Actualisé il y a 5 mois

Premier pays subsaharien à avoir obtenu son indépendance en 1957, le Ghana est coloré et pittoresque. Il y règne une stabilité politique rare dans les pays du golfe de Guinée et les provinces sont administrées par des rois et des chefs ayant un pouvoir réel. Si vous souhaitez vous expatrier en Afrique de l'Ouest, le Ghana est une option à prendre sérieusement en compte.

Histoire du Ghana

Selon la tradition orale, le royaume aurait été créé par Dinga Cissé. La migration qu'il conduisit s'arrêta au Diafanou (Yélimane), car il ne put arriver à Ouagadou, royaume d'Afrique occidentale étant à l'origine de la fondation de l'Empire du Ghana (au 4e siècle) par la dynastie des Cissé Tounkara. L'Empire du Ghana était situé plus au nord de l'État actuel, dans les régions de la Mauritanie, du Sénégal, et du Mali.

Le premier comptoir commercial voit le jour en 1482 à Sao Jorge da Mina, actuellement El Mina, lieu qui devient le principal fournisseur d'or de l'Europe avant que l'on ne découvre les ressources importantes de l'Amérique latine. Au début du 18e siècle, plus de 30 comptoirs sont édifiés par les Anglais, Danois, Hollandais... pendant que le royaume Archanti exerce son hégémonie sur les peuples voisins, qui doivent payer leur tribut avec des esclaves dont la traite est plus tard abolie par le Parlement de Londres en 1807.

Décrétée colonie britannique en 1874, la région côtière (la Côte d'Or) peuplée par les Fanti est menacée par les Achanti qui avancent régulièrement, mais en 1901 le nord du pays et le territoire Achanti sont annexés. Fondée en 1949 par le docteur Hwame Nkrumah, la CPP (Convention people's party) remporte les élections législatives en 1951 et la proclamation de l'indépendance est faite en 1957. C'est cette même année que l'État est nommé Ghana, en mémoire du passé de l'Afrique Noire. Quelques jours plus tard, le pays entre aux Nations Unies.

Géographie et climat du Ghana

D'une superficie de 230 000 km², le Ghana est divisé en dix régions. Au Nord, on trouve la savane, et le Sud est recouvert de forêts percées par des plantations de cacaoyers, le cacao est la principale ressource du Ghana. Le sous-sol fournit des diamants, de la bauxite, de l'or et du manganèse. Prometteuse pour le pays, l'exploitation de gisements de pétrole dans le golfe de Guinée a commencé il n'y a pas longtemps. La capitale du Ghana est Accra et le pays a des frontières avec le Togo, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire.

Le Ghana offre des paysages contrastés, le Nord et le Centre recevant peu de pluies pendant l'été hébergent des forêts clairsemées. 45 % du pays est recouvert d'une épaisse couche de grès, ce qui donne des paysages de plaines monotones et des bas plateaux peu peuplés où l'on élève des bovins et récolte le mil. Le réseau routier est raréfié, la ville principale est Tamale.

Le Sud-Ouest est une région forestière au climat semi-équatorial. Il y a deux saisons des pluies et deux saisons sèches. L'agriculture y est active, il y a également des industries et des mines, le réseau portuaire et urbain est développé. La région des plaines côtières du Sud-Est est dominée par la conurbation économiquement active d'Accra et de Tema.

On trouve deux zones climatiques distinctes au Ghana. Au Sud, le climat est équatorial et l'humidité est très élevée (80 % ou plus durant toute l'année). De novembre à mars, c'est la première saison sèche, il y a peu de précipitations et la température atteint 30 °C, voire plus. Pendant la seconde saison sèche, en août, la température va jusqu'à 26 °C. Pendant la première saison des pluies, d'avril à juillet, et la seconde, en septembre et octobre, la température oscille toujours entre 25 et 27 °C, les pluies sont abondantes. Au Nord, la saison sèche commence en novembre et se prolonge jusqu'en mars. La température atteint 35 °C la journée et les nuits sont fraîches. Un vent poussiéreux et sec réchauffe la région de décembre à mars. D'avril à octobre, c'est la saison des pluies et la température se stabilise autour de 27 °C.

