Actualisé il y a 3 ans

L’immigration au Pérou exige un visa pour les ressortissants de certains pays. Il existe aussi un certain nombre de conditions pour accéder à l’immigration au Pays des Incas. Les formalités d’entrée au Pérou vous sont présentées dans cet article.

Courts et longs séjours

Les ressortissants français, canadiens, suisses et belges n’ont pas besoin de visa dans le cadre d’un séjour touristique d’une durée de moins de trois mois au Pérou. Dans tous les cas, le passeport est obligatoire et doit être valide pour au moins six mois après la date du voyage retour initialement fixée.

Les ressortissants des autres pays doivent au préalable effectuer la demande d’un visa auprès des services de l’immigration péruvienne. Il en va de même pour un long séjour au Pérou, quelle que soit la nationalité du voyageur.

Visas

Il existe plusieurs types de visas pour le Pérou. Ils sont destinés aux touristes originaires des pays autres que la France, la Belgique, la Suisse ou le Canada, mais également aux étudiants et aux travailleurs, entre autres.

C’est ainsi que l’on compte deux principales catégories de visas au Pérou : temporaires et de résidence. Les premiers visas s’adressent notamment aux artistes, aux travailleurs temporaires ou non établis au Pérou (voyage d’affaires, mutation à durée déterminée, etc.), aux étudiants, aux religieux (la différence est établie entre les croyants de foi catholique ou non), aux investisseurs indépendants et aux travailleurs indépendants. Les visas permanents (de résidence) sont destinés aux travailleurs établis et domiciliés au Pérou, aux étudiants, aux religieux (catholiques et non-catholiques), aux investisseurs indépendants, aux travailleurs indépendants, aux personnes percevant des rentes, aux proches de résidents (ascendants, descendants mineurs, enfants handicapés, conjoints).

Les conditions d’obtention sont différentes selon les cas. Elles vous sont expliquées dans l’article Visas pour le Pérou.

Carte andine de migration (TAM)

La TAM est complétée à l’entrée au Pérou, quel que soit le motif du voyage. Elle doit être présentée en quittant le pays. Si celle-ci est égarée durant le séjour, le titulaire doit en solliciter une copie auprès du département de l’immigration de la Direction générale de l’Immigration et de la Naturalisation (DIGEMIN).

A l’entrée au Pérou, les services de l’immigration estampillent le passeport du voyageur. Il est important de s’assurer que cette formalité soit remplie : à défaut, le voyageur peut être considéré comme étant en situation irrégulière, et les formalités d’expulsion peuvent s’avérer longues et fastidieuses.

Demande de prolongation

Lorsque le visa octroyé par l’immigration arrive à expiration, il est possible d’effectuer une demande de prolongation payante, auprès des bureaux de l’immigration des grandes villes du pays (Lima, Arequipa, Cuzco, Iquitos, Puno et Puerto Maldonado).

 Liens utiles :

Migraciones – Département de l’immigration www.migraciones.gob.pe
Demande de duplicata de la TAM www.migraciones.gob.pe/index.php
Ministère des Affaires étrangères – Consulats du Pérou dans le monde www.rree.gob.pe
Ministère des Affaires étrangères – Ambassades du Pérou dans le monde www.rree.gob.pe/servicioalciudadano

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.