Close

Les pérégrinations d'une nana

Blog du mois
Publié l'année dernière
Je m'appelle Virginie, j'ai un peu plus de trente ans et je viens de France. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais l'Écosse est un pays qui m'a toujours attirée, fascinée même je peux dire.

Je m'appelle Virginie, j'ai un peu plus de trente ans et je viens de France. Ma famille est originaire d'Auvergne, j'ai vécu de nombreuses années en Touraine et plus récemment en région parisienne où je m'étais installée à la suite de mes études en Histoire des Arts pour travailler dans le service culturel d'un Parc naturel régional.
 

Comment t’est venue l'idée de t’installer en Écosse ?

Je ne sais pas vraiment pourquoi mais l'Écosse est un pays qui m'a toujours attirée, fascinée même je peux dire. Peut-être Mel Gibson en kilt dans Braveheart  y est pour quelque chose qui sait ! Blague à part, d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu envie de découvrir ce pays, mais ce n'est qu'en 2011 que j'y ai mis les pieds pour la première fois. Puis j'y suis retournée, encore et encore, plus longtemps à chaque fois et de façon de plus en plus rapprochée. M'y installer n'a été que la suite logique de tous ces voyages.
 

Depuis combien de temps es-tu partie ? Est-ce la première fois que tu vis loin de chez toi ?

C'est tout récent, puisque je me suis installée à Glasgow en début d'année ! C'est la première fois que je m'expatrie, mais vu que j'ai pas mal bougé en France, d'une certaine manière, ce déménagement n'a pas été si différent - si l'on exclut la langue Anglaise ! Je n'ai juste, pour l'instant, pas encore apporté toutes mes affaires qui m'attendent bien sagement dans un box de l'autre côté de la Manche.
 

Comment s'est passée l'installation ?

Plutôt simplement. Connaissant déjà du monde sur place suite à mes voyages, j'avais un endroit où loger à mon arrivée le temps de trouver quelque chose de plus définitif. Par un heureux concours de circonstances, il m'a été possible de rester dans ce qui devait être temporaire ! Je n'ai donc pas eu à subir le passage en agence immobilière, visites et dépôts de dossiers.
 

Les Écossais sont-ils accueillants ?

Oui, ils le sont ! Je m'étais déjà fait la réflexion lors de mes voyages que les Écossais étaient gentils (dans le bon sens du terme) et ouverts. Ce n'est pas qu'avec le voyageur. Depuis mon arrivée je suis entourée d'Écossais et cela se passe très bien. Et puis il faut savoir qu'ils adorent l'accent français, celui-là même que l'on rêve tous de perdre !
 

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à Glasgow/en Écosse ?

À Glasgow, les déchets qui traînent dans les rues et ce, dans tous les quartiers de la ville. C'est un réel problème ici, la municipalité tente d'y remédier. Je ne sais pas bien quelle en est la cause.
 

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, ton pays d'origine ?

Les risques encourus par les piétons ! Je blague bien sûr, mais pas tant que ça. Déjà, il y a le sens de circulation. J'ai souvent conduit ici et me suis bien faite à la conduite à gauche. Mais en tant que piétonne je mets toujours un temps incroyable à traverser une route. J'ai besoin de regarder maintes fois dans les deux sens : mon cerveau n'arrive pas à imprimer d'où viennent les voitures !

Mais ce qu'il faut surtout savoir ici c'est que le piéton qui traverse n'est pas prioritaire comme en France. Même une voiture qui s'engage sur la route que vous souhaitez traverser ne vous laissera pas passer, même si les Ecossais sont plutôt calmes au volant.
 

Quel est ton meilleur souvenir ?

Ce n'est pas mon meilleur souvenir en Écosse mais c'est à ce jour peut-être ma plus grande fierté : avoir décroché un entretien et m'en être sortie ! Parce que l'entretien en anglais c'est une chose, en Écossais s'en est une autre et en Glaswégien… je vous laisse imaginer ! Ils ont un accent très prononcé ici et parlent très, très, très vite ! Mais j'adore !
 

Est-ce qu'il y a des choses qui te manquent depuis que tu es installée en Écosse ?

Le pain ! De manière générale la nourriture est différente, mais à Glasgow on trouve de quoi bien manger - pas toujours pour un prix raisonnable par contre. J'ai par exemple deux excellents vendeurs de fromage à deux pas de chez moi et ils ont tous les deux d’excellents produits. Mais j'ai cherché sans succès à ce jour du bon pain. Ca reste ma quête du moment !
 

La vie d'une expat à Glasgow, ça ressemble à quoi ?

La vie ici n'est pas si différente qu'en France. J'ai seulement troqué ma tartine du petit-déjeuner avec un scone (fait maison !) ! Je suis encore en phase de découverte, alors, plus qu'en France peut-être, je passe beaucoup de temps à me balader dans la ville, à tester les bonnes adresses que l'on me recommande, à traîner dans les musées… Glasgow est une ville importante mais elle reste à échelle humaine et ça c'est appréciable. J'y trouve tout ce dont j'ai besoin mais à côté de ça en trente minutes de voiture je peux sortir de la ville et me retrouver dans la rase campagne et en une heure dans les Highlands. C'est magique !
 

Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ce blog ?

L'année passée, j'ai décidé de quitter mon emploi en France et de prendre le temps de voyager avant mon expatriation (que j'avais déjà bien en tête !). C'est là que j'ai commencé à écrire un blog. Il était d'abord essentiellement destiné à mes amis et à ma famille. Les débuts ont été très irréguliers je dois dire, il est plus facile d'alimenter un compte Instagram au jour le jour qu'un blog lorsque l'on est en vadrouille ! Quand je suis rentrée, j'avais envie de partager mes expériences avec un plus grand nombre de personnes pour qui cela pourrait être utile (enfin je l'espère !). Parler de mon expatriation était finalement la suite logique de tout cela. J'ai donc refondu le blog en début d'année (c'est la version actuelle) et y ai ajouté les rubriques ayant trait à la vie à Glasgow et en Écosse.
 

As-tu déjà rencontré du monde grâce à ton blog ?

J'ai échangé avec beaucoup de personnes - d'autres blogueurs ou des personnes souhaitant visiter l'Écosse - mais n'ai pour l'instant rencontré personne. Bientôt ?!
 

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à celles et ceux qui souhaitent aller vivre à Glasgow/en Écosse ?

Lancez-vous ! Ne vous arrêtez pas à des "la ville est moche", "il pleut tout le temps", "Glasgow c'est dangereux et sinistré"… Glasgow, aujourd'hui encore, a très mauvaise réputation mais la ville est en plein renouveau et franchement très dynamique. Toutes les personnes avec qui j'ai échangé et qui ont, à un moment où à un autre de leur vie, habité la ville, en gardent un excellent souvenir. Enfin les Glaswégiens sont ouverts et accueillants et le temps pas si mauvais que ça !
 

Les pérégrinations d'une nana

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international