Économie et politique au Ghana

Depuis le 7 janvier 2017, le président de la République du Ghana est monsieur Nana Akufo-Addo. La langue officielle est l'anglais (on y parle aussi le mamprusi, le mossi, l'éwé, l'akan, le dagbandi et le haoussa), la monnaie nationale est le cédi (GHS). Le Ghana est l'un des rares pays démocratiques de l'Afrique. Il bénéficie d'une image particulièrement positive sur la scène politique internationale. Le Ghana a apporté son soutien pour résoudre des conflits au Liberia, en Côte d'Ivoire et en Gambie.

Après avoir emprunté presque un milliard de dollars au Fonds monétaire international en 2015, le Ghana connaît un ralentissement économique et son taux de croissance est actuellement le plus faible depuis vingt ans. Monsieur Akufo-Addo a toutefois promis aux habitants de les « remettre sur le chemin du progrès et de la prospérité » et de stopper la prolifération des prêts qui « mettent le pays en hypothèque ».

En 2016, le PIB était de 38,8 milliards de dollars et le taux de croissance de 3,6 %. La même année, le Ghana a exporté 290 millions d'euros vers la France et a importé 274,2 millions d'euros depuis la France. L'économie s'est diversifiée, le secteur le plus important étant l'agriculture (16,8 % du PIB) puis la construction, les transports et la logistique. Le cacao (le Ghana est le 2e producteur mondial), l'or et le pétrole sont les principaux produits exportés, l'exploitation de gisements de pétrole est en très forte hausse.

Culture et démographie au Ghana

La capitale du Ghana, Accra, a vu le jour à la fin du 16e siècle. En 2017, la population du Ghana est de 28 206 000 habitants et voit un accroissement de 2,2 %. En termes de densité, on trouve 124 habitants au km². C'est un pays jeune, car l'âge moyen est de 20 ans ! Les différentes ethnies sont les Akans (47 %), les Mole-Dagbons (17 %), les Éwés (14 %), les Ga-Dangmes (7 %), les Gurmas (6 %), les Guans (4 %), les Grusis (2 %), les Mande-Busangas (1 %), les autres groupes représentent 2 %. La religion est à 70 % chrétienne, l'islam représente 15 % des fidèles et suivent les croyances traditionnelles.

L'activité artisanale la plus répandue est l'orfèvrerie, les marchés de Tamale et de Kumasi sont réputés, mais on trouve aussi des produits à des prix intéressants à Accra. L'artisanat des Akans est connu pour ses tabourets sculptés à la main ainsi que ses habits colorés aux motifs complexes.

Les enterrements au Ghana sont originaux, car traditionnellement, on se doit de construire un cercueil à l'image du défunt. Si par exemple il aimait le piano, on doit construire un cercueil en forme de piano, s'il aimait les voitures, en forme de voiture... Pour son dernier voyage, il est accompagné de danses et de chants.

Les plats typiques du Ghana sont souvent à base de féculents, on y trouve le fufu, le banku et le kenkey, qui sont parfois accompagnés de poisson ou de viande. Le riz est très présent lors des repas, une spécialité est le riz jollof, mais on sert aussi des légumes et des pois. En bord de mer, les fruits de mer et les crevettes sont répandus. On peut se régaler économiquement à la terrasse d'un petit café restaurant en se prélassant durant des heures, activité commune en Afrique de l'Ouest.

Voici quelques conseils concernant la culture ghanéenne qui vous aideront à vous intégrer. Il est important d'établir un contact spirituel avec la Terre. Plantez ou adoptez un arbre ou un terrain qui deviendra votre lieu personnel de méditation. Ne dites jamais, même en plaisantant, « tu es fou ? », c'est une insulte impardonnable. Lever le bras et remuer la main pour saluer quelqu'un de plus âgé ou d'un rang social plus élevé est une insulte. Croiser les jambes dans la maison de quelqu'un ayant une position sociale élevée est une insulte. Le signe « OK » que font les plongeurs en formant un cercle avec le pouce et l'index est une obscénité. Lever le pouce pour dire « super » revient à lever le majeur... Il est interdit de prendre des photos dans les aéroports et d'immeubles du gouvernement, vous serez arrêté, vous pouvez cependant demander une autorisation qui est également nécessaire pour filmer des personnes. Fumer est mal considéré, c'est interdit dans tous les lieux publics à l'exception des endroits désignés.

 Attention :

Les personnes du même sexe ayant des rapports sexuels sont passibles d'une peine d'emprisonnement allant de 5 à 25 ans.

 Liens utiles :

France diplomatie
Encyclopédie Larousse - Le Ghana
Le Ghana
Histoire de la Côte d'Or
Histoire du Ghana
Encyclopédie Universalis - Le Ghana

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.