2013-05-09 12:18:33

Les expatriés doivent souscrire une assurance maladie dès leur arrivée au Canada auprès du gouvernement de la province dans laquelle ils s'installent.

Voici quelques indications sur les procédures à suivre à votre arrivée, pour pouvoir bénéficier des soins de santé au Canada.

Selon le type de permis de résidence au Canada que vous avez obtenu et selon votre pays d’origine, vous pourriez avoir droit, à votre arrivée, à une protection de santé de base, comme tous les citoyens canadiens. Si vous n’y avez pas droit, vous devrez souscrire une assurance privée avant votre départ. Votre statut vis-à-vis du système de santé vous sera précisé au moment de déposer votre demande de permis.

À votre arrivée au Canada, il se peut que vous deviez passer un autre examen médical similaire à celui que vous avez fait avant de devenir résident canadien. Il s’agit d’une mesure servant de surveillance médicale pour les personnes qui pourraient souffrir d’une maladie infectieuse non active. Pour cela, vous devez prendre contact avec les autorités de santé de la province où vous habitez dans les 30 jours suivants votre arrivée au Canada.

Le système de santé canadien

Le système de santé varie selon les provinces et les territoires. Cependant, certaines caractéristiques sont communes à tous les programmes : bénéficier de l’assurance maladie locale vous évite, en général, de payer directement la plupart des services de santé. Pour en bénéficier, il vous suffit de montrer votre carte d’assurance maladie provinciale avant l’obtention de soins ou avant une consultation.

Vous pourriez prendre une assurance complémentaire pour certains soins qui ne sont pas couverts par l’assurance maladie de base de votre province de résidence, tels que les médicaments sur ordonnance, les soins dentaires, les séances d’ostéopathie, les frais d’ambulance, etc.

Pour vous soigner au Canada, vous pouvez : soit rencontrer un médecin de famille généraliste ou un spécialiste, soit vous rendre à l’hôpital, soit vous rendre dans une clinique. Les délais d’attente pour un rendez-vous avec un médecin et les délais des urgences à l’hôpital sont généralement longs.

Si vous êtes malade, vous préférez vous rendre dans une clinique publique. On les appelle souvent « cliniques sans rendez-vous », mais, en réalité, il vous faudra, éventuellement, appeler la veille ou tôt le matin pour réserver votre place. Pour d’autres, vous devrez vous présenter très tôt et espérer être reçu avant la fermeture. Certaines cliniques n’acceptent pas les nouveaux patients. Les cliniques privées sont plus souples, mais elles sont plus chères. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le répertoire des services de santé de votre province :

S’inscrire à une assurance maladie au Canada

À votre arrivée au Canada, ne tardez pas à vous inscrire à l’assurance maladie publique de la province dans laquelle vous allez résider :

  • Régime d’assurance maladie du Québec (RAMQ)
  • Régime d’assurance maladie de l’Alberta (RAMA)
  • Ontario health insurance plan (OHIP)
  • Saskatchewan health service (SHS)
  • Assurance maladie du Nouveau-Brunswick
  • Medical service plan (MSP) en Colombie-Britannique

Pour cela, vous devrez vous rendre dans un centre de services du régime d’assurance maladie de votre province et remplir un formulaire d’inscription. Vous devrez vous munir de vos pièces d’identité telles que votre passeport et votre carte de résident permanent ou votre permis de travail. La carte que vous recevrez ensuite comportera vos données personnelles telles que votre nom, votre adresse, votre date de naissance, ainsi que votre genre. Vous devez l’avoir sur vous lorsque vous vous présentez dans un hôpital ou dans une clinique. Dans certaines provinces, seuls les adultes reçoivent une carte d’assurance maladie sur laquelle figurent les données de chaque membre de la famille, et, dans d’autres, chacun reçoit sa propre carte.

 Bon à savoir :

Assurez-vous de toujours avoir votre carte sur vous, de ne la prêter à personne et de ne pas la perdre. Vous pourriez perdre les avantages qu’elle vous procure, si vous la prêtez à qui que ce soit. Des accusations criminelles peuvent également être portées contre vous et vous courez le risque d’être expulsé du Canada. En cas de perte, vous pourriez payer des frais de remplacement. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le ministère de la Santé de votre province ou le site du service de l’immigration canadienne.

