Close

De la France à l'Espagne : pour l'amour de la langue de Cervantes

  • l'Espagne
  • l'Espagne
Interview
Publié il y a 9 mois

Anaïs vient des Landes. Passionnée de voyages et de découvertes depuis son très jeune âge, elle a vécu en Nouvelle-Zélande et en Nouvelle-Calédonie avant de s'installer, il y a six mois, en Espagne. De Javea, elle partage avec Expat.com son quotidien d'expatriée, entre cours de langues, sorties et découverte de la culture espagnole.

Bonjour Anaïs, peux-tu te présenter brièvement et nous dire ce qui t'amène en Espagne ?

J’ai 23 ans, je viens des Landes (Labenne-Océan) et je suis une passionnée de voyages et de nouvelles expériences à vivre. Depuis petite déjà, je voyageais beaucoup avec mes parents, mais cette passion s'est réellement développée à mes 18 ans. Cette année-là, je suis partie, en famille, à la découverte de la Nouvelle-Zélande, de la Nouvelle-Calédonie et de la Thaïlande durant 8 mois en sac à dos. Une fois mon voyage terminé, j’ai repris mes études de marketing et communication. Mais au bout de deux ans, l’envie de repartir était plus forte que moi ! Je suis donc partie une nouvelle fois, en compagnie d'une très bonne amie, à la conquête de la Nouvelle-Calédonie ! Après une année passée sur cette magnifique île, nous avons décidé de retourner en France car l’évolution professionnelle est très limitée sur l’île. Nous en avons profité pour faire un petit détour au Japon.

Au bout de 4 jours, je ne supportais plus de rester chez moi et je me suis mise à rechercher une nouvelle destination. Ma famille s’est installée depuis environ un an en Espagne pour permettre à ma petite sœur de 9 ans d’intégrer une école anglaise (oui, il est également possible d’apprendre l’anglais en Espagne !) J’ai donc décidé de les rejoindre et de tenter l’aventure espagnole !

Quelles étaient les formalités à remplir pour que tu puisses t'installer en Espagne ?

A mon arrivée, j’ai dû me rendre à la police de la ville afin de demander mon numéro NIE. Ce numéro est indispensable pour s'installer et vivre en Espagne : il permet d’ouvrir une ligne téléphonique locale, de louer un appartement, de trouver du travail, d’ouvrir un compte en banque... Il est donc indispensable de commencer par cette étape.

J'ai aussi souscrit en Espagne à une assurance santé qui permet de se faire rembourser les frais médicaux (là encore, il vous faut un numéro NIE). J'ai reçu une carte, qui me permet de consulter un médecin dans une clinique ou un hôpital sans avoir à dépenser le moindre centime. Il suffit de présenter la carte à l’accueil et tout est pris en charge. 

Vivre à Javea

Qu'est-ce que tu aimes le plus en Espagne, et le moins ?

Ce que j’aime le plus en Espagne, et surtout à Javea, ce sont les possibilités d’évolution et le dynamisme de la ville. Javea est une ville que je peux qualifier d'« internationale ». Il y a ici autant d’Anglais, d’Allemands et de Russes que d’Espagnols ! C’est incroyable ! Il y a aussi beaucoup d’opportunités pour la création d'entreprises et pour l'apprentissage de la langue.

Les habitants sont très accueillants, ouverts, souriants et toujours prêts à aider. Surtout, j'ai apprécié leur dynamisme. En Espagne, il y a toujours beaucoup de monde dans les rues, les bars, les restaurants… l'on se retrouve à n'importe quel moment entre amis ou en famille. La ville ne dort jamais, ni en hiver ni en été.

