Close

Retraite au Costa Rica

Recommander

De nombreux étrangers ont choisi le Costa Rica pour vivre leur retraite. Si vous souhaitez vous y expatrier pour la même raison, voici les conditions.

Si le Portugal et le Maroc ont particulièrement la cote auprès des retraités européens, il existe d’autres destinations auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé, comme le Costa Rica par exemple. Cet article va vous expliquer en quoi ce pays peut représenter un véritable avantage, mais surtout les formalités pour que vous puissiez vous y établir en toute légalité. La Pura Vida n’a jamais été aussi facile d’accès, à condition de s’organiser efficacement avant le départ !

Pourquoi vivre sa retraite au Costa Rica ?

Les avantages

En choisissant de vivre votre retraite en vous expatriant, sans doute recherchez-vous quelques avantages, aussi bien au niveau du portemonnaie que de l’environnement qui vous entourera.

En ce qui concerne le coût de la vie au Costa Rica, vous noterez que vous ferez certainement de belles économies, surtout si vous recevez votre retraite en euro (voire en dollar américain). Par exemple, le loyer dans un appartement d’une cinquantaine de m², ailleurs qu’en centre-ville vous reviendra à 200 euros par mois environ. Les achats vestimentaires vous reviendront à environ 40 % moins chers qu’en Europe. Cependant, comme partout ailleurs, vous ferez des économies en vivant sans trop d’excès, tout en vous accordant des plaisirs de temps à autre.

Du côté des impôts, vous serez soumis à l’impôt foncier et à la cotisation à la Sécurité sociale costaricaine (C.C.S.S. - Costa Rican Social Security and Medical System). Concernant vos revenus, vous serez imposé par votre pays de provenance, ceci concernant également les pensions de retraite.

Outre la vie bien plus bon marché qu’en Europe, le Costa Rica a su laisser sa place à la nature, qui est omniprésente. Si le pays est l’un des plus petits d’Amérique latine, vous ne pourrez qu’admirer les forêts, les montagnes, les espèces animales qui y règnent en maître. D’ailleurs, l’écotourisme devient un secteur plus que porteur dans l’économie du pays, qui a fait le choix de protéger son environnement, et la faire partager de manière réfléchie avec ceux qui le désirent.

Parlons enfin de l’environnement politique stable du Costa Rica. En effet, dépourvu d’armée, le pays a décidé de rester neutre, d’autant plus qu’il jouit d’une véritable démocratie, ceci depuis plus d’un siècle maintenant. Aussi, en décidant d’y passer votre retraite, il est peu probable que vous ayez à plier bagage du jour au lendemain pour des raisons politiques.

Les inconvénients

En choisissant d’aller vivre dans un pays d’Amérique latine, vous êtes sans doute conscient que les standards sont différents de votre pays européen ou américain (du nord). Aussi, vous devrez débourser une somme assez conséquente si vous souhaitez acheter une voiture : sachez qu’elles sont taxées à hauteur de 50 à 80 %, d’autant plus que ceci est valable sur les véhicules d’occasion.

Autrement, vous devrez faire l’impasse sur certains produits que vous avez l’habitude d’utiliser, mais que vous ne trouverez pas forcément une fois sur place. Il peut s’agir de produits alimentaires, technologiques, etc.

Terminons par les évènements naturels, à savoir les crues, tremblements de terre, et les éventuelles éruptions volcaniques (Volcan Arenal notamment).

Comment obtenir un visa pour vivre sa retraite au Costa Rica ?

Avant de commencer, gardez en tête que les procédures pour obtenir la résidence permanente au Costa Rica sont parfois modifiées par les autorités locales. Aussi, n’oubliez pas de vérifier les modalités auprès de l’ambassade ou du consulat de Costa Rica de votre pays de résidence. De nombreux étrangers ont préféré engager un avocat pour s’occuper de la procédure. Si tel est votre cas, pensez à faire une procuration stipulant que vous l’autorisez à agir en votre nom devant le ministère de l'Immigration.

Toutes les demandes de résidence sont traitées par la « Dirección General de Migración y Extranjeria », et sous la supervision du « Ministerio de Gobernación, Policia y Seguridad Publica ». Vous pouvez donc déposer votre demande au Costa Rica, auprès du ministère de l’Immigration. Si tel est le cas, vous devrez payer une taxe de 50 dollars américains, en plus de 200 dollars de frais pour le changement de statut (de visa temporaire à visa permanent, par exemple).

