Envie de vivre aux Etats-Unis ? Retrouvez les informations utiles dans le guide de l'expatrié
Téléchargez-le gratuitement
OU
Voir toutes les destinations Changer de destination
Close

Etudier à Baltimore

Recommander

La ville sur la baie

Baltimore n’est peut-être pas aussi renommée que Washington, New York ou Philadelphie, ses voisines de la côte Est, mais elle ne manque pas d’atouts pour plaire aux jeunes du monde entier : coût de la vie abordable, douceur de la baie de Chesapeake, quartiers de plus en plus branchés et, bien entendu, enseignement de qualité.

Si vous envisagez de poursuivre vos études aux Etats-Unis et que vous êtes prêt à partir vivre au Maryland, voici les informations essentielles pour préparer au mieux votre séjour d'études. N'hésitez pas en outre à poursuivre votre recherche en posant vos questions sur le Forum Maryland d'Expat.com ou en consultant le guide de l’expatrié aux Etats-Unis.

Les meilleures universités de Baltimore

Au total, la plus grande ville du Maryland compte une trentaine d’établissements d’enseignements supérieurs. La Johns Hopkins University, l’université la plus prestigieuse de Baltimore, figure d’ailleurs chaque année en tête des classements mondiaux. Un peu plus bas dans le classement, la University of Maryland reste une bonne option pour les étudiants internationaux, puisqu’elle accueille des jeunes provenant de 150 pays différents. Toutes deux proposent des dizaines de formations dans des domaines divers et variés.

Johns Hopkins University

Fondée en 1876, Johns Hopkins University (Hopkins) fut la première université de recherche à être établie aux Etats-Unis. Elle conserve aujourd’hui son rôle de leader dans le domaine de la recherche scientifique et se place troisième dans le classement des meilleures research universities aux Etats-Unis.

Hopkins propose 52 formations différentes pour ses étudiants de premier cycle. Si son excellence académique est incontestable à tous les niveaux, comme l’atteste son arrivée à la 17ème position du classement QS des meilleures universités mondiales en 2017-2018, cette université est surtout réputée pour son école de médecine, l’une des meilleures du pays derrière Harvard et Stanford.

Pour l’année scolaire 2016-2017, Hopkins a reçu plus de 27,000 candidatures et n’en a accepté que 3 000, son taux d’admission s’établit ainsi autour des 11%. Aujourd’hui, près de 10% des étudiants qui fréquentent Hopkins sont originaires de l’étranger. Woodrow Wilson, 28ème président des Etats-Unis, était étudiant à Hopkins et y a obtenu un diplôme en science politique.

Pour plus d’information sur cette université, rendez-vous sur son site internet.

University of Maryland, Baltimore County

L’université du Maryland, Baltimore County (UMBC) est un établissement public qui a été fondé en 1966.

Cette université offre 48 formations pour les étudiants de premier cycle et 60 pour les étudiants de second cycle. Si UMBC ne peut se targuer d’être aussi prestigieuse que Hopkins, elle n’a pas à rougir de ses performances : elle se classe à la 92ème place du classement QS des meilleures universités américaines en 2017-2018, et 481ème du classement mondial. UMBC possède, en outre, un atout non négligeable : en tant qu’université publique, les études y sont plus abordables que dans la plupart des établissements privés. Elle peut donc être un excellent compromis pour les étudiants qui sont à la recherche d’une bonne université et dont les revenus sont limités.

La vie étudiante à UMBC est particulièrement riche, entre les 250 organisations étudiantes et la vingtaine de fraternités qui y sont établies. L’université compte 11,200 étudiants de premier cycle, et son taux d’admission est de 59 %. Chaque année, 4 % des freshmen (étudiants en première année) proviennent de l’étranger.

Cliquez ici pour en apprendre davantage.