Ce qui a été le plus difficile pour moi, à mon arrivée, c'était les horaires. Les Espagnols ont un emploi du temps légèrement décalé par rapport à la France : le matin, par exemple, rien n’ouvre avant 10h, on prend le déjeuner entre 14 et 15h et le dîner vers 22h. Ce n’est pas évident d’attendre aussi longtemps pour manger lorsqu'on est invité chez des amis. Le plus choquant, pour moi, ce sont les boîtes de nuit ! Vous n'y trouverez quasiment personne (sauf en juillet-août, évidemment) avant 2h45, voire 3h du matin ! Je vous assure que l’attente reste longue.

Mis à part ce petit détail, le problème que je rencontre le plus souvent et que je n’apprécie absolument pas, c’est l’arnaque. Pourquoi est-ce je parle d’arnaque ? Je dois dire qu'il faut faire attention en Espagne : toujours bien vérifier les prix et la monnaie que l’on vous rend. Mais l’immobilier reste le plus choquant.

Peux-tu décrire l'Espagne en une phrase ?

L’Espagne est un pays chaleureux, dynamique, atypique et surprenant.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à ton arrivée en Espagne ?

Ce qui m’a le plus surpris à mon arrivée, c'était la beauté du pays. Je revenais d’une année passée sur une île paradisiaque mais j'ai été agréablement surprise par les paysages de l’Espagne, surtout ceux de Javea ! Je n'aurais jamais cru trouver un si bel endroit tout près de chez moi.

Quelles sont les particularités du marché de l'emploi espagnol ? Est-il facile pour un expatrié d'y être embauché ?

Il existe beaucoup d'opportunités à Javea à la condition que vous maitrisez bien l'anglais. Si vous ne parlez pas un minimum d'anglais, vous avez moins de chances de trouver un emploi en Espagne. Quel que soit le secteur d’activité, l'immobilier, la restauration, ou encore les services, l'anglais est bien plus indispensable que l'espagnol. Néanmoins, les salaires peuvent paraître peu élevés comparés à d'autres pays.

Vivre à Javea

Est-il difficile de trouver un logement en Espagne ?

Mis à part les arnaques à éviter, surtout pendant la période hivernale, il est plutôt facile de trouver un appartement en Espagne. Les loyers tournent autour de 350 à 500 euros par mois dans une résidence (souvent meublée) avec piscine. En général, les expatriés préfèrent la colocation, qui leur permet non seulement de faire des économies mais aussi de faire de nouvelles rencontres.

Quels sont les festivals les plus populaires et les principaux codes culturels en Espagne ?

Les plus grands festivals, du moins ceux dont j'ai entendu parler sont le Dream Beach, l’Arenal Sound, et le Benicasim. Ce sont des festivals de musique incroyables auxquels j'aimerais beaucoup assister. En ce qui concerne les principaux codes culturels, je dirais la corrida, la nourriture (l’Espagne est très connue pour sa paëlla, la tortilla). Je dirais que la religion est aussi très présente dans le pays et mise en avant dans les maisons espagnoles.

Que penses-tu du mode de vie en Espagne ?

Comme je le disais plus haut, les Espagnols sont très vivants et dynamiques. Quel que soit le jour ou l’heure, on trouve toujours du monde dans les rues, en famille ou entre amis. Tout le monde aime se partager des tapas ou prendre un verre. Je pense que leur mode de vie leur permet de se rapprocher et de mieux se comprendre. Il est important de ne pas se refermer sur soi et de décompresser de temps en temps. Les Espagnols sont beaucoup plus détendus et souriants.

Quels sont les moyens de transport disponibles sur place ? Comment te déplaces-tu ?

Javea est une petite ville en bord de mer où il est difficile, voire impossible, de se déplacer sans voiture ou scooter. Quelques bus sont disponibles, mais c’est plus compliqué à Javéa que si vous vivez dans des villes comme Dénia ou Valence. Bien entendu, si vous vivez en bord de mer tout est accessible à pied.

As-tu eu des difficultés à t'adapter à ton nouvel environnement et à la société espagnole ?

