A propos du Malawi


La République du Malawi est un pays enclavé d'Afrique du Sud-Est, bordé par la Tanzanie, la Zambie et le Mozambique. Sa diversité géographique et la légendaire gentillesse des Malawites attirent des touristes et des expatriés du monde entier. Le pays a beau être l'un des plus petits d'Afrique, couvrant une superficie de seulement 118 484 km², ses paysages compensent plus que largement l’envergure qui peut lui faire défaut. Le Malawi abrite le troisième plus grand lac d'Afrique, le lac Malawi, Mecque de la plongée et du kayak au sein du Parc national du lac Malawi. Ce n'est pas seulement l'un des rares parcs aquatiques d'eau douce d'Afrique, mais aussi un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, et l'endroit idéal pour une pause balnéaire ou une escapade sur une île déserte.

Par ailleurs, le mont Mulanje, le plateau de Zomba et le plateau de Nyika offrent des paysages et des aventures spectaculaires aux randonneurs. Les amateurs de safari trouveront également leur bonheur dans l’accidentée réserve sauvage de Majete, gérée depuis le début du siècle par African Parks, qui a depuis lancé un programme de réintroduction des lions. Il y a maintenant plus de 3 000 animaux dans la réserve, dont les “Big Five” !

Le Malawi a un climat subtropical qui varie selon les saisons : la saison chaude et humide s'étend de décembre à avril, suivie d'une saison fraîche et sèche durant généralement de mai à août. Cependant, les différences de température ne sont jamais trop extrêmes, ce qui en fait un endroit relativement agréable à vivre la plupart des mois de l'année.

Le Malawi est un pays essentiellement agricole (l'agriculture représente environ un tiers du PIB du pays). La pauvreté y est encore malheureusement répandue et la majorité des pauvres demeurent enfermés dans l’agriculture de subsistance à faible productivité, car l'économie reste peu diversifiée. Le Malawi est vulnérable à des facteurs externes et une proportion importante de la population a eu besoin d'aide alimentaire en 2016 après deux années consécutives de sécheresse ayant réduit la production de maïs, principale culture de base du pays. Par conséquent, il est devenu clair que le Malawi doit renforcer sa résilience face aux chocs climatiques via le développement durable. En outre, il dispose de ressources très limitées pour répondre aux crises, ce qui ouvre des perspectives aux expatriés travaillant dans les secteurs des ONG et de l'aide internationale. Une approche cohérente au développement entrepreneurial est également nécessaire au Malawi, et les expatriés travaillant dans le secteur de la microfinance pourraient y jouer un rôle important.

Autre bonne nouvelle pour les expatriés, la langue officielle est l’anglais, qui est largement compris à travers le pays même s'il est le plus souvent considéré comme une seconde langue. La langue nationale est le chewa (autrement connu sous le nom chichewa), langue maternelle du peuple chewa et parlée par environ la moitié de la population du Malawi. Certaines langues indigènes, telles que le yao, le tumbuka, le nkhonde, le lomwe et le tonga sont également parlées.

Le Malawi a été grandement influencé par les missionnaires européens, le plus célèbre desquels étant sans doute David Livingstone. En raison de cette influence, les Chewa, qui forment la majeure partie de la population et sont concentrés dans la région centrale du pays, sont essentiellement chrétiens protestants, ce qui en fait la principale confession religieuse. L'Islam est la deuxième plus grande religion au Malawi en raison de l'influence des commerçants arabes, et le peuple yao est principalement musulman. Il y a aussi une importante communauté catholique romaine, et une faible proportion de la population malawite adhère encore aux croyances africaines traditionnelles.