A propos de Gambie


Bien qu’il s’agisse de l'un des plus petits pays du continent, la République de Gambie se distingue par la relative stabilité dont elle jouit depuis son indépendance aux Britanniques en 1965.

Cette nation de 11 295 km² est enveloppée par le Sénégal, si ce n’est pour un littoral atlantique de 80 km doté de lagunes pittoresques, de plages dorées, et de réserves côtières à la biologie riche. Se montant à un peu plus de deux millions d’habitants, la population de ce pays connu sous le nom de «côte souriante de l’Afrique» a la réputation d'être chaleureuse et le peuple gambien est souvent considéré comme étant le véritable trésor du pays.

C'est peut-être l'un des pays les plus sûrs d'Afrique, malgré un récent régime autoritaire et un bilan médiocre en matière de respect des droits de l'homme, mais sa stabilité n'a pas conduit à la prospérité. Malgré la présence du fleuve Gambie, qui traverse le pays en son centre et regorge d'espèces sauvages (dont près de 600 espèces d'oiseaux, des lamantins, des hippopotames et des singes colobes), un sixième seulement des terres du pays est fertile en raison de sols de mauvaise qualité. En conséquence, les arachides sont la principale denrée qui y est cultivée. En raison de ce manque de revenus agricoles, le tourisme devient une source importante de devises, et le secteur offre aux expatriés des perspectives croissantes. En outre, de nombreux expatriés ont créé leur propre entreprise pour capitaliser sur cette industrie touristique en plein essor.

Bien que la plupart des Gambiens soient au moins bilingues et parlent entre eux diverses langues tribales, l'anglais est la langue officielle du pays, ce qui rend la communication relativement aisée pour de nombreux expatriés. Il y a beaucoup de tribus, chacune dotée de ses traditions et de sa langue, mais les principales sont les Mandinka, les Jola, les Fula, et les Wolof. En 2015, l'ancien président Jammeh a déclaré le pays une république islamique, plus de 95% de la population suivant les préceptes de l'Islam (le reste de la population est essentiellement chrétien). Cependant, il n'y a pas d'adhésion stricte à la charia ou aux codes vestimentaires religieux.