Close

Conduire au Costa Rica

Recommander

En allant vivre au Costa Rica, si vous êtes titulaire du permis de conduire, arrivera le moment où vous prendre le volant. À quelles conditions ?

Conduire à l’étranger peut se révéler être un véritable défi, que cela soit avant – au moment de convertir son permis – ou après — une fois sur la route —. Expat.com vous propose à travers cet article de dédramatiser cette expérience, et de rendre votre expatriation bien plus sereine et organisée encore.

L’état des routes au Costa Rica

L’état des routes au Costa Rica reste discutable du point de vue d’un expatrié qui arrive d’un pays occidental. Cependant, cette aventure comportant une belle part d’adaptation et de volonté, vous ne ferez pas cas des nids de poule, des dolines causées par les glissements de terrain ou encore les regards sans couvercle sur la route.

Autre point à garder en tête, les signalisations sont pour le moins rares au Costa Rica. Pensez à vous munir d’une bonne carte routière, afin d’arriver à bon port en toutes circonstances.

Concernant la conduite de nuit, attendez un peu d’être suffisamment familier des routes costariciennes pour prendre le volant une fois le soleil couché. En effet, l’éclairage étant également à repenser dans le pays, il fait défaut à l’heure actuelle.

Points essentiels lorsque vous êtes au volant au Costa Rica

Les conducteurs locaux étant habitués aux routes du pays, ils sont souvent enclins à appuyer sur l’accélérateur et à profiter de l’absence de panneaux de signalisation. Aussi, de votre côté, jouez la carte de la prudence : la sécurité n’a pas de prix !

Le crime ne paie pas, certes, mais en tant qu’expatrié fraîchement arrivé par exemple, cela peut transformer toute l’aventure en véritable cauchemar. Il est donc conseillé de rouler vitres levées et portières verrouillées. Attention également aux accidents sur la route : si vous êtes le premier arrivé sur les lieux, n’abandonnez pas votre véhicule dans le but d’aider les « victimes ». Il arrive parfois que certaines personnes malhonnêtes inventent des accidents pour appâter les conducteurs…

Ne soyez jamais tenté de payer un policier afin que ce dernier vous laisse partir. Vous avez été arrêté pour une bonne raison, et surtout, cela ne vaut pas les 400 dollars d’amende qui vous guettent !

Il est de coutume de klaxonner avant de dépasser un véhicule.

Un conducteur averti en vaut deux : respectez les limitations de vitesse, d’autant plus que les policiers sont très présents et contrôlent souvent. Il en va de même pour le port de la ceinture qui est obligatoire à l’avant comme à l’arrière, et du siège enfant pour les passagers de moins de 12 ans et mesurant moins de 1,45 m.

Outre les sorties par les autoroutes de San José, les routes ne sont pas payantes au Costa Rica. Pensez toutefois à garder de la petite monnaie sur vous pour les récoltes de don qui se déroulent de temps à autre dans certains villages.

Le permis de conduire étranger

Avant toute chose, vous avez trois mois – de séjour ininterrompu — pour vous occuper de la conformité de votre permis étranger avec les lois costariciennes. Entretemps, rien ne vous empêche de prendre le volant.

La conversion de permis

Lorsque vient le moment de convertir votre permis étranger en permis de conduire local, vous devez constituer un dossier comprenant les documents suivants (originaux 2 copies de chaque) et déposer l’ensemble au Departamento de Acreditación de Conductores de la Dirección General de Educación Vial (COSEVI, la Uruca) :

  • un document d’identité à jour et en bon état
  • une preuve que vous n’êtes pas sorti du territoire costaricien depuis 3 mois (en présentant votre passeport par exemple)
  • votre permis de conduire original
  • preuve que le document d'immigration au Costa Rica est légal.

Au moment de la demande de conversion de permis, vous devez pouvoir répondre aux exigences demandées pour le permis en question.

Si vous souhaitez demander un permis B-4, vous devez répondre aux exigences requises pour un tel type de permis.

Si vous souhaitez demander un permis de classe C, vous devrez suivre le cours dispensé pour les conducteurs de transports publics.

Tout détenteur du Cedula de residencia (CR), d’un passeport (PA) ou de tout autre justificatif similaire qui n’est pas à jour doit faire le nécessaire en se rendant en personne au Departamento de Control y Registro situé à Paso Ancho, ceci avant de se rendre au COSEVI.

 Liens utiles :

Expat.com – Forum Transports au Costa Rica
COSEVI www.educacionvial.go.cr
Departamento de Control y Registro www.mopt.go.cr:10039

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
1 Commentaire
colibri.bijagua
colibri.bijagua
il y a 10 mois

Nous avons tenté en janvier 2016 de convertir nosur permis de conduire canadien en permis Costaricain mais cela est imposible avec un passeport il faut absolument la cedula cr

Répondre

Voir aussi

Trouver un emploi à l'étranger peut se révéler difficile. Les conseils et informations d'Expat.com vous mettront sur la voie du travail au Costa Rica.
Heredia vous accueillera à bras ouverts si vous la choisissez. Comment trouver un logement pour une expatriation sereine dans cette ville du Costa Rica ?
Si vous avez prévu de vivre à San José, la capitale du Costa Rica, retrouvez les bonnes pistes à suivre pour trouver un logement.
Trouver un logement peut s'avérer difficile à l'étranger, à moins d'avoir un point de départ auquel s'accrocher. Direction Santa Ana, au Costa Rica.
Si la recherche dun logement au Costa Rica vous angoisse, suivez votre guide pour connaître les bonnes ficelles. L'expatriation na jamais été si sereine.

Assurance santé expatrié Costa Rica

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Costa Rica.

Déménagement au Costa Rica

Conseils pour préparer votre déménagement au Costa Rica

Assurance voyage Costa Rica

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Costa Rica

Billet d'avion Costa Rica

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Costa Rica