Actualisé il y a 11 mois

Une fois installé au Québec, vous voudrez peut-être acheter ou louer une voiture. Mais êtes-vous titulaire d’un permis de conduire valable ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Si vous avez obtenu un permis de conduire dans un autre pays, vous pourrez conduire une automobile, une motocyclette ou un cyclomoteur pendant les six premiers mois suivant votre arrivée au Québec. Passé ce délai, vous devrez être titulaire d’un permis de conduire international ou, si vous êtes résident permanent, d’un permis québécois.

Les non-résidents permanents, qui restent plus de six mois au Québec, et ceux dont le permis est rédigé dans une autre langue que l’anglais ou le français doivent se procurer un permis de conduire international. Si votre permis international n’est pas valide pendant toute la durée de votre séjour au Québec, il vous faudra obtenir un permis québécois.

Le permis international est la traduction du permis national et permet de conduire le même type de véhicule que celui indiqué sur le permis national. Vous pouvez en faire la demande dans votre pays d’obtention de permis - en France : à la Préfecture. Votre permis international doit toujours être présenté avec votre permis national.

 Bon à savoir :

Les étudiants et les stagiaires étrangers sont autorisés à conduire avec leur permis national — rédigé en français ou en anglais — pendant toute la durée de leurs études et de leur stage.

L’échange de permis de conduire au Québec

Les nouveaux résidents au Québec ont un délai de douze mois pour échanger leur permis de conduire national contre un permis de conduire québécois. Cette exigence ne s’applique pas aux étudiants et aux stagiaires, ainsi qu’à ceux dont le permis international est valide pendant toute la durée du séjour au Québec.

Si votre pays a passé une convention avec le Québec sur le permis de conduire, vous pourrez obtenir un permis québécois sur présentation de votre permis national, sans passer d’examen. Les pays éligibles sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Corée du Sud, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, les Pays-Bas, la Suisse, Taïwan et la Turquie.

Si votre pays n’a passé aucune convention relative à l’échange de permis de conduire, vous devrez passer les examens de compétence de la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ). Les procédures d’obtention du permis québécois varient selon votre expérience de conduite.

 Bon à savoir :

Le permis de conduire au Québec, de format « carte de crédit », est une pièce d’identité à part entière. Son renouvellement est obligatoire tous les huit ans et des frais annuels d’environ 80 $ CA s’appliquent au titre des droits et contributions d’assurance. L’entretien d’un véhicule au Québec peut s’avérer fastidieux compte tenu du climat et des dégâts occasionnés par le sel de déneigement ou le mauvais état des routes.

Si vous êtes à Montréal, Québec, Gatineau ou Sherbrooke, vous pouvez opter pour le système Communauto qui permet, via une centrale de réservation en ligne, de louer un véhicule à moindres frais grâce à un réseau de véhicules disponibles aux quatre coins de ces villes.

 Liens utiles :

Société de l’assurance automobile du Québec — SAAQ
Permis international (EEE)
Communauto – louer une voiture à l’heure
Les transports au Québec

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.