Frais d’inscription et bourses pour étudier à Baltimore

Les Etats-Unis peuvent se targuer de posséder les universités les plus prestigieuses et renommées du monde. Mais le système universitaire américain reste très onéreux, notamment lorsque l’on compare ce pays à la France où l’éducation, même au niveau universitaire, est accessible au plus grand nombre. Pour vous donner un ordre d’idée, il faut compter en moyenne 50,000$ pour effectuer une année d’étude à Johns Hopkins University, incluant les frais d’admission, d’étude et de logement. Les universités publiques sont généralement plus abordables, comme l’atteste le coût d’une année universitaire à UMBC, qui s’élève en moyenne à 40,000$ par an.

Il ne faut pour autant pas se décourager face à ces sommes considérables et s’imaginer que les universités américaines ne sont accessibles qu’aux étudiants privilégiés : le système des bourses d’étude permet aux étudiants de tous les milieux d’avoir accès aux meilleures universités du pays, sous réserve de bons résultats académiques. La bourse sur critères sociaux est attribuée aux élèves les plus brillants qui n’ont pas les ressources nécessaires pour financer eux-mêmes leurs études, tandis que la bourse au mérite est accordée aux élèves ayant les meilleurs dossiers, quels que soit les revenus de leur famille. Ces aides financières sont soumises à des quotas, qui varient selon les universités et les départements. Il faut surtout vous assurer que l’université de votre choix propose bel et bien ces bourses d’étude, et que les étudiants internationaux y ont droit au même titre que les citoyens américains, ce qui n’est pas toujours le cas.

A titre d’exemple, Hopkins University offre bien la bourse sur critères sociaux à ses étudiants étrangers, et environ 10% d’entre eux en profite chaque année à hauteur de 25,000$ en moyenne par étudiant. La bourse au mérite, en revanche, est uniquement accordée aux étudiants américains. C’est également vrai pour UMBC, où les étudiants internationaux peuvent uniquement profiter de la bourse sur critères sociaux. Cependant, UMBC donne la possibilité aux étudiants étrangers de régler les frais de scolarité chaque mois grâce au Monthly Payment Plan, au lieu de leur imposer le paiement pour la totalité du semestre en vigueur pour les autres étudiants.

Calendrier académique et fonctionnement des cours

Le fonctionnement des cours dans une université américaine ne devrait pas tellement surprendre l’étudiant français, puisqu’il est très similaire à celui des universités en France. Les cours sont dispensés en petits groupes dans une salle de classe ou en amphithéâtre avec plusieurs dizaines d’élèves. Il est également possible de prendre part à des séminaires, qui donnent la parole aux élèves et mettent l’accent sur la discussion et l’échange d’opinions. Les examens se font aussi bien sous la forme de devoirs sur table que de devoirs à faire à la maison.

En revanche, le calendrier académique dans les universités américaines peut se présenter sous deux modèles différents : le système des quarts, qui divise l’année en quatre « terms » de 10 semaines chacun (en moyenne) et pour lequel l’année scolaire se déroule entre septembre et juin ; et le système des trimestres, qui divise l’année en deux « terms » pouvant durer de 14 à 20 semaines. Ce dernier est le plus couramment utilisé aux Etats-Unis, et il est justement utilisé à Hopkins, où la rentrée a lieu de 31 août. Notez cependant que la date de la rentrée universitaire varie selon les établissements mais aussi selon les départements au sein d’une même université.

Notes et diplômes dans une université américaine

Le système de notation en vigueur dans les écoles américaines est assez différent de celui utilisé en France, et il peut paraître complexe au premier abord. Attribuées par le professeur sous la forme de pourcentage, les notes sont converties en lettre de A à F, selon le système de Grade Point Average (GPA) en vigueur aux Etats-Unis, qui fait office de moyenne générale. Chaque devoir se voit attribuer une note entre A et F, qui équivaut à une valeur chiffrée : A , la meilleure note, vaut 4,33 point et F, la moins bonne, est égale à 0. Par rapport au système français, le A équivaut plus ou moins à une note entre 14 et 20, tandis que le F vaut entre 0 et 7,8.

