.kh
National Employment Agency www.nea.gov.kh
Cambodia Recruitment Agency www.cra.com.kh
HRInc Cambodia www.hrinc.com.kh
CAMHR www.camhr.com
Bong Thom bongthom.com
HR Cambodia www.hrcambodia.com
Eslbase www.eslbase.com
Chambre de commerce franco-cambodgienne – Offres d’emploi www.ccfcambodge.org

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Si vous avez choisi de poser vos valises à Sihanoukville au Cambodge, il vous faudra peut-être trouver un emploi. Quels sont les secteurs qui recrutent ?
Trouver un emploi à Siem Reap peut être relativement facile, à condition de se tourner dans la bonne direction. Voici le portrait économique de la ville.
Trouver du travail à l'étranger peut être un véritable défi. Si vous avez choisi Phnom Penh, la capitale du Cambodge, voici son portrait économique.
Expatriation et entreprenariat font bon ménage. Si vous avez choisi le Cambodge, voici conditions et formalités pour y créer sereinement votre entreprise.
Si vous faites partie de ces personnes attirées par l'étranger pour rendre leurs études plus intéressantes, voici comment effectuer un stage au Cambodge.

Assurance santé expatrié Cambodge

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Cambodge.

Déménagement au Cambodge

Conseils pour préparer votre déménagement au Cambodge

Assurance voyage Cambodge

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Cambodge

Billet d'avion Cambodge

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Cambodge