Au départ, une expérience comme celle-ci est toujours difficile à vivre. Il y a un temps d’adaptation comme on quitte sa zone de confort pour l'inconnu. Les premières semaines, il faut un peu de temps pour prendre ses marques, découvrir la ville, s’adapter à la langue et faire des connaissances. On quitte généralement un confort pour l’inconnu. Je dirais que les 3 premiers mois sont les mois de l’observation : des habitants, du fonctionnement du pays, de la ville... Il est très important d’observer et d’être attentif pour bien s’intégrer. Aujourd’hui, après 6 mois à Javea, je peux dire que je me suis bien intégrée.

Vivre à Javea

A quoi ressemble ton quotidien d'expatriée à Javea ? Que fais-tu de ton temps libre ?

Mon quotidien d’expatriée est vraiment tourné vers les langues. Pour ma première année, mon objectif est d'avoir une bonne maîtrise de l'espagnol et de l'anglais. À Javea, il existe une association de langues qui propose des cours en groupe deux fois par semaine pour 25 euros par l’année. Je prends donc des cours d’espagnol le lundi et le mercredi matin, puis un cours particulier d’anglais une fois par semaine. Le reste du temps, je travaille sur le développement de ma société, de mon blog. Je passe aussi beaucoup de temps avec mes amis pour parfaire mon vocabulaire et faire de nouvelles rencontres. Bien entendu, dès que possible, je pars à la recherche de nouveaux endroits à découvrir et à faire découvrir.

Y a-t-il en Espagne des activités nocturnes pour les fêtards ?

Oui, en effet l’Espagne est une destination idéale pour faire la fête ! Les bars et les boîtes de nuit en bord de mer sont très fréquentés toute l'année. À Javea, des concerts sont organisés dans les bars pour patienter en début de soirée : c’est idéal pour se retrouver entre amis. Ensuite, nous nous rendons dans une boîte de nuit typique. L’été, il est possible de faire la fête à partir de 14h sur la plage ou dans un grand club. Les plus fêtards peuvent même se rendre sur l'ile d'Ibiza qui se trouve en face de Dénia. Le trajet en bateau peut coûter 50 euros.

Quelles nouvelles habitudes as-tu adopté en Espagne et quelles vieilles habitudes as-tu laissé tomber ?

L'une des habitudes que j’ai adoptées en Espagne est de déjeuner à 14h ! Cela peut paraître banal, mais quand vous êtes habitué à manger entre midi et 13h en France, c'est plutôt dur d'attendre jusqu'à 14h. J'ai momentanément abandonné l'un de mes loisirs : le cinéma. Je ne comprends pas encore un film dans sa totalité. Je pense que la première chose que je ferai en retournant en France sera de regarder un bon film au cinéma !

Quel est ton avis sur le coût de la vie en Espagne ? Combien coûtent un trajet en bus, une bière, ou encore, un bon pain ?

Je trouve que l’Espagne reste quand même légèrement moins chère que la France. Plus vous descendrez dans le Sud, moins la vie sera chère. Je ne peux pas donner d’info sur un trajet en bus, mais je peux vous dire, par exemple, qu’un thé dans un beau café coûte environ 1,50 euros et une pizza au restaurant entre 6,50 et 9 euros.

Par contre, la téléphonie et Internet restent beaucoup plus intéressants en France. L’Espagne à un grand retard à ce niveau (comme beaucoup de pays dans le monde d’ailleurs). 

Vivre à Javea

Y a-t-il quelque chose que tu aurais voulu faire en Espagne mais que tu n'as pas encore eu l'occasion de faire ?

J’aimerais énormément visiter les îles baléares et faire le tour de l’Espagne en camping car. Je trouve que c’est le meilleur moyen de visiter le pays, les petites villes et les villages. Quand on voyage en avion il est difficile de vraiment visiter les terres.

Quel est ton meilleur souvenir de l'Espagne ?

