Envie de vivre aux Etats-Unis ? Retrouvez les informations utiles dans le guide de l'expatrié
Téléchargez-le gratuitement
OU
Voir toutes les destinations Changer de destination
Close

Etudier à San Francisco

Recommander

C’est dans la baie de San Francisco, constamment ensoleillée, qu’ont germé de nombreuses pépites technologiques. C’est depuis la Silicon Valley que se sont développées les grandes transformations sociales en œuvre dans le monde. La baie a acquis en quelques décennies cette réputation d’être « the place to be ». Mais qu’en est-il de la vie étudiante, des enseignements que vous pourriez recevoir et de la qualité de vie que vous pourriez espérer ?

Vivre à San Francisco est une expérience unique, marquante. La baie de San Francisco est un mélange de cultures très diverses, de par son histoire et son attractivité. On s’y retrouve des quatre coins du monde pour y poursuivre des études dans des domaines variés, allant de l’Histoire à l’Informatique. Les principaux contingents viennent de Chine et d’Inde, principalement. Et si le coût de la vie est élevé dans la baie, cela n’empêche pas de nombreux étudiants de rejoindre chaque année les campus universitaires, particulièrement dans les universités les mieux classées, comme Stanford, au 2e rang du classement QS.

Des Universités bien classées

Etudier à San Francisco offre deL’offre d’enseignement est assez Il existe de nombreuses universités dans la baie, ainsi que des community colleges (plus ou moins équivalent à des IUT en France), les plus réputées restent Berkeley et Stanford. La SFU (San Francisco State University), La San Jose State University, Santa Clara University ou UCSF (University of California San Francisco) sont également des universités très réputées.

Berkeley

L’université de Californie à Berkeley se situe dans un cadre rêvé par beaucoup d’étudiants. Bien que séparée de la péninsule de San Francisco par la fameuse baie, Berkeley est facilement accessible en transports en commun, notamment via le Bay Area Rapid Transit, ou BART. L’université, fondée le 23 Mars 1868, est particulièrement appréciable pour son architecture et sa situation. Le campus principal (2700 hectares), situé sur les hauteurs de Berkeley, est entouré par la nature et différents parcs, ce qui en fait un environnement idéal pour des révisions, un projet de groupe ou encore une petite balade pour souffler un peu. L’université de Berkeley est également réputée pour la qualité de son enseignement, elle ne compte pas moins de 90 prix nobels parmi ses résidents actuels, anciens élèves ou professeurs. En tant qu’étudiant, il vous sera possible de lancer de nombreux projets, tout en étant soutenus par l’université. Vous vous lancerez ainsi sur les traces de Spencer Kimball et Peter Mattis qui, alors étudiants, commencèrent en 1995 le développement du logiciel GIMP.

L’université de Californie-Berkeley est classée au 28e rang du classement QS et contrairement à sa rivale, Stanford, il s’agit d’une université publique, plus abordable que ses consœurs privées. À l’automne 2016, 40 000 étudiants ont rejoint les rangs de Berkeley comptant dans leur cohorte près de 6 000 étudiants internationaux, dont 128 jeunes Français.

À l’heure actuelle, Berkeley offre la possibilité de vous inscrire dans 106 Bachelors (en 4 ans), 88 Masters, et 97 PhD (doctorats) dans 14 départements ou écoles (Masters PhD possibles après le Bachelor). La seule chose qu’elle n’offre pas est l’école de Médecine. Entre 2013 et 2014, l’université de Californie-Berkeley a décerné 7 500 bachelors, 2 600 Masters en recherche ou professionnels et 930 PhD. Cette université offre aussi plusieurs solutions de logement, ce qui semble être très positif au vu des prix pratiqués dans la baie de San Francisco. Lors de vos moments de détente, vous pourrez en une demi-heure vous retrouver dans le centre-ville de San Francisco ou apprécier la vie nocturne dans le centre de Berkeley. Les campus américains sont également rythmés par les matchs des équipes de l’université, qu’il s’agisse de Basketball, Football Americain, Hockey, ou Rugby.

Si vous désirez en savoir plus sur les modalités d’inscriptions, n’hésitez pas à visiter le site internet de l'université.

Stanford

Au contraire de l’université de Berkeley, l’université de Stanford se situe au sud de la baie de San Francisco, à proximité de la Silicon Valley et de ses entreprises innovantes. C’est en revanche une université privée et donc plus onéreuse. Une année coûte en moyenne 50 000 dollars si on prend en compte le logement et les achats inhérents au travail, comme les livres.

