Tunis
Shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

Capitale de la Tunisie, Tunis est la ville la plus peuplée du pays avec (en 2018) environ 730 000 habitants. Après une période difficile, la Tunisie a maintenant le vent en poupe, l'économie a vu une croissance de 1,2 % en 2016 ; 2,2 % en 2017, l'avenir est prometteur, le gouvernement anticipant une croissance de 3 % pour l'année 2018.

Généralités

Situé dans le nord du pays, le gouvernorat de Tunis héberge presque 1,1 million de personnes sur une superficie de 346 km² et il est divisé en huit municipalités : Tunis, Sidi Hassine, la Marsa, le Bardo, le Kram, la Goulette, Carthage et Sidi Bou Saïd. Il fait partie du gouvernorat du Grand Tunis composé des gouvernorats de Tunis, de Ben Arous, de l'Ariana et de la Manouba.

La ville tire ses principaux revenus des secteurs du textile, des tapis, de l’huile d’olive, du blé dur, du vin, des légumes et légumineux, et du tourisme. Grâce à sa position stratégique, elle abrite un tiers des entreprises du pays, y compris une grande partie des sièges sociaux des entreprises tunisiennes de plus de cinquante salariés (à l'exception de la Compagnie des phosphates de Gafsa, dont le siège est à Gafsa).

La Tunisie vit actuellement un moment très important de son histoire. Petit pays avec un potentiel énorme, elle est en pleine reconstruction de son infrastructure et de son économie. Tunis Bay est un projet (parmi d'autres) qui va révéler au monde la force du potentiel tunisien. S'étendant sur plus de 520 hectares en plein centre de la banlieue nord de Tunis, à 10 min de Gammarth, 25 min de l'aéroport, et 35 du centre-ville, ce projet pilote va permettre de créer plus de 16 000 emplois. On y trouvera le plus grand centre commercial de tout le pays d'une superficie couverte de 100 000 m². Il y aura également une université, un terrain de golf, un pôle technologique, 127 villas (dont quelques-unes sont déjà terminées), sans oublier un port de plaisance qui pourra accueillir des navires de plus de 70 m... Un évènement a été organisé les 8 et 9 avril 2018 pour célébrer l'avancée des travaux.

Travailler à Tunis

Pour travailler en Tunisie, vous devez avoir une autorisation de travail que vous pouvez demander à l'ambassade de Tunisie de votre pays de résidence ou bien sur place en vous adressant au ministère tunisien de l'Intérieur lorsque vous avez passé au moins trois mois consécutifs dans le pays. Il existe un accord bilatéral entre la France et la Tunisie, mais dans tous les cas, un contrat de travail ne sera accepté que si aucun homologue tunisien n'existe pour la spécialité demandée.

Les secteurs dans lesquels on trouve le plus d'étrangers sont le commerce, l'agriculture, la pêche, l'hôtellerie, la restauration, le secteur immobilier, l'industrie manufacturière, les transports, la communication, la construction et les services aux entreprises.

Si vous êtes Français(e), sachez qu'il existe une convention franco-tunisienne concernant la sécurité sociale, ce qui facilite grandement le passage du régime français au régime tunisien, que vous ayez la nationalité française ou tunisienne.

Trouver du travail en Tunisie

Les expatriés venus à Tunis pour travailler se tournent généralement vers les grandes entreprises internationales. Informatique, aéronautique, banque, énergie, agroalimentaire, mines, industrie du textile, grande distribution et tourisme sont les secteurs vers lesquels vous pouvez vous diriger en fonction de votre profil et de vos connaissances. Notez à ce propos que les experts ont bien plus de chance de trouver un poste qu’un profil moins qualifié.

Si vous partez en famille et que vous n'avez pas beaucoup d'économies, il est certainement préférable d'effectuer des recherches et de trouver un poste avant de vous rendre en Tunisie. En étant célibataire, vous pouvez prendre plus de risques et rechercher un emploi sur place. Notez que pendant la haute saison touristique (l'été), vous pouvez trouver un poste de saisonnier. Dans ce cas, la durée de votre contrat ne peut excéder six mois.

Il existe des services privés et publics pour l'aide à la recherche d'un emploi à Tunis. Les services publics sont prioritairement intéressés par des Tunisiens, si ce n'est pas votre nationalité, vous avez tout intérêt à vous orienter vers les services privés qui sont entre autres Mampower et Adecco (voyez la section « Liens utiles » au bas de cette page, vous y trouverez les liens vers leurs sites).

Monter une entreprise à Tunis

L'entrepreneuriat est fortement encouragé en Tunisie. Il existe d'ailleurs plusieurs programmes d'accompagnement à la création d'entreprises et des mécanismes de financements nationaux et internationaux. En ce moment, la microfinance connait un développement significatif. Il existe cependant des règlementations qu'il faut bien comprendre, car certains domaines sont exclusivement réservés aux Tunisiens et pour certains projets, vous devrez avoir un associé tunisien majoritaire.

Créer une entreprise à Tunis a des avantages, comme l'obtention immédiate d'un permis de séjour et un régime fiscal avantageux : la loi des finances de 2016 a exonéré tous les investisseurs sur 70 % du territoire ! Au bon endroit, vous n'avez donc pas à payer d'impôts durant cinq à dix ans en fonction de votre secteur d'activité... Vous bénéficiez également de ressources humaines locales à un cout intéressant, le SMIG (salaire minimum) étant de 357 dinars par mois, soit environ 120 euros au taux de change actuel.

Si vous êtes seul, vous pouvez monter une entreprise individuelle et exercer ainsi en nom propre en étant personnellement responsable des dettes, le patrimoine de l'entreprise est lié au vôtre.

Une SUARL est une société unipersonnelle à responsabilité limitée que vous pouvez créer seul avec un capital de 1 000 dinars (350 euros). Une fois immatriculé au registre du commerce, vous obtiendrez la personnalité morale et serez gérant associé à l'entreprise. Votre responsabilité sera dans ce cas limitée aux apports effectués.

Avec un ou plusieurs associés, vous pouvez monter une SARL dont le capital minimal est de 1 000 dinars, le nombre d'associés allant de 2 à 50. C'est la forme la plus utilisée en Tunisie. Pour une société anonyme, vous devez investir au moins 5 000 dinars (1 740 euros) avec un prix par action supérieur à 5 dinars. Il faut ici au moins 7 actionnaires qui peuvent être des personnes morales ou physiques.

 Bon à savoir :

Si vous étudiez en Tunisie, vous pouvez effectuer un stage tant que l'activité est en relation avec le programme de vos études. Votre université peut d'ailleurs vous aider à en trouver un.

 Liens utiles :

L'ambassade de France à Tunis
Baromètre 2018 des entreprises en Tunisie
Adecco Tunisie
Manpower Tunisie
Petites annonces d'offres d'emploi Indeed
Tunis Bay

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.