Notez également que tous les justificatifs que vous inclurez dans votre dossier devront être authentifiés dans votre pays d’origine. Si votre pays est signataire de la Convention de La Haye, vos documents devront être apostillés dans votre pays d’origine afin qu’ils soient valables au Costa Rica. Si votre pays n’est pas signataire de la Convention de La Haye, vous devrez alors vous tourner vers l’ambassade ou le consulat du Costa Rica de votre pays de provenance, pour faire authentifier les documents.

Si vous prévoyez donc de prendre votre retraite au Costa Rica et que vous percevez une pension, vous devrez demander un visa de « Pensionado ». Dans un tel cas, vous devrez démontrer que vous percevez un revenu fixe permanent qui équivaut à au moins 1 000 dollars américains par mois. De plus, cet argent devra être versé sur un compte domicilié au Costa Rica, preuves à l’appui, à présenter au moment du renouvellement de votre visa de résidence permanente. Lorsque ce moment arrivera, pensez à demander une lettre de banque signifiant que vous avez bien fait transiter la somme de 12 000 dollars par ce compte au cours de l’année écoulée.

Les documents à présenter pour une demande de visa retraité

Acte de naissance : une copie certifiée conforme ainsi que celui des personnes à charge. S’il s’agit de vos enfants, ils doivent avoir moins de 18 ans, au-delà, ils devront être inscrits dans une université costaricaine.

Acte de mariage : une copie certifiée conforme.

Preuve de revenu : si vous percevez une pension gouvernementale, vous devrez présenter une lettre émise par l’organisme gouvernemental impliqué, certifiant qu’il est à l’origine de vos revenus.

Un extrait de casier judiciaire.

Vos empreintes, pour vérification de votre passé judiciaire auprès d’Interpol : cette vérification sera effectuée au Costa Rica par le ministère de la Sécurité publique.

Photos d’identité : prévoyez au moins 6 exemplaires.

Photocopie de votre passeport entier : outre la copie de l’intégralité des pages (recto-verso), vous devrez veiller à ce que la page contenant le cachet de l’immigration apposé à votre entrée au Costa Rica soit très lisible.

Traduction des documents : tous les documents doivent être traduits en espagnol. Vous pouvez vous tourner vers l’avocat que vous avez engagé pour s’occuper de la procédure d’immigration.

La Hoja de Filiación : il s’agit d’un formulaire de renseignements personnels.

Si le ministère de l’Immigration approuve votre candidature à la résidence en tant que retraité, il émettra une résolution officielle, indiquant la date à laquelle votre demande a été accordée. Vous ou votre avocat devrez vous rendre au ministère afin de récupérer ce précieux document. Il ne vous reste plus qu’à prendre un nouveau rendez-vous auprès du ministère de l’Immigration pour demander une carte de résidence en bonne et due forme.

Profitez d’être dans la partie administrative de votre expatriation pour vous inscrire à la Sécurité sociale costaricaine. En effet, la loi sur l’immigration au Costa Rica exige que chaque résident contribue à la Sécurité sociale, notamment au programme volontaire baptisé Seguro Voluntario. La cotisation est calculée en fonction du revenu déclaré lors du dépôt de la demande. Pour plus d’informations sur le sujet, vous pouvez lire l’article consacré à la santé dans ce guide spécial Costa Rica !

 Liens utiles :

Expat.com – Forum Formalités au Costa Rica 
Dirección General de Migración y Extranjeria www.migracion.go.cr/extranjeros
Hoja de Filiación www.migracion.go.cr/extranjeros/residencias/formulario/FORMULARIO FILIACION.pdf
C.C.S.S – Sécurité sociale Costa Rica www.ccss.sa.cr
Ministerio de Gobernación, Policia y Seguridad Publica www.seguridadpublica.go.cr
Seguro Voluntario portal.ccss.sa.cr

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Comme chaque pays, le Costa Rica impose quelques règles claires et simples aux ressortissants étrangers qui souhaitent fouler son territoire.
Trouver un emploi à l'étranger peut se révéler difficile. Les conseils et informations d'Expat.com vous mettront sur la voie du travail au Costa Rica.
Heredia vous accueillera à bras ouverts si vous la choisissez. Comment trouver un logement pour une expatriation sereine dans cette ville du Costa Rica ?
Si vous avez prévu de vivre à San José, la capitale du Costa Rica, retrouvez les bonnes pistes à suivre pour trouver un logement.

Assurance santé expatrié Costa Rica

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Costa Rica.

Déménagement au Costa Rica

Conseils pour préparer votre déménagement au Costa Rica

Assurance voyage Costa Rica

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Costa Rica

Billet d'avion Costa Rica

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Costa Rica