Close

Un Jour en Calédonie

Blog du mois
Publié il y a 8 mois
Je m’appelle Florian, j’ai 26 ans et je suis originaire de Nancy en Lorraine. Je vis depuis 6 ans avec ma fiancée, Norine, qui alimente avec moi notre blog Un Jour en Calédonie.
UnJourEnCaledonie

UnJourEnCaledonie

La vie en Nouvelle Calédonie racontée par deux expatriés curieux de nouvelles aventures

Je m’appelle Florian, j’ai 26 ans et je suis originaire de Nancy en Lorraine (où devrais-je dire Grand Est maintenant ?!). Je suis diplômé depuis 2015 en communication, avec un goût prononcé pour le web, les réseaux sociaux et la création. Je suis également photographe professionnel depuis 2014. J’aime voyager, New York, les séries US, le Nutella et les chats ! Je vis depuis 6 ans avec ma fiancée, Norine, originaire de Champagne-Ardenne, qui alimente avec moi notre blog Un Jour en Calédonie.
 

Comment vous est venue l'idée de vous installer en Nouvelle Calédonie ?

Tout a commencé début 2014 : Norine repère une offre d’emploi sur Nouméa et décide de postuler. Elle est contactée peu de temps après pour un entretien en visio-conférence qui se conclut par une très bonne impression. Malheureusement, rien ne se fait, notamment en raison de notre situation à l’époque car j’étais encore dans mes études, je ne pouvais pas me permettre de tout abandonner à une année de mon diplôme. Un an plus tard, Norine est recontactée par le même employeur pour un nouvel entretien qui se conclut par une proposition d’emploi à long terme. Nous réfléchissons un moment, la décision ne doit pas se prendre à la légère, tout quitter pour partir à l’autre bout du monde ? Est-ce vraiment réalisable ? MAIS BIEN SUR QUE OUI ! Séparés depuis 1 an et demi à cause de son emploi et moi de mes études, nous ne nous retrouvions qu’au moment des vacances. En plus de se retrouver à nouveau enfin ensemble, nous voulions nous lancer dans une autre aventure. Le temps pour moi de terminer mon année et obtenir mon diplôme en communication, nous voici en plein dans nos bagages pour une nouvelle vie. Destination : la Nouvelle Calédonie !
 

Depuis combien de temps êtes-vous partis ? Est-ce la première fois que vous vivez loin de chez vous ?

Norine est arrivée la première en août 2015 et calendrier universitaire oblige, je suis arrivé quelques semaines après, à la fin du mois d’octobre. Plus loin de chez nous, je crois que cela sera difficile ! La Nouvelle Calédonie est à l’autre bout de la Terre par rapport à la métropole (20 000 kms). Ce n’était donc pas une chose facile de tout quitter, famille, amis, et surtout ma ville natale Nancy, que je n’avais jamais quitté auparavant. Mais au final, on se dit qu’il serait vraiment dommage de passer à côté d’une telle aventure, surtout à notre âge et pratiquement sans contraintes (pas de crédit, pas d’enfants, pas de poste important). La morosité ambiante française, a fait que nous nous sommes décidés à partir et changer de vie pour découvrir autre chose, une nouvelle culture, des nouveaux paysages et bien d’autres...
 

Comment s'est passée l'installation ?

Norine étant arrivée la première sur place, c’est elle qui a tout géré seule ! Ce fut donc sportif, car certaines démarches sont différentes de la métropole. Une location, en AirBnB dans un premier temps, lui a permis de découvrir la ville, de se familiariser avec les habitants, le rythme, les démarches et surtout de trouver notre futur appartement. Au final c’est elle qui a fait tout le travail puisque je suis arrivé deux mois plus tard. Une fois sur Nouméa, on prend vite ses marques, on apprend à connaître les différents quartiers et on se cale sur le rythme de vie calédonien.
 

Les Calédoniens sont-ils accueillants ?

Nous n’avons fait que de belles rencontres pour le moment ! La Calédonie possède un passé historique très riche mais aussi très lourd. Kanaks, Calédoniens, Caldoches, Zoreilles, Métros, même si on vit tous ensemble quotidiennement, c’est important quand on arrive de prendre conscience de ce passé et de le comprendre, même si on ne le ressent pas tous les jours. Etre à l’écoute dans un premier temps est vraiment gage de confiance et de respect ici, c’est important. Mais de manière générale, la Nouvelle Calédonie reste une île vraiment accueillante, le tutoiement se fait très rapidement par exemple, même au travail !
 

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris en Nouvelle Calédonie ?

Au-delà de la beauté des paysages de l’île, la chose la plus surprenante reste le coût de la vie sur place qui demeure assez élevé. Cela s’explique naturellement par le fait que nous sommes sur une île et que chaque produit (ou presque) est importé. Même certains produits locaux restent inaccessibles pour des revenus modestes, comme par exemple le chocolat industriel vendu pour les fêtes de Pâques à près de 12 000F le kilo (soit 100 €). La volaille est également très chère, beaucoup plus que le bœuf importé de Nouvelle Zélande. En bref, vivre dans un petit coin de paradis ça se mérite !