Stanford est également une ancienne université, fondée en 1885. L’Université, réputée mondialement, est aussi plus sélective, puisqu’elle ne compte que 15 000 étudiants, dont 22% d’étudiants étrangers.

Les anciens étudiants de Stanford comptent 30 milliardaires encore en vie, 17 astronautes et 60 prix Nobels. L’université de Stanford est également réputée pour ses athlètes et est classée au 2e rang du Classement QS. Parmi les personnalités les plus connues se trouvent les créateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin. Google a débuté comme un projet universitaire en 1996 pour finalement avoir le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

L’université de Stanford est composée de 7 écoles : Business, Sciences de la terre, de l’Energie et de l’Environnement, Education, Ingénierie, Humanité (Histoire, Ethnographie, etc.), Droit et enfin, Médecine. Elle offre plus de 50 programmes d’études pour les Undergraduate et Graduate students confondus, allant de l’aéronautique à l’étude des religions. Stanford est aussi bien connue pour ses relations très proches avec les entrepreneurs de la Silicon Valley et ses liens très étroits avec les nouvelles technologies qui y sont développées. Stanford offre également l’accès à une plateforme en ligne pour suivre ses divers cours à distance.

Les grands temps forts de la vie de l’université sont les événements sportifs, particulièrement ceux qui opposent Stanford à UC Berkeley, qui sont surnommés les Big Games et donc suivi avec encore plus de fidélité, les deux universités se considérant comme des rivales au cœur de la baie. On peut également ajouter que Stanford se situant au sud de la baie, jouit d’un bien meilleur climat que Berkeley qui, plus proche de San Francisco, subit les pluies et brouillard (Carl le fameux brouillard de la Baie de San Francisco) si typique de cette ville péninsulaire.

Pour plus d’informations, il est possible de visiter la page relative aux admissions de l’Université de Stanford.

Quelle différence entre Stanford et Berkeley ?

Si votre cœur balance entre ces deux universités, c’est normal : d’un premier abord, elles offrent les mêmes cours et les mêmes cursus. Petit avantage néanmoins pour Stanford, qui offre une formation exclusive d'astronaute ! Pour autant, la réputation des deux universités et votre choix de carrière peuvent jouer sur votre choix final. En Californie, Berkeley est vue comme un établissement artistique et protestataire, tandis que Stanford est proche de la sillicon valley et des nouvelles technologies. Si vous hésitez, choisissez donc en fonction de votre propre tempérament !

Le Système éducatif à San Francisco

Le système est en apparence différent de ce que l’on peut connaître en Europe avec le LMD (Licence Master Doctorat) et peut sembler déroutant au premier abord, mais les principes fondamentaux restent similaires. Ce graphique, réalisé par le site du consulat de France à Boston, est très explicite : aux U.S. le cycle universitaire est découpé en deux grandes périodes : Bachelor (en 4 ans), et Master et Doctorat qui sont regroupés et peuvent être effectués en un nombre d’années indéterminées. Un « undergraduate student » n’a pas encore obtenu son Bachelor, contrairement au « graduate student ».

Les études les plus longues concernent les Doctorate (Doctorat), les études en droit (Law Schools) et les études de Médecine (Med School), qui ne vous seront offertes que lorsque vous aurez obtenu un Bachelor. Il est aussi possible de commencer ses deux premières années de Bachelor dans un community college (beaucoup moins cher) puis de rebasculer dans une université « four years » (délivrant un Bachelor).

On ne saurait comprendre le système américain sans parler des majors (majeurs, ou « spécialisations »). Le diplôme que vous pourrez obtenir sera lié à une ou plusieurs spécialisations en fonction des Units (Unités, ou modules de cours) particulières et prédéterminées par l’université. Par exemple, pour une Major en biologie, il vous faudra suivre et réussir les examens finaux pour un certain nombre d’unités (en biologie et en dehors, par exemple en chimie). Vous pouvez suivre par exemple ce lien de l’Université de Berkeley, qui vous explique ce système pour un des diplômes proposés en biologie. Vous pouvez également suivre ces deux liens qui vous permettront de comprendre le même système pour les historiens :

Le Hand Book

- Le Programme pour l’Histoire

Ce système vous effraie ? Pas de panique : lors de votre première année, en tant que Freshman, vous serez renvoyé vers une sorte de super conseiller d’orientation qui vous aidera à sélectionner vos cours en fonction de votre projet professionnel et de la Major que vous souhaitez suivre.

