Close

La santé en Algérie

Recommander

Comment accéder aux soins en Algérie, et à quel prix ? Dans cet article, découvrez le fonctionnement du système de santé du pays.

Le système de santé en Algérie

L’organisation du système de santé algérien repose sur un regroupement de structures. Ces dernières sont administratives, scientifiques et techniques. Ainsi, on note l’administration centrale du ministère de la Santé, les structures spécialisées autonomes, 5 régions sanitaires doté de 5 Conseils Régionaux de la Santé (CRS) et autant d’Observatoires Régionaux de la Santé (ORS), 48 directions de la santé et de la population (DRS) – une par département –, 13 centres hospitaliers universitaires (CHU), 31 établissements hospitaliers spécialisés, le service du SAMU, des comités médicaux nationaux, le conseil de déontologie médicale, le conseil national de l’Ethique en sciences de la santé, des sociétés savantes et enfin les syndicats et associations de professionnels de la santé.

Etablissements dépendant du ministère de la Santé

Outre l’ensemble de structures sur lequel repose le système national de santé, il existe également d’autres institutions dépendantes du ministère de la Santé. Il s’agit de l’Agence Nationale de Documentation de la Santé (ANDS), l’Agence Nationale du Sang (ANS), le Centre National de Toxicologie (CNT), l’école nationale de Santé publique (ENSP), l’institut national pédagogique de formation paramédicale (INPFP), l’institut national de Santé publique (INSP), l’institut Pasteur d’Algérie (IPA), la pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), les sociétés savantes, écoles paramédicales, entre autres.

Accéder aux soins médicaux en Algérie

Dans le secteur public, on recense 185 hôpitaux, 32 établissements hospitaliers et 13 CHU. Du côté du secteur privé, on compte 91 cliniques fonctionnelles pouvant accueillir un total de 2 000 patients. D’autres sont en construction et il existe également des projets en cours d’étude. À noter que la grande majorité des médecins parle couramment français aussi bien dans les hôpitaux publics que dans le privé.

Le système de santé public est financé par une contribution forfaitaire de l’Etat, de la Caisse Nationale d’Assurances Sociales des Travailleurs Salariés (CNAS) et une contribution des ménages. Les soins dispensés sont curatifs et préventifs (hôpital, médicaments et consultations). En revanche, les prestations recourues dans le secteur privé sont à la charge du patient.

Les salariés en Algérie sont éligibles à la sécurité sociale. Ils peuvent également souscrire à une mutuelle privée. Pour ce qui est du système de santé, il prend en charge 80 % des dépenses médicales encourues au sein des établissements publics, au travers d’un système similaire à l’assurance maladie.

Bénéficier de l’assurance maladie

C’est l’employeur qui se charge d’inscrire son employé auprès de la CNAS afin que les contributions à l’assurance sociale soient effectives. La cotisation pour l’assurance sociale s’élève à 12,5 % du salaire pour l’employeur, et 1,5 % déduits du salaire du salarié. Tous les employés en Algérie sont donc éligibles à la sécurité sociale. Ils peuvent également souscrire une mutuelle privée. Le système de santé prend en charge 80 % des dépenses médicales encourues au sein des établissements publics.

Qualité des soins dispensés

Compte tenu de la mauvaise répartition des effectifs depuis longtemps décriée dans les établissements de santé publics (un médecin pour 1 200 habitants et un pharmacien pour 8 000 habitants en moyenne), les praticiens sont amenés à orienter leurs patients vers des structures privées pour des activités d’exploration (biologiques et radiologiques) et pour l’hospitalisation. En effet, ces dernières s’avèrent être mieux équipées pour accueillir les malades nécessitant des soins plus poussés.

Toutefois, grâce aux cotisations des employés et des employeurs aux assurances sociales, la gratuité des soins est assurée dans la continuité. De plus, les structures de santé sont présentes dans tous les départements, permettant une couverture sanitaire homogène sur le plan géographique. Enfin, le ministère de la Santé algérien met l’emphase sur les programmes de prévention des maladies transmissibles.

 Liens utiles :

Ministère de la Santé www.sante.dz
Guide de la Santé en Algérie www.sante-dz.com
INSP www.ands.dz
Cimed- fiche santé Alger www.cimed.org

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Pour déménager en Algérie, il est conseillé d'engager des déménageurs professionnels et de souscrire une assurance-dommages.
Quelles sont les options de logement à Alger ? Est-il facile de se loger dans la capitale de l'Algérie ? Plus d'informations sur le logement à Alger ici.
Constantine est une ville où les bons plans de logement sont nombreux. Dans cet article, obtenez plus d'informations pour vous loger à Constantine.
Comment faire pour trouver un logement à Oran, et à quel prix ? Toutes les informations pour se loger facilement dans la capitale de l'Ouest algérien.
Logements disponibles, loyer, contrat de bail : retrouvez toutes les réponses à vos questions relatives au logement en Algérie ainsi que des conseils.

Assurance santé expatrié Algérie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Algérie.

Déménagement en Algérie

Conseils pour préparer votre déménagement en Algérie

Assurance voyage Algérie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Algérie

Billet d'avion Algérie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Algérie