Jusqu'à présent, ce sont mes vacances à Cambril l’été dernier. Je me suis retrouvée, pendant une semaine, dans un appartement avec 4 espagnols. Je ne parlais pas encore un seul mot d’espagnol, mais c’était très amusant. Cambril est une très belle ville. J'ai également eu l'occasion de visiter Barcelone pendant la même semaine. C’est magnifique !

Si tu pouvais repartir à zéro en Espagne, qu'aurais-tu fait différemment ?

Si je devais repartir à zéro, je pense que je prendrais une colocation dès la première semaine. A mon arrivée, je suis restée chez mes parents, ce qui ne m’a pas du tout aidé à progresser en espagnol. J'ai donc perdu beaucoup de temps.

Que penses-tu de la cuisine espagnole ? Quelles sont tes spécialités locales préférées ?

La cuisine espagnole est très différente. L’huile d’olive est l'un de leurs ingrédients préférés. Quand les Espagnols cuisinent un œuf sur le plat, par exemple, ils remplissent la poêle d’huile d’olive, puis ils cassent l’œuf dedans et l’arrosent avec une cuillère à soupe d’huile d'olive. En général, je trouve la cuisine espagnole très bonne, notamment la paella valencienne à base d’escargot. Mon plat préféré reste les toasts, l'écrasé de tomate au serrano et à l'huile d’olive pour le petit-déjeuner.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

L’Espagne est un pays très similaire à la France. Ce qui me manque avant tout, c'est le cinéma...et le canard. Je ne suis pas landaise pour rien ! Mis à part cela, je dirais que tout est accessible en Espagne.

Vivre à Javea

Es-tu déjà arrivée à un point de vouloir quitter l'Espagne ? Comment as-tu surmonté cette épreuve ? Qu'est-ce qui te retient en Espagne ?

A mon arrivée, j'étais très nostalgique d'avoir quitté les tropiques. Durant les premiers mois, en effet, je ne voulais pas rester en Espagne, mais retourner là où je me sentais vraiment chez moi : en Nouvelle-Calédonie J’ai mis un moment à me raisonner et à accepter le fait que j’avais changé de vie et que plein de nouvelles choses m’attendaient. Même si je ne partais plus tous les week-ends en bateau pour nager avec les tortues dans des eaux turquoises, j'avais la chance d’apprendre différentes langues et d’avoir de meilleures perspectives professionnelles.

Ce qui m’a réellement aidé à surmonter cette épreuve c'était de rencontrer du monde, de me faire des amis et de voir que j’étais capable de surmonter ce nouveau défi. Chaque progrès était une grande motivation pour moi. Ce qui me retient aujourd’hui, c'est l’évolution professionnelle. Il y a beaucoup de potentiel pour un jeune entrepreneur en Espagne. Aussi, il est facile de partir n'importe où dans le monde depuis l’Espagne.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés en Espagne ?

Dans un premier temps, ce serait d’observer, d'être curieux et attentif à tout : le mode de vie, les habitudes, la mentalité de la région dans laquelle vous vivez. Il est également important de sortir et d'être ouvert d'esprit, pour pouvoir rencontrer du monde plus rapidement et vous faire des contacts. Le réseau reste, à mon avis, très important. Pour terminer, je dirais d'oser et de saisir les opportunités. Qui ne tente rien n’a rien !

Tes projets d'avenir ?

Pour le moment, je travaille sur le développement d’une société qui, je l’espère verra le jour d’ici l’année prochaine. Une fois cet objectif réalisé, je compte bien découvrir de nouveaux pays et apprendre de nouvelles langues. Le russe m’attire énormément, mais seul l’avenir nous le dira.

Y a-t-il une chose que tu souhaiterais ramener avec toi en quittant l'Espagne ?

Dans l’idéal, ce serait mon petit ami Espagnol : il n'y aurait rien mieux comme souvenir de ce merveilleux pays. 

 

Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience d'expatrié, n'hésitez pas à nous contacter.

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international