Actualisé il y a 7 mois

Que ce soit pour circuler en ville ou vous déplacer en Colombie en profitant de l'immense générosité des paysages, les différents systèmes de transports en commun colombiens vous permettent aujourd'hui de voyager facilement.

Les transports en commun en Colombie

Avec un territoire occupant plus d'un million de kilomètres carrés, la Colombie est un grand pays ! Le moyen de transport interurbain le plus employé par les Colombiens est le bus. Si vous n'êtes pas pressé, il vous permet de vous rendre dans toutes les villes de jour comme de nuit. Ce moyen de transport est économique, mais vous pouvez parfois être retardé par les contrôles de police qui demandent aux passagers de descendre et de réunir leurs bagages au bord de la route afin d'être examinés. Si un passager transporte un objet illicite, il faut qu'un juge signe un mandat d'arrêt pour que le véhicule puisse reprendre la route, la nuit, il faut attendre le petit matin. Cet inconvénient peut être évité en choisissant une compagnie réputée (plus chère), car ce sont les bus économiques qui sont le plus visés.

Sur route, la vitesse est limitée à 80 km/h, le territoire étant vaste, les trajets sont souvent longs. Il faut par exemple 14 h pour se rendre de Medellín à Bogotá. Les grandes compagnies de bus colombiennes ont des véhicules confortables, quelquefois équipés de Wi-fi (il ne fonctionne pas toujours...). Pour un long voyage, emportez toujours un pull, voire une couverture, car le chauffeur règle la climatisation sur une température basse, ceci afin d'éviter que les voyageurs ne souffrent du mal des transports. Pour des raisons de sécurité, il arrive souvent qu'un employé photographie votre visage avant que vous montiez à bord du véhicule.

Sur de longs trajets, le bus s'arrête pour un ou deux repas. N'hésitez pas à demander au conducteur si la soute à bagages est bien fermée à clé, car il arrive que des objets soient dérobés quand le bus est immobilisé près d'un restaurant, soyez toujours prudent avec vos affaires dans les bus, si vous le pouvez, asseyez-vous du côté où se trouvent vos bagages en soute, vous pouvez ainsi surveiller qu'ils y restent lors des arrêts. Attention aux périodes auxquelles vous voyagez, quand il y a des jours fériés et des vacances, beaucoup de gens se déplacent.

Pour prendre un bus en Colombie, rendez-vous au terminal de transporte (gare routière) qui est ouvert 24 h sur 24 dans les grandes villes comme Medellín, Bogotá ou Cali. Certaines compagnies ont leur propre terminal, à Medellín, il y a deux gares routières, la terminal Sur et la terminal Norte. Une quinzaine de compagnies de bus majeures desservent les villes principales de Colombie. On trouve entre autre Expreso Bolivariano, Expreso Palmira, Expreso Brasilia, Empresa Arauca, Rápido Ochoa, Flota la Macarena, Berlinas del fonce, Omega, Copetran, Flota Magdalena... Vous trouverez toutes les compagnies sur ce lien. Achetez vos billets en ligne, dans des agences ou directement au terminal (ce qui permet souvent de négocier le prix).

Pour des trajets courts, vous pouvez emprunter un colectivo (collectif). Il s'agit d'un minibus moins confortable qu'un grand bus, mais se déplaçant plus rapidement (cela a des avantages et des inconvénients...). Les colectivos se prennent également dans les gares routières. Économiques, ils partent quand ils sont pleins, il faut quelquefois attendre un moment. Il existe aussi des minivans collectifs ayant des destinations précises. En zone rurale, vous pouvez voyager dans un chivas. C'est un joli bus typique qui assure de courts trajets et transporte des passagers, mais aussi leurs poules, les bagages sont placés sur le toit.

Pour vous déplacer rapidement en Colombie, prenez l'avion ! Il y a des aéroports (plus de 70) dans de nombreuses villes et plusieurs compagnies aériennes proposent des vols domestiques. AVIANCA est l'une des plus importantes compagnies du continent et elle opère environ 300 vols domestiques couvrant 20 destinations. COPA Airlines, ADA, SATENA et LAN ont également des vols nationaux et toutes les entreprises offrent des promotions en basse saison. Vivacolombia et Easyfly sont deux compagnies low-cost. Avec 17 destinations, Easyfly a des vols directs entre des villes de moyenne importance, ce qui est un avantage.