Chaque morceau de l’île appartient à quelqu'un. Ce trait caractéristique est encore plus flagrant sur les îles qui entourent la Grande Terre. En brousse, il faut donc veiller à ne pas traverser une propriété privée, toujours se renseigner à qui appartient le terrain que l’on souhaite traverser, si l’on peut prendre des photos, si l’on peut s’y installer pour camper voire parfois prendre un guide pour accéder à des endroits très particuliers ! 
 

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, votre pays d'origine ?

La Nouvelle Calédonie est un Pays d’Outre-Mer (POM) et non un DOM ou un TOM. Cela signifie qu’elle est sous « l’influence » de la France mais garde une certaine autonomie dans la gestion administrative et politique du territoire. On retrouve donc un gouvernement calédonien mais aussi un sénat coutumier : c’est une différence marquante, les lois locales sont régies par l’autorité gouvernementale et par des coutumes locales issues principalement des communautés kanakes. Toutefois, les services publics tels que l'armée, la gendarmerie, les pompiers, le Samu et la police sont les mêmes qu’en métropole. Autre différence majeure : la monnaie ! La Nouvelle Calédonie n’utilise pas l’Euro mais le Franc Pacifique (1 € = 120 F environ).

On observe également un décalage assez marqué dans le développement des infrastructures générales, notamment dans le domaine des télécommunications. L’Internet haut débit est arrivé majoritairement début 2010 avec la construction d’un câble sous-marin reliant le pays à l’Australie. Les tarifs associés à ces récentes structures sont donc (beaucoup) plus élevés qu’en métropole, que ce soit pour Internet ou pour la téléphonie mobile. Qui plus est, cette situation est supervisée par plusieurs monopoles, notamment dans les télécoms et le transport aérien, il n’y a pas de concurrence donc pas de guerre des prix. Ceci étant lié à la protection du marché local, mise en place par le gouvernement.

Pour revenir à des sujets plus légers, vivre en Nouvelle Calédonie c’est aussi vivre une bonne partie de l’année sous le soleil à des températures de 30°C en moyenne (sauf pendant la saison « fraîche »). C’est aussi s’évader le weekend sur un îlot perdu au milieu de l’océan et nager avec les tortues, admirer la richesse de la faune et la flore sous-marines… Il y a tellement de bonnes choses à découvrir que cette interview ne serait pas assez longue pour tout lister. Le mieux c’est de venir directement sur place pour se rendre compte de toutes les merveilles de la Calédonie.
 

Quel est votre meilleur souvenir ?

Il est difficile de faire un choix tellement la vie ici est passionnante ! Notre séjour à l’île des Pins était vraiment sensationnel, un véritable paradis sur terre : des plages de sable fin, une eau turquoise, des tortues, des dauphins, des hôtels incroyables… Mais je crois que le meilleur souvenir reste celui de mon cadeau d’anniversaire offert par Norine : un vol en ULM au-dessus du célèbre Cœur de Voh et du lagon. Vu du ciel, les couleurs de l’océan se révèlent ! On aperçoit des dégradés saisissants entre le lagon et la barrière de corail, et avec de la chance il est possible de voir depuis les airs des raies manta gigantesques. En bref, c’est une activité à faire absolument si jamais vous avez l’occasion de venir visiter le « Caillou » (surnom donné à l’île de Nouvelle Calédonie).
 

Est-ce qu'il y a des choses qui vous manquent depuis que vous êtes installés en Nouvelle Calédonie ?

La famille, inévitablement. Il n’est plus possible de d’arriver chez nos parents ou boire un verre avec nos amis à l’improviste comme nous en avions l’habitude avant. Maintenant on prend des « rendez-vous » pour passer du temps ensemble sur Skype ou au téléphone, décalage horaire oblige ! Mais une partie de notre famille a déjà craqué et compte nous rejoindre pour les fêtes de fin d’années et s’installer ici pour certains avec nous. On est super chanceux ! Il y a aussi notre petit chat resté en métropole, qui nous manque beaucoup. Même si on le sait bien entouré et qu’il ne manque pas de câlins, on espère pouvoir lui faire rejoindre la Calédonie rapidement.
 

La vie d'un expat en Nouvelle Calédonie, ça ressemble à quoi ?