Il existe trois niveaux d’études dans les universités américaines : l’étudiant de premier cycle est appelé undergraduate student jusqu’à l’obtention de son Bachelor’s Degree (équivalent de la licence obtenu en quatre ans) ; l’étudiant de second cycle est appelé graduate student jusqu’à ce qu’il obtienne son Master’s Degree (équivalent du master en six années post-bac) ; l’étudiant de troisième cycle est appelé post-graduate student jusqu’à la fin de son Doctorate (équivalent du doctorat). Si les diplômes américains se rapprochent de nos diplômes français par leur appellation, il faut savoir qu’il n’existe pas d’équivalence de diplômes entre la France et les Etats-Unis (sauf dans le cadre d’un échange avec une université française).

Visa pour étudier à Baltimore

Afin d’obtenir des informations complètes et à jour sur les visas pour étudier aux Etats-Unis, rendez-vous sur le site de l’ambassade des Etats-Unis en France. Sachez que tout étranger souhaitant étudier dans une université américaine doit posséder un visa d’étude en règle. Le plus souvent, il s’agira du visa F1, qui est accordé aux étudiants à temps-plein effectuant tout leur cycle (en tant qu’undergraduate, graduate ou post-graduate) dans une université américaine. Autre possibilité : le visa M1 qui s’adresse uniquement aux étudiants des filières techniques et de l’enseignement professionnel (appelé «vocational studies» et comprenant les domaines de l’hôtellerie, l’automobile, l’informatique, la cuisine…). Il n’est valable qu’un an mais peut être renouvelé jusqu’à trois fois. Enfin, le visa J1 est remis aux étudiants qui participent à un échange avec une université américaine tout en restant inscrit dans leur université d’origine.

Si les critères d’admission varient selon les universités et les départements, certaines démarches sont obligatoires pour les étudiants étrangers. Tout d’abord, afin d’être accepté dans l’université de votre choix et d’obtenir votre visa, vous devez passer un test d’anglais officiel (TOEFL ou IETLS) attestant de votre niveau. L’autre impératif pour tous les étudiants de premier cycle : passer les épreuves de SAT (Scholastic Assessment Test) ou ACT (American College Testing) comme le font les étudiants américains à la fin du lycée. Elles se déroulent en anglais et permettent d’évaluer votre niveau dans les matières générales (essentiellement les maths, la rédaction et l’analyse de texte). Rendez-vous sur le site College Board pour en apprendre plus sur le SAT, vous y préparer et vous inscrire à l’examen officiel. Enfin, afin d’en apprendre plus sur l’étudiant et ses motivations, les universités américaines exigent généralement la rédaction d’un « Personal Essay », à remettre en même temps que votre candidature.

Pour l’étudiant de second cycle qui souhaite rejoindre une université américaine, il lui faudra dans la plupart des cas passer l’examen du Graduate Record Examination (GRE) qui attestera que le niveau de l’étudiant est bien suffisant pour poursuivre des études en tant que graduate.

Démarches administratives et couverture santé

Pour être au fait des démarches administratives et juridiques à suivre afin d’intégrer l’université dans laquelle vous avez préalablement été accepté, vous devez entrer en contact avec le bureau international (International Office) de cette dernière. Par ailleurs, les universités possèdent généralement, sur leur site Internet, un portail internet dédié exclusivement aux étudiants internationaux, comme c’est le cas à Johns Hopkins University et à UMBC. Sachez cependant que d’une manière générale, la totalité des démarches ainsi que les frais inhérents à la constitution du dossier universitaire sont à la charge de l’étudiant. C’est également vrai pour ce qui est des frais liés au visa (à hauteur de 300$ en moyenne) dans le cas des étudiants internationaux.

Concernant l’assurance santé, sachez qu’une couverture est obligatoire pour tous les étudiants dans une université américaine, y compris les étrangers. C’est une dépense à ne surtout pas négliger car l’assurance santé est très coûteuse aux Etats-Unis, y compris pour les étudiants. Chaque université propose sa propre assurance médicale, qui revient moins cher qu’une assurance particulière mais reste tout de même assez conséquente. Certaines universités acceptent les mutuelles étrangères qui couvrent à l’international ou les mutuelles américaines privées, tandis que d’autres ne laissent pas le choix. C’est le cas de UMBC, où tous les étudiants, internationaux ou non, doivent obligatoirement souscrire à l’assurance mise en place par l’université.