Assurance maladie privée

À moins de dispositions spécifiques applicables à votre profil, vous devrez généralement patienter pendant trois mois avant de pouvoir bénéficier de l’assurance maladie de votre province de résidence. Vous devriez alors songer à souscrire temporairement une assurance privée, telle qu’une assurance voyage ou une assurance expatriation. Les résidents temporaires tels que les Pvtistes sont obligés de souscrire ce genre d’assurance, avant leur départ. Vous en trouverez plusieurs sur Internet.

Selon les options que vous choisissez, l’assurance maladie privée s’applique aux services tels que les soins dentaires, les soins hospitaliers, les médicaments et les lunettes sur ordonnance, le rapatriement, etc. Si vous travaillez au Canada, votre employeur vous proposera certainement de souscrire une assurance maladie complémentaire. Au Québec, vous avez même l’obligation de souscrire à celle que votre employeur vous propose.

Que faire en cas d’urgence ?

En cas d’urgence, le numéro à composer est le 911. Qu’il s’agisse d’un incendie, d’un accident ou d’autres types d’urgences médicales, ce numéro vous met en contact avec une équipe de personnel médical et de secouristes formés spécialement pour répondre aux urgences.

En composant le 911, vous serez mis en liaison avec un standardiste qui se chargera de dépêcher les services d’urgence tels que la police, les pompiers, ou encore, les ambulances. Vous devrez lui fournir des informations sur le type d’urgence, sur votre adresse précise, sur l’état de la personne en détresse, et si possible, la cause de l’incident. Vous devrez, par la suite, suivre les directives du votre interlocuteur en attendant que les secours arrivent.

MedicAlert

Si vous souffrez d’une maladie sérieuse telle que le diabète, l’hypertension artérielle ou d’allergies, vous pouvez vous renseigner sur les dispositifs MedicAlert. Cette fondation canadienne procure des bracelets qui aideront les médecins à vous soigner en cas d’urgence grâce aux informations qu’ils fournissent sur vous. Veillez à toujours avoir le bracelet sur vous si vous en avez besoin. 

Vaccination

Au Canada, des vaccins contre plusieurs maladies telles que le tétanos, la coqueluche, la polio, la rubéole, la rougeole, les oreillons, l’hépatite B et la diphtérie sont disponibles. La majorité des résidents canadiens choisissent de se faire vacciner pour s’immuniser contre les maladies graves. Pour les enfants, les vaccins sont gratuits dans tous les provinces et territoires du Canada. Il est à noter que la vaccination n’est pas obligatoire.

Les écoles de certaines provinces exigent que les enfants soient vaccinés contre certaines maladies particulières pour pouvoir s’inscrire. Pour vérifier la nécessité d’autres vaccins pour vos enfants, veuillez consulter un médecin. Aussi, si vous avez l’intention de partir en voyage, assurez-vous d’avoir effectué tous les vaccins nécessaires.

Être enceinte au Canada

Les résidentes temporaires ayant un visa de touriste ou un Permis vacances-travail (PVT) ne peuvent pas bénéficier de l’assurance maladie au Canada. Si elles tombent enceintes, elles devront payer tous les frais de suivi de grossesse et d’accouchement et avoir leur propre assurance privée. Ces frais sont très élevés, même s’ils peuvent varier selon la province de résidence de la future maman et selon les hôpitaux. En revanche, les résidentes permanentes et les femmes ayant un permis de travail autre que le PVT bénéficient de l’assurance maladie et n’auront, en général, pas à payer pour les frais de suivi de grossesse ni pour les frais d’accouchement.

Au Canada, il est possible d’accoucher à l’hôpital, dans une maison de naissance – au Québec - et même à domicile. Les maisons de naissance sont des établissements dans lesquels n’officient que des sages-femmes. L’accouchement dans une maison de naissance ou au domicile est réservé aux femmes dont la grossesse ne présente aucun risque. Notez qu’on ne peut pas bénéficier de la péridurale en maison de naissance ni à domicile.

L’enfant qui naît au Canada obtient la nationalité canadienne. Toutefois, venir au Canada uniquement dans le but d’y accoucher est strictement interdit. De plus, les parents devront s’acquitter des frais médicaux qui peuvent dépasser 10 000 $ CA.

 Liens utiles :

Santé Canada
Service de l’immigration du Canada — Assurance maladie
MedicAlert – à contacter si vous souffrez d’une maladie grave

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.