Nouméa se vide complètement les week-ends ! C’est d’ailleurs assez surprenant les premiers temps mais on y prend vite goût car on comprend le trait marquant de la Nouvelle Calédonie : la nature. Je dirais donc commencer la journée par une petite séance de sport sur la promenade le long de l'océan, assez tôt car le soleil chauffe très vite ici. Se rendre au marché et faire quelques courses pour partir camper sur un îlot ensuite entre amis. En mode Robinson, il n’y a pas plus dépaysant que de faire une bonne séance de PMT (Palmes Masque Tuba), une sieste à l’ombre d’un cocotier, « faire un coup de pêche » pour déguster du bon poisson sur le barbecue le soir, apprécier le coucher de soleil qui est une véritable institution ici et dormir dans un hamac à la belle étoile avec les vagues pour vous bercer. Ça peut aussi être partir randonner en brousse, l’essentiel étant de partir à la découverte de la nature calédonienne et de profiter de ses vertus ressourçantes. L’avantage ici c’est que l’on a l’impression de partir en vacances tous les week-ends !

 

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire ce blog ?

Cela remonte à l’été 2013 où nous sommes partis Norine et moi en voyage à New York. Pour organiser ce périple, nous avons cherché plein d’infos sur les meilleurs endroits à visiter et surtout les bons plans. Nos recherches nous ont amené sur le blog Bons Plans Voyage New York qui explique plein de choses et qui propose des expériences personnelles, ce qui est tout de suite plus « vendeur » qu’un simple site touristique.

Lorsque nous avons décidé de partir en Nouvelle Calédonie, nous avons effectué la même démarche, à savoir : chercher des informations, du vécu, des détails sur certaines démarches, etc. Nous avons bien entendu découvert l’espace dédié à la NC sur expat.com mais les articles présents étaient vraiment trop anciens (2009 voire 2006 pour certains). Quant au forum, le gros problème c’est que lorsqu’une personne pose une question, 10 autres vont proposer 10 réponses différentes. Nous nous sommes alors rendus compte qu’aucun blog sur le sujet n’existait… On s’est donc dit : pourquoi pas nous ?

D’abord pour garder un lien avec nos familles et leur permettre de découvrir notre nouvelle vie au travers d’articles, de photos et de vidéos. Et par la suite nous avons fait le choix de proposer un contenu moins personnel et plus général pour apporter des informations à quiconque souhaite découvrir la Nouvelle Calédonie. L’idée est donc de promouvoir cette si belle île tout en apportant notre expérience personnelle. Une sorte de bouche à oreille numérique qui met beaucoup plus en confiance qu’un site de l’office du tourisme qui liste des activités sans se prendre la tête. Les nombreux retours et encouragements reçus dès le départ par nos familles et premiers lecteurs ont confirmé notre motivation à continuer. C’est gratifiant de savoir que notre travail peut donner un petit coup de pouce à d’autres qui tentent l’aventure. L’objectif du blog est avant tout le partage ! 

Avez-vous déjà rencontré du monde grâce à votre blog ?

Absolument ! Dès le premier mois d’activité de notre blog, un couple de notre âge est venu à notre rencontre via le blog pour faire connaissance. Et depuis nous ne nous quittons presque plus, la bande s’est même agrandie ! Par ailleurs, nous avons pu rencontrer de nombreuses personnes grâce aux différents partenariats que nous pouvons nouer sur place, dans le but de toujours proposer plus de contenus à nos lecteurs. De manière générale, on rencontre très facilement du monde en Nouvelle Calédonie, les relations se créent plus rapidement et facilement qu’en métropole.
 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à celles et ceux qui souhaitent aller vivre en Nouvelle Calédonie ?

Il faut d’abord penser à votre futur emploi. Sauf avec des compétences vraiment particulières, il vous sera très difficile de trouver un emploi à distance. Le bouche à oreille est roi en Nouvelle Calédonie, n’hésitez pas à frapper à toutes les portes. Attention toutefois à la protection de l'emploi local, cela signifie qu’à compétence égale, une personne locale sera toujours favorisée par rapport à vous. En revanche, ne vous découragez pas pour autant, si vous avez de l’envie, de la motivation et de la valeur ajoutée à revendre, il ne fait aucun doute que vous trouverez un emploi (ou vous lancerez une activité indépendante).

Prévoyez également un peu d’économies : 5 000 € semble être le minimum (sans compter les billets d’avion) pour pouvoir payer son premier loyer (+ la caution) et acheter un moyen de locomotion. Comptez 10 000 € à 2 pour être vraiment à l’aise, réussir votre installation et profiter des bonnes choses en arrivant. L’argent part très vite en Nouvelle Calédonie.

Réfléchissez également à votre « mode de vie » : si vous voulez la jouer citadin, installez-vous à Nouméa, la capitale du pays qui se rapproche le plus de la vie métropolitaine. Au contraire, si vous vous sentez l’âme d’un « aventurier du dimanche », excentrez-vous de la capitale pour aller à la découverte de la brousse, sans oublier les îles Loyauté (Lifou, Maré, Ouvéa) et l’île des Pins qui sont de véritables paradis sur Terre.
 

Un Jour en Calédonie

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international