Travailler en tant qu’étudiant à Baltimore

Aux Etats-Unis, les étudiants sont nombreux à travailler à mi-temps pendant leur cursus universitaire. En tant qu’étudiant international, vous serez cependant soumis à certaines conditions en fonction de votre visa : les détenteurs des visas F1 et J1 sont autorisés à travailler sur le campus à hauteur de 20 heures par semaine pendant les cours et jusqu’à 40 heures en période de vacances.

Les étudiants qui possèdent le visa F1 peuvent, sous certaines conditions, travailler hors du campus à partir de leur deuxième année d’étude. Dans tous les cas, votre université doit vous fournir une lettre d’autorisation qui vous permettra d’obtenir de la part du gouvernement votre numéro de sécurité sociale, nécessaire pour tout travail rémunéré sur le sol américain, même avec un visa étudiant.

Les étudiants détenteurs d’un visa M1 ne sont pas autorisés à travailler sur ou hors du campus. Il leur est en revanche possible d’effectuer un stage pratique d’un mois après avoir effectué quatre mois consécutifs d’études. Au total, l’étudiant a droit à 6 mois de stage pratique (non consécutifs). Il faut dans ce cas déposer une demande d’autorisation de travail auprès du gouvernement américain.

Pour trouver un emploi aux Etats-Unis, vous pouvez consulter les offres disponibles sur Expat.com ou activer le réseau des expatriés au Maryland. Ici comme ailleurs, le bouche à oreille et le réseautage sont d’excellents moyens de trouver un emploi.

Coût de la vie pour un étudiant à Baltimore

Le coût de la vie à Baltimore est légèrement moins élevé que dans les autres grandes villes de la côte Est des Etats-Unis. Dans le cas de l’hébergement, il faut compter en moyenne 970$ pour un studio et 1,100$ pour un appartement avec une chambre. Fell’s Point et Butcher’s Hill sont les deux quartiers où le loyer est le plus élevé, mais y faire de la colocation peut se révéler avantageux puisqu’on y trouve de nombreux appartements avec deux chambres.

N’oubliez pas qu’aux Etats-Unis, lorsque l’on consomme dans un café ou restaurant, les pourboires ne sont pas inclus dans l’addition. Il est coutumier, pour ne pas dire obligatoire, de rajouter 15% à 20% du montant de l’addition en tips. De même, à l’inverse de la France, les taxes ne sont pas comprises dans le prix indiqué et se rajoutent au moment du paiement, aussi bien dans le cas d’achats en magasins que dans le cas de sorties en tout genre. Ne soyez donc pas surpris si le vendeur/serveur vous annonce un montant supérieur de quelques dollars à ce que vous imaginiez.

Les déplacements ne représentent pas une grosse dépense pour un étudiant à Baltimore : la voiture n’est pas nécessaire lorsque l’on étudie à l’université car la ville est plutôt bien desservie par les transports en commun. Il n’est, de toute façon, ni conseillé ni très intéressant de se balader dans la banlieue de la ville. Le métro ne compte qu’une seule ligne, on lui préfèrera donc le Charm City Circulator, bus gratuit qui relie efficacement les différents quartiers de la ville grâce à ses 5 lignes.

Comme en France, les différentes institutions culturelles (cinémas, musées, galeries d’art…) mettent en place des tarifs préférentiels pour les étudiants munis de leur carte. C’est également le cas de certaines restaurants et boutiques. Rendez-vous sur le site StudentRate pour découvrir la liste complète des avantages et remises adressés aux étudiants de Baltimore.

