Actualisé il y a 8 ans

Madagascar, aussi appelé l'île rouge, est une grande île située dans la partie sud de l'Océan Indien et délimitée à l'ouest par le Canal de Mozambique qui la sépare de l'Afrique. C'est une île riche en biodiversité qui possède une multitude de sites naturels dont des réserves et des parcs naturels terrestres et marins. Les origines ethniques de la population sont exceptionnellement diversifiées, mais le peuple malgache est connu pour son sens de l'accueil à l'égard des étrangers.

L'île rouge est une réserve de faune et flore avec un grand taux d'endémicité. Cette richesse en biodiversité attire les amateurs d'écotourisme. Mais la découverte de la diversité culturelle et de la richesse de ses rites traditionnels, qui sont encore très pratiqués par une grande partie de sa population, constituent également le point fort de cette destination.

Madagascar est une grande île située à 400 Km de la côte orientale du continent africain. Elle est la plus grande île dans l'Océan Indien avec ses 287 041 km² et ses 19 448 015 habitants. L'île plus connue auparavant sous l'appellation « île verte » possède une grande richesse en biodiversité. En effet, une bonne partie de la faune et de la flore présents sur cette île sont endémiques, mais elles sont menacées par les feux de brousse. C'est aussi à cause de ce fléau qu'on parle plutôt d' « île rouge » de nos jours. Madagascar est une ancienne colonie française qui a obtenu son indépendance le 26 juin 1960. Sa capitale est Antananarivo ou Tananarive, signifiant « la ville des milles » en mémoire des milles guerriers qui étaient partis à sa conquête du temps du roi Andrianampoinimerina. La physionomie de la population diffère selon l'endroit où on se trouve car Madagascar abrite dix huit ethnies différentes.

La ville des milles et ses trésors culturels

Madagascar comporte six grandes villes, les anciennes provinces, qui plus tard furent découpés en 22 régions administratives. Toutes les six grandes villes sont aussi différentes et attrayantes les unes que les autres avec ses us et coutumes aussi poignants. Antananarivo, la plus grande ville et aussi la capitale de Madagascar, se trouve sur les hautes terres centrales de l'île et héberge les institutions de la République. Aux alentours de la ville s'étendent de grandes plaines constituées principalement de rizières. L'architecture unique et originale des maisons de la capitale rappelle la période coloniale. La capitale offre un tourisme culturel très riche grâce notamment à la diversité de sa population mais aussi grâce à son histoire et ses vestiges que les touristes peuvent découvrir en visitant les douze collines sacrées. Sinon, les touristes peuvent aller au contact de la population dans les marchés à ciel ouvert ou visiter des musées et des parcs botaniques et zoologiques. Les zones volcaniques dans les environs de la capitale abritent de nombreux sites touristiques tels que le lac Itasy, la chute de la Lily, le geyser, le lac Tritriva.

Les autres richesses de l'île

Les cinq autres grandes villes de Madagascar ont toutes leurs richesses et leurs particularités qui font de chacune des destinations touristiques à part. Antsiranana ou Diégo-Suarez se trouve à l'extrême nord avec sa petite île paradisiaque de renommée mondiale, Nosy Be, et le parc de l'Ankarana qui regorge de grottes naturelles riches en faunes et flores endémiques. Antsiranana possède un port naturel, l'un des plus beaux du monde, située dans une splendide baie. La baie comprend une forêt primaire avec une flore luxuriante et une faune marine hallucinante.

Toamasina, la plus grande ville de la côte est de l'île aussi appelée le Grand Port à cause de ses infrastructures portuaires. Elle offre des sites balnéaires situées au milieu d'une végétation riche tout au long de la côte, y compris l'incomparable île Sainte Marie. D'autres parcs et réserves naturelles existent aussi dans la région, si on ne cite que le parce d'Ivoloina, sans parler du parc national d'Andasibe qui se trouve sur la route nationale.

Fianarantsoa, une ville se trouvant sur la partie sud du plateau centrale et qui est aussi une province qui s'ouvre sur l'Océan Indien, est surtout une étape incontournable pour découvrir le grand sud. Le paysage architectural de Fianarantsoa est une réplique de celui de la capitale. A l'entrée de la ville, on peut visiter la prestigieuse plantation de thé de « Sahambavy » ainsi que le terroir des grands crus de Madagascar. Le site le plus prisé de la région est Ranomafana, un parc thermal abritant une multitude d'espèces animales et végétales endémiques.

Au nord-ouest de l'île se trouve Mahajanga ou Majunga. Troisième port de Madagascar sur le Canal de Mozambique, Mahajanga est un terminus routier et un centre important d'échanges commerciaux. A Mahajanga, vous pouvez admirer le « Cirque Rouge », qui offre un paysage illuminé par les différentes couleurs de stries des falaises, et le « lac sacré » qui est devenu un aquarium naturel.

Enfin, Toliara ou Tuléar, une ville du sud-ouest de Madagascar, est un autre port ouvert sur le canal de Mozambique. Toliara mise sur son lagon d'Ifaty où les baigneurs se laisseront envouter par ses plages au sable blanc. Sinon, la province Toliara abrite aussi divers sites touristiques tels que le plateau de l'Isalo, le jardin botanique d'Antsokay, le site historique d'Anatsono, le village de pêcheurs Vezo Anakao, la région de sept lacs, et bien d'autres encore.

La richesse culturelle d'un peuple chaleureux

D'après diverses études anthropologiques et ethnologiques, il semblerait que l'origine de la population de Madagascar est un métissage de bantous et d'indonésien. Plus tard, les mélanges africains et arabes ont été confirmés par l'existence de quelques mots « swahili » dans la langue malgache. Le peuple malgache possède une culture fortement ancrée dans le respect des anciens, des patriarches et des ainés, d'où la naissance d'une pratique traditionnelle bien authentique, celui du « Famadihana » ou la cérémonie de retournement des morts. Malgré l'existence de dix huit ethnies qui composent la population, les malgaches respectent une culture propre et commune basée sur le « Fihavanana » qui prône le respect mutuel et l'entraide. Cette population parle également une langue commune, le malgache, malgré les déclinaisons ou dialectes propres à chaque ethnie. C'est une population à majorité chrétienne avec une minorité musulmane. Sinon, les croyances traditionnelles ont encore leur place dans certaines communautés. Les malgaches sont surtout connus pour leur sens de l'hospitalité et s'ouvrent facilement aux dialogues.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.