Close

Travailler au Costa Rica

Recommander

On verra successivement dans cet article les différents moyens dont on dispose pour trouver un travail au Costa Rica et les secteurs qui embauchent. On parlera également des conditions de travail et on ne manquera pas de souligner quelques remarques utiles.

Le Costa Rica, un pays de l'Amérique Centrale, ne comptent que quatre millions et demi d'habitants environ pour plus de 50 000 km² et manque de techniciens et de travailleurs qualifiés. La politique promeut l'installation d'étrangers, pour y travailler ou y investir. Cela est dû à un développement remarquable du pays qui pourra faire bénéficier les travailleurs étrangers qualifiés de leurs besoins en apport d'expériences dans certains secteurs d'activités et d'un coup de pouce à ce développement qui semble bien démarrer.

Il est vrai que le marché se dispute entre les autochtones et les étrangers. La difficulté se trouve, pour les étrangers, dans le fait que le Costa Rica accorde de l'importance à sa culture et n'écarte pas celle-ci totalement de sa vie économique. La connaissance de la culture est importante, même en milieu professionnel. Un point important, dans la recherche de travail au Costa Rica, est d'avoir une spécialisation. Le permis de travail ne se distribue pas facilement, et son obtention requiert quelques conditions. La consultation de média est le premier moyen dont on dispose pour trouver de l'emploi, en dehors d'organismes locaux qui se spécialisent dans les offres et demandes d'emploi. On a particulièrement le quotidien "La Nacion". La Chambre de Commerce franco-costaricienne peut conseiller et apporter de nombreux renseignements nécessaires sur les plans commercial et économique des secteurs de travail qui recrutent. Les missions humanitaires se trouvent surtout éparpillées dans ce pays. Le volontariat, dans ce secteur, est le bienvenu et le plus sollicité.

Les secteurs de travail qui recrutent

A Costa Rica, le travail intellectuel est mieux considéré, ce qui fait que les techniciens sont plus estimés et mieux rémunérés que les manuels. Mais les secteurs qui offrent de larges possibilités sont le tourisme, l'hôtellerie, la restauration, l'informatique et le secteur du bien-être, c'est-à-dire les investissements dans les instituts de beauté et les spa, etc. Un point à préciser sur le secteur informatique et du numérique : les techniciens locaux ont un fort potentiel de main d'oeuvre et un savoir-faire qu'il ne faut pas négliger. Si on veut devenir un guide touristique, il faut suivre sur place une formation préalable, qui doit être justifiée par l'acquisition d'un diplôme délivré localement. Une note mérite d'être mentionnée concernant le travail de volontariat qui est par contre très encouragé. Ce secteur reçoit des volontaires dans des Centres s'occupant surtout d'enfants handicapés physiques ou mentaux, ou dans des écoles maternelles, dans les crèches et dans les orphelinats. Ces endroits s'occupent particulièrement d'enfants défavorisés. De très bonnes connaissances et de bonnes expériences en puériculture seront bien accueillies, mais il ne faut pas oublier que c'est dans le cadre du bénévolat et d’une mission humanitaire.

Les conditions de travail

On ne peut exercer un métier au Costa Rica sans permis de travail. Pour l'obtenir, il faut trouver l'employeur et se mettre d'accord avec l'administration de l'entreprise concernée, qui théoriquement délivre une promesse d'embauche. Cette lettre va servir de pièce jointe à la demande de délivrance de certificat de travail proprement dit auprès de l'Ambassade du pays d'origine. Concernant les rémunérations, à titre indicatif, un salarié moyen touche environ 350 dollars, une secrétaire bilingue est rémunérée à environ 500 euros, un diplômé à 700 dollars et un ingénieur ou un haut technicien touche dans les 800 euros, qui est considéré comme un bon salaire dans le pays. Généralement, on travaille six jours dans la semaine et huit heures par jour. Il est accordé deux semaines de congé payé annuel pour chaque employé. Le treizième mois est un principe que tout employeur doit adopter. Pour le licencié au travail, une indemnité d'un mois de salaire par année de travail effectué lui est versée. La connaissance de l'espagnol, en langage parlé courant et écrit, est exigée dans tous les secteurs d'activités au Costa Rica.

Quelques remarques importantes

Une bonne connaissance de la culture costaricienne et de la politique adoptée par l'Etat est très importante en cas de recrutement d'étrangers. Il est ainsi bénéfique de suivre une formation à propos de ces entités, pour pouvoir prévenir certains conflits, certains problèmes de communication, et tout l'impact de ceux-ci sur les relations professionnelles, car le développement économique est un point essentiel indissociable de la culture costaricienne. La Costa Rica est très jalouse de sa culture, de sa politique et de sa religion.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.
Recommander
Christophe4 Nouvel inscrit
Membre depuis le 05 Novembre 2009
Costa Rica
2 Commentaires
GangaMa
GangaMa
il y a 2 ans

As-tu eu réponse à ta question: comment cela se passe-t-il si l'on veut s'installer comme travailleur indépendant?". Depuis le temps... M'as-tu tenté ? Je suis therapeute... Merci!

Répondre
FVojdani
FVojdani
il y a 5 ans

Pourriez-vous expliquer comment cela se passe si on veut s\'installer comme travailleur indépendant? Merci

Répondre
Derniers articles rédigés par Christophe4

Voir aussi

Trouver un emploi à l'étranger peut se révéler difficile. Les conseils et informations d'Expat.com vous mettront sur la voie du travail au Costa Rica.
Heredia, la « ville des fleurs » peut se transformer en ville de l'emploi pour expatrié, à condition de savoir où chercher. Voici quelques pistes.
Si vous avez choisi le canton de Santa Ana pour travailler au Costa Rica, Expat.com vous guide vers la bonne voie pour trouver votre bonheur.
Trouver un emploi à l'étranger n'est pas une sinécure, mais qu'en est-il dans une capitale telle que San José, au Costa Rica ?
Créer son entreprise à l'étranger peut sembler intimidant, à moins de connaître les formalités et conditions. Comment procéder au Costa Rica ?