Se loger à Baltimore

En vous y prenant suffisamment tôt, c’est-à-dire dès que vous avez reçu la confirmation de votre admission à l’université, vous ne devriez avoir aucun mal à obtenir un logement sur le campus de votre université. En plus de vous faciliter la vie (pas besoin de faire des dizaines de visites avant de trouver la perle rare ou de choisir un appartement sans connaître Baltimore et ses quartiers), cette option vous permettra de profiter pleinement de l’expérience universitaire : vous ferez plus facilement connaissance avec les autres étudiants, serez en plein cœur des activités organisées sur le campus et, cerise sur le gâteau, vous pourrez vous rendre en cours à pied. Pour en savoir plus sur la résidence universitaire et les tarifs appliqués, rendez-vous directement dans la rubrique « student housing » sur le site Internet de votre université.

D’autre part, si Baltimore est moins dangereuse qu’à une époque, le taux de criminalité y est toujours relativement élevé. Bien qu’il n’y ait absolument aucune raison de céder à la panique, il est important de rester prudent et d’éviter les quartiers les plus éloignés du centre qui n’ont, de toute façon, pas grand intérêt. D’autres quartiers, très vivants et à priori sans danger, regroupent la majeure partie des points d’intérêt et se prêtent parfaitement à la location d’un appartement : Fells Point, Federal Hill, Inner Harbor et Mount Vernon. Charles Village, à proximité de Hopkins Université, est un quartier essentiellement étudiant. Le site StudentRent liste des petites annonces d’appartements en location et colocation à proximité des différentes universités de Baltimore.

Baltimore comme un local

Située à 40 minutes en train de Washington, Baltimore fait véritablement partie de la banlieue proche de la capitale fédérale. Avec ses 2,8 millions d’habitants, elle est la plus grande ville de l’Etat du Maryland - et non sa capitale comme on l’entend parfois, puisqu’il s’agit en réalité d’Annapolis.

Ville historique qui a joué un rôle clé dans la guerre civile américaine, Baltimore compte de nombreux musées qui reviennent sur son histoire, comme le Civil War Museum et Fort McHenry, site historique de la guerre anglo-américaine de 1812. Les amateurs d’art trouveront aussi à Baltimore de quoi assouvir leur passion : le Walter Arts Museum abrite l’une des plus belles collections d’art du pays, tandis que le Baltimore Museum of Art regorge d’œuvres de Picasso, Matisse, Cézanne ou encore Van Gogh.

Baltimore est nichée au creux de la baie de Chesapeake, le plus grand estuaire des Etats-Unis où l’on vit de balades au bord de l’eau et de crabe cake, la délicieuse spécialité locale qui est servie dans tous les restaurants de la ville. Les habitants de Baltimore ont le choix entre une multitude d’escapades à seulement quelques heures en voiture ou en train de la ville : entre les charmantes petites cités portuaires de la baie de Chesapeake comme Annapolis, Saint Michaels ou Bethesda, et les grandes métropoles de la côte Est américaine comme Washington, Philadelphie ou encore New York, les alentours de Baltimore ne manquent ni de charme, ni d’intérêt !

À propos de l'auteure

Amoureuse des voyages et de l'expatriation, Vanessa Richard est auteure de guides de voyages. Elle habite actuellement à New York après avoir posé ses valises au Canada, à Singapour et à Dubaï. Vous pouvez la suivre sur son blog Miettes de Voyage

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.
Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Vous souhaitez partir étudier à Houston, aux Etats-Unis ? Pour vous aider dans votre projet, découvrez notre kit dédié aux études supérieures à Houston.
Vous souhaitez partir étudier à Atlanta ? Voici notre kit pratique qui rassemble toutes les informations à connaître pour réussir votre projet
Vous souhaitez étudier à Pittsburgh ? Découvrez notre kit dédié aux études supérieures dans l'une des villes préférées des étudiants internationaux.
Chicago est l'une des villes préférées des étudiants internationaux. Découvrez pourquoi.
San Diego est l'une des villes préférées des étudiants internationaux. Découvrez pourquoi.

Envie de vivre aux Etats-Unis ?

Retrouvez toutes les infos utiles dans le guide de l'expatrié.