Autre petite spécificité : vous ne serez jamais appelé par votre numéro d’année : les L1, L2, c’est du charabia pour les américains ! Pour les bachelors degree, vous serez un Freshman en première année. En deuxième année, vous porterez le joli nom de Sophomore, puis de Junior en troisième année et, pour finir, de Senior en quatrième année. Ensuite vous serez uniformément un grad student qualifié en fonction de votre spécialisation : archeology, geology …

Si vous venez rejoindre le corps étudiant après votre licence dans le système européen il vous sera sans doute demandé de transcrire et traduire vos diplômes par le biais d’une agence spécialisée. Vous pourrez ensuite savoir à quelles équivalences vous pouvez avoir droit.

L’organisation d’un Master et/ou Doctorat est plus simple que celle d’un Bachelor. Il s’agit généralement de suivre les recommandations indiquées sur le site de la « Grad School » (département spécifique responsable pour les étudiants post-Bachelor) de votre domaine (voici un exemple de recommandations pour le Master de biologie à Stanford).

La langue d'enseignement à San Francisco

Les cours dans les universités se feront pour la plupart en anglais. Mais pas de panique ! Si votre niveau n’est pas parfait, vous pouvez toujours aller frapper à la porte des associations des étudiants internationaux qui vous indiqueront des cours d’ « English as a second language » (anglais comme deuxième langue). Là bas vous pourrez suivre des cours classiques de grammaire mais aussi et surtout de conversation, pour vous faire l’oreille, car l’américain n’est pas l’anglais britannique que l’on nous apprend et bien souvent au début elle sonnera comme une langue très étrange.

Vous pourrez également prendre des cours de langues grâce aux bibliothèques, qui proposent très souvent des ateliers pour aider à l’enseignement de l’anglais comme deuxième langue. Autre option : vous créer un réseau d’expatriés à San Francisco, et vous entraider à apprendre l’Anglais.

De plus, en arrivant en Californie vous pourrez remarquer la forte présence de l’espagnol, du fait de la prépondérance de la population hispanique dans cette région. 38 % de la population de Californie parle espagnol, ne l’oublions pas !

Les bourses et aides financières à San Francisco

Etudier aux Etats-Unis coûte très cher pour les étrangers ! En Californie, pour un undergrad (Bachelor en 4 ans) il peut en coûter jusqu’à 24 000 dollars … par année. Mais le système universitaire propose, à partir du Master de travailler à San Francisco, dans le cadre d’accords de coopération avec les laboratoires ou même des entreprises. Vous pourrez ainsi exécuter des missions rémunérées tout en continuant vos études…

Vous pouvez également postuler à des bourses d’études dans certain cas. En effet, la plupart des bourses classiques ne seront pas accessibles pour un étudiant étranger. En revanche, la plupart des universités pourront vous proposer de vous inscrire à la FAFSA (Free Application for Federal Student Aid).

Il vous sera aussi possible de postuler à des programmes d’« exchange student » pour effectuer un semestre ou plusieurs à l’étranger en passant par votre université en France.

Se loger à San Francisco

Trouver un logement à San Francisco est souvent la bête noire des étudiants primo arrivant, mais il existe de nombreux sites internet sur lesquels il est possible de rechercher un appartement (ou bien plus souvent une colocation). Craigslit est le plus utilisé et le plus connu. Hotpads peut également être un bon site de référence. Il existe aussi Roomster qui référence avant tout les logements à partager.

Les prix immobilier de la baie de San Francisco sont complètement déconnectés de la réalité et peuvent monter jusqu’à 3 000 dollars pour un simple F1. Le choix de la colocation est bien souvent un choix par défaut, mais de cette expérience vous pourrez apprendre à connaître d’autres cultures ou avoir le plaisir de vous retrouver entre compatriotes.

Vivre à San Francisco en tant qu'étudiant

La vie dans la baie de San Francisco est chère, ce n’est pas nouveau. Depuis le développement de la Silicon Valley, de nombreuses personnes souhaitent venir vivre le rêve américain « made in California ».

En revanche, la ville de San Francisco en elle même et la baie plus généralement sont assez bien desservies par les transports en communs. Comprenez par là qu’il n’est pas nécessaire de posséder une voiture, contrairement à de nombreuses villes américaines. Il vous sera possible de vous déplacer grâce au Bart (Baie Area Rapid Transit), au MUNI (San Francisco Municipal Railway) dans la ville de San Francisco elle-même et au CalTrain (California Trains) qui peut vous permettre d’aller explorer en dehors de la Baie Area.

Il existe de nombreuses choses à faire le soir et le week-end à San Francisco. Que vous soyez fan de sport ou de culture vous y trouverez tout ce qui vous plaira. Il existe de nombreuses équipes sportives professionnelles, principalement dans le sud de la baie mais également une offre culturelle très importantes, comme le SFMOMA (San Francisco Museum Of Modern Art) même si on peut regretter que de nombreuses institutions ne proposent pas de tarifs préférentiels pour les étudiants.

