Actualisé il y a 3 mois

Dans cet article vous trouverez des conseils pour organiser votre déménagement au Congo, les affaires à emmener ou à laisser, et pour choisir votre transporteur.

L’organisation d’un déménagement d’envergure internationale n’est pas de tout repos. Si vous préparez votre expatriation au Congo, sachez avant tout que vous allez vivre dans un pays situé en Afrique Centrale, qui s’étend sur 342 000 km². Mieux encore, le territoire est non seulement recouvert aux deux tiers environ par une forêt tropicale humide, mais il est également coupé en deux par l’équateur !

Les affaires à emmener ou à laisser

Meubles, vêtements, électroménager, médicaments : vous allez devoir faire le tri, même si vous avez naturellement la possibilité de tout emporter, ou de tout laisser avant le grand départ.

Nombreux sont les expatriés qui ont fait le choix de partir sans leurs meubles, puisqu’il est possible de louer un bien immobilier meublé, ou même d’acheter le nécessaire sur place (notamment à Brazzaville et à Pointe-Noire). Si vous choisissez d’emporter vos meubles, assurez-vous qu’ils résisteront dans le temps à l’humidité et la chaleur ambiante. Autrement, les magasins d’ameublement ne manquent pas.

L’électroménager peut se révéler assez coûteux à l’achat au Congo-Brazzaville. Si vous possédez des machines dont vous aurez sans aucun doute l’utilité rapidement une fois arrivé, n’hésitez pas à les emporter avec vous. Point important concernant les appareils électriques, du fait des nombreuses coupures électriques, il est fortement conseillé d’équiper les plus gros appareils de prises parafoudre. Enfin, pour chaque appareil, vous devrez produire une facture prouvant que votre achat date de plus de 6 mois, ceci afin de ne pas être taxé une fois à destination.

Concernant les vêtements à emporter, choisissez les plus légers pour la journée, mais plus longs pour les soirées, car les moustiques sont à la fête au Congo. Les chaussures quant à elles seront légères, même si les bottes en caoutchouc seront bienvenues par temps de grosses pluies. Si toutefois vous avez l’intention de rentrer au pays de temps à autre, les vêtements et chaussures d’hiver pourront se révéler particulièrement utiles. Enfin, au Congo, les mois de juillet, août et septembre forment la saison sèche, parfois fraîche. Prévoyez des gilets et des sweat-shirts à manches longues.

Si vous êtes du genre sportif, les vêtements et matériels adaptés sont parfois difficiles à trouver au Congo. N’hésitez pas à investir avant votre départ, quitte à prendre des tailles plus grandes, s’il s’agit de tenues et chaussures destinées à vos enfants.

Concernant les médicaments à emporter, parez à l’essentiel avant le départ, sans toutefois prendre de trop grosses quantités. Les pharmacies sont généralement assez bien fournies.

Choisir son transporteur pour déménager au Congo-Brazzaville

Le choix du transporteur dépendra grandement de la quantité de biens à déménager, ainsi que de vos besoins. Ainsi, vous devrez faire appel à une société spécialisée si vous choisissez d’emporter notamment vos meubles et votre véhicule, ceci afin qu’elle puisse vous proposer un conteneur de la taille adéquate.

Il existe également des sociétés qui vous permettront d’envoyer des colis ou des cantines par voie maritime ou aérienne, si vous laissez le plus gros dans le pays de départ.

Le transporteur idéal se déplacera chez vous dans un premier temps, afin de mesurer le volume de biens à déménager. Ainsi, il vous proposera une prestation sur mesure, incluant, si vous le souhaitez, l’emballage des biens en question.

Dans tous les cas, le transporteur vous proposera une assurance afin de sécuriser la valeur de vos biens, avant et pendant le transport.

Les formalités administratives

Naturellement, vous devrez respecter quelques formalités administratives si vous déménagez vos effets au Congo :

  • Faites un inventaire complet, chiffré, daté et signé de vos effets
  • Faites établir une liste de colisage votre déménageur
  • Préparez un dossier comprenant :
  • Une copie de votre passeport
  • La liste de colisage
  • L’inventaire chiffré
  • Une attestation de changement de résidence

Si vous décidez d’emporter votre véhicule :

  • La carte grise du véhicule
  • Une assurance
  • La facture d’achat du véhicule si la voiture est normalement immatriculée
  • Une immatriculation D18 si le véhicule est sous immatriculation temporaire ou en CD (voir les services des douanes).

 Attention :

La taxe douanière à l’entrée varie entre 33,4 % et 57 % du prix du véhicule.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.