Actualisé il y a 5 mois

La fiscalité du Paraguay peut sembler alléchante pour un expatrié, car les revenus sont peu imposés et beaucoup de dépenses sont déductibles. Découvrez dans cet article les principaux impôts et taxes du pays.

L’impôt sur le revenu au Paraguay

Le Paraguay a introduit un impôt sur le revenu, appelé Impuesto a la renta personal (IRP), en 2012. En 2017, il a été décidé que les personnes physiques qui gagnent un revenu mensuel supérieur à 9 500 000 Gs. doivent contribuer à cet impôt. Le taux d’imposition est de 8 % pour les contribuables dont le revenu annuel s’étire jusqu'à 235 millions Gs. et de 10 % pour ceux dont le revenu annuel dépasse ce montant.

Les contribuables à l’IRP peuvent déduire de leurs revenus leurs dépenses et investissements familiaux ainsi que les personnes à charge, sous réserve de présenter des reçus de vente valides. Les achats et dépenses effectués à l’étranger peuvent également être déduits s’ils rentrent dans l’une des catégories suivantes : maintenance, éducation, santé, habillement, alimentation, logement et dépenses connexes. De plus, ces achats et dépenses doivent avoir été réalisés avec une carte de débit ou de crédit paraguayenne. Là aussi, des preuves d’achats peuvent être requises.

Dans les faits, très peu de Paraguayens paient cet impôt. Selon des données du ministère des Finances du Paraguay, 25 000 personnes ont déclaré leurs revenus et leurs dépenses en 2015 et la moitié d’entre elles ont payé l’IRP.

Les différentes taxes du Paraguay

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier au Paraguay, vous devrez vous acquitter une fois par an d’une taxe foncière. Le montant de cette taxe varie selon l’évaluation fiscale de votre bien, qui est réalisée par Le Service national du cadastre (SNC).

Un Impôt sur la valeur ajoutée (IVA) s’applique aux produits locaux et importés. Le taux d’imposition est d’environ 10 % du prix hors taxes du produit. Certains produits spéciaux tels que l’alcool et les cigarettes sont taxés à hauteur de 5 à 50 %, dans le cadre de l’Impôt sélectif à la consommation (ISC).

L’impôt sur les bénéfices au Paraguay

Tous les bénéfices qui proviennent d’une activité commerciale, de production ou de services sont soumis au régime de l’Impuesto a la Renta Comercial, Industrial o de Servicios (IRACIS). Les entreprises unipersonnelles, les sociétés et les associations, entre autres, sont concernées par cet impôt. Vous pourriez avoir à le payer si vous louez vos biens immobiliers au Paraguay. Le taux d’imposition général est de 10 %. Les revenus provenant d’activités agricoles sont soumis à un taux spécial. Cet impôt doit être payé une fois par an, avant le mois d’avril de l’année suivant l’année d’imposition.

Comment faire sa déclaration d’impôt au Paraguay

Pour faire votre déclaration d’impôt, vous pouvez vous inscrire au système Marangatu, mis en place par le ministère des Finances. Vous devrez demander auparavant un numéro d’identification fiscal appelé Registro Único del Contribuyente (RUC), dans une agence du Subsecretaría de Estado de Tributación (SET). Selon votre situation, différents documents vous seront demandés. N’hésitez pas à contacter les différents services du SET pour en savoir plus.

 Bon à savoir :

Vous pourrez éventuellement payer vos impôts dans votre banque ou par le biais d’Aquí Pago. Aquí Pago est un système qui permet de payer toutes sortes de factures dans des commerces habilités. Pour vérifier s’il existe des commerces habilités par le SET près de chez vous, vous pouvez consulter le site d’Aqui Pago.

 Liens utiles :

Sous-secrétariat d’état à la fiscalité (SET)
Ministère des Finances – questions fréquentes sur les impôts (en espagnol)
Fiscalité du Paraguay – France Diplomatie

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.