Les organisations étudiantes sont également incitées à l’organisation et au déroulement de nombreux événements au quotidien sur les différents campus de la Baie de San Francisco à des prix, bien souvent, abordables.

Démarches et visas pour étudier à San Francisco

Les démarches pour émigrer aux Etats-Unis sont assez complexes et requièrent de la patience. Le guide de l’expatrié aux Etats-Unis, produit par Expat.com, vous apportera quelques renseignements utiles à ce sujet.

Les visas les plus utilisés pour étudier dans le pays sont les J1 et les F1.

Le visa F1 est un visa typiquement étudiant, qui est attribué aux étudiants internationaux suivant des programmes en langue anglaise dans une université américaine ou community college. Les étudiants sous visa F1 doivent justifier d’être étudiants à plein temps et donc de suivre les cours pour lesquels ils sont venus étudier sur le sol américain. Il ne s’agit pas d’un visa de travail et vous ne pourrez en aucun cas travailler en dehors du campus auquel vous êtes affilié. Si vous le faites, il y a de grandes chances que votre visa soit révoqué. A San Francisco, comme ailleurs sur le territoire, on ne plaisante pas avec l’administration américaine.

Pour plus d’informations en anglais, visitez la page dédiée de l’université de Berkeley.

Le J1 est un peu différent, puisque ce n’est pas spécifiquement un visa étudiant. En revanche, c’est un visa dit non immigrant, il ne donne pas accès directement à un dossier de Green Card (la fameuse carte verte, qui est en fait…grise). Il peut être donné à des professeurs, des chercheurs ou à des visiteurs qui permettent et promeuvent l’échange culturel en matière de recherche ou d’entreprenariat. Le parcours peut être assez long et vous serez dépendant du programme dans lequel vous vous êtes engagé.

Ce visa est aussi octroyé aux stagiaires venant passer quelques mois aux Etats Unis dans le cadre d’un travail donné. Les titulaires de ce visa ne pourront pas chercher de travail en dehors de ce cadre. Si vous êtes congédié ou que vous décidez de quitter votre programme d’étude/de stage vous devrez quitter le territoire américain sous 15 jours (sorte d’état de grâce pour vous permettre de vous retourner, mais assez vite quand même). De plus le J1 n’est valable que 5 ans au maximum, et vous ne pourrez pas le prolonger. De même, il est possible qu’on vous demande de retourner dans votre pays d’origine entre deux visas J1 ou entre deux visas différents. Tout dépendra de votre rendez-vous à l’ambassade américaine. Pour plus d’informations sur le visas J1, visitez ce lien.

Un conseil : quelle que soit votre situation ou projet, il est conseillé de ne jamais jouer avec l’administration américaine sous peine d’être interdit de séjour. Si vous avez le moindre problème avec votre statut, les conséquences pourraient être importantes, y compris sur le long terme (par exemple, une interdiction de territoire américain, y compris en tant que touriste, pour 10 ans).

A propos de L'auteur

Expatriée depuis novembre 2013 aux Etats Unis, d'abord en Arizona, puis en Ohio et depuis peu en Californie, j'ai suivi mon conjoint, chercheur en biologie virale, dans cette belle aventure. J'ai tout d'abord travaillé dans les musées ayant une formation d'historienne et de juriste spécialisée dans le patrimoine historique. Je suis passionnée d'histoire, de création et de photo.

Blog de Pauline
Page facebook de Pauline

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.
Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Vous souhaitez partir étudier à Houston, aux Etats-Unis ? Pour vous aider dans votre projet, découvrez notre kit dédié aux études supérieures à Houston.
Vous souhaitez partir étudier à Atlanta ? Voici notre kit pratique qui rassemble toutes les informations à connaître pour réussir votre projet
Baltimore ne manque pas duniversités ! Découvrez notre article dédié aux études supérieures dans cette ville du Maryland
Vous souhaitez étudier à Pittsburgh ? Découvrez notre kit dédié aux études supérieures dans l'une des villes préférées des étudiants internationaux.
Chicago est l'une des villes préférées des étudiants internationaux. Découvrez pourquoi.

Envie de vivre aux Etats-Unis ?

Retrouvez toutes les infos utiles dans le guide de l'expatrié.

Assurance santé expatrié Etats-Unis

Conseils pour bien choisir votre assurance santé aux Etats-Unis.

Déménagement aux Etats-Unis

Conseils pour préparer votre déménagement aux Etats-Unis

Assurance voyage Etats-Unis

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage aux Etats-Unis