Dans certaines régions, vous vous déplacez en lanchas. Ces petits bateaux à moteur permettent de se rendre d'une ville portuaire à une autre, de rejoindre des îles, de naviguer sur les fleuves, et d'aller vers le Panamá depuis la ville de Turbo. Le seul train acceptant des passagers circule entre Bogotá et Zipaquirá, mais il est principalement destiné aux touristes.

Les transports en commun dans les villes de Colombie

Pour circuler en ville, vous pouvez emprunter le bus, la buseta, le taxi, le métro, le téléphérique, ou le moto-taxi. Dans les grandes villes de Colombie, les bus sont modernes, mais vous devez connaître la route, car il n'y a pas de plan ni d'horaires, comptez qu'un bus passe environ toutes les quinze minutes. Il y a des arrêts, mais vous pouvez monter dans un bus à peu près partout en faisant un signe au chauffeur. Pour descendre, il vous suffit de crier parada por favor (stop s'il vous plaît), esquina por favor (au coin s'il vous plaît) ou d'appuyer sur le bouton prévu à cet effet. Le billet se paye au chauffeur en montant dans le véhicule, le prix varie de 1 800 à 2 200 pesos selon les villes. La buseta (petit bus) est un minibus pouvant aller dans des zones excentrées. Les transports sont assurés par des compagnies de bus différentes en fonction des villes et régions.

Le taxi est économique et c'est certainement le meilleur moyen de se déplacer en ville. Vous pouvez demander un taxi en appelant une compagnie locale ou arrêter une voiture en levant le bras et en remuant la main. Les taxis ont parfois des compteurs, mais il faut souvent négocier le prix avec le conducteur avant de monter. Si vous ne connaissez pas le tarif, demandez à un commerçant... En octobre 2017, la valeur minimale officielle d'une course est de 5 000 pesos. Vous pouvez depuis peu faire appel aux services d'Uber en Colombie.

Le seul métro de Colombie se trouve à Medellín. Il y a deux lignes allant du Nord au Sud (ligne A) et de l'Est à l'Ouest (ligne B) de la ville. Le système comporte également une ligne de tramway (T-A) de neuf stations, cinq lignes de téléphérique reliant le centre à la périphérie et deux lignes de bus appartenant à la même entreprise qui prolongent les lignes de métro sur une distance totale de 72 km. Le prix d'un billet va de 2 400 à 3 550 pesos en fonction de votre destination. Si vous habitez à Medellín, vous avez tout intérêt à avoir une tarjeta cívica que vous rechargez régulièrement. Depuis peu, vous pouvez même la recharger en déposant vos bouteilles vides dans une machine !

Le moto-taxi est le moyen le plus rapide de se déplacer dans les villes de Colombie, mais il faut avoir l'esprit d'aventure, car les conducteurs vont assez vite, même sous la pluie, et ils zigzaguent allègrement entre les voitures, les bus et les camions. Si vous êtes vraiment pressé, c'est le transport idéal !

À Medellín, un service de bicyclettes publiques vous permet de vous déplacer de manière écologique. Vous prenez le vélo à un endroit et vous le laissez à une autre station (ou la même). Un service identique devrait apparaître à Bogotá en 2018.

Se déplacer en voiture en Colombie

Vous pouvez conduire une voiture avec un permis de conduire sur lequel les informations apparaissent en caractères latins sans problème, autrement, il vous faut un permis international. Sur route, la vitesse est limitée à 80 km/h et en ville à 60 km/h. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire, les policiers sont assez stricts dans les grandes villes, moins en milieu rural.

Conduire dans les villes colombiennes, surtout aux heures de pointe, demande des talents particuliers. Le trafic est intense et les règles de conduite peuvent se révéler très différentes de celles que vous avez connues auparavant. On cède (parfois) la priorité à droite, mais les véhicules de grande taille ont un avantage certain aux croisements. La signalisation est généralement respectée, mais ne prenez pas cela comme un fait acquis, soyez toujours vigilant. En cas d'incident, le numéro de téléphone de la police routière est le 767.

 Attention :

Pour circuler en bus dans les villes de Colombie, il faut de plus en plus acheter une carte rechargeable qui remplace peu à peu le paiement en monnaie sonnante et trébuchante.

 Liens utiles :

Terminal de bus de Bogotá
Terminaux de bus de Medellín
Compagnie d'aviation ADA
Compagnie d'aviation SATENA
Compagnie d'aviation AVIANCA
Encicla

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.