Close

Pendant ce temps à Santa Cruz

Blog du mois
Publié il y a 3 ans
Nous sommes deux Français expatriés en Californie, en provenance directe de Paris. Bien qu'ayant vécu à Paris, nous sommes des "provinciaux" dans l'âme : Magouille est originaire du Sud-Ouest de la France ; Trublion vient du Mans, et a beaucoup bougé en France.
Magouille&Trublion

Magouille&Trublion

Nous sommes 2 expatriés à Santa Cruz, en Californie. Depuis fin 2013, nous expérimentons la vie à l'américaine, sous le soleil californien. Nous partageons nos aventures d'expat', découvertes et voyages sur le blog Pendant ce temps à Santa Cruz.

Nous sommes deux Français expatriés en Californie, en provenance directe de Paris. Bien qu'ayant vécu à Paris, nous sommes des "provinciaux" dans l'âme : Magouille est originaire du Sud-Ouest de la France (Gironde / Dordogne) ; Trublion vient du Mans, et a beaucoup bougé en France (Rennes, Grenoble, Strasbourg).

 

Comment vous est venue l'idée de vous installer à Santa Cruz ?

Trublion a pour vocation de travailler comme enseignant-chercheur - voie dans laquelle il faut vraiment persévérer pour trouver un emploi en France. Bien souvent, dans son domaine, une expérience à l'étranger peut être un vrai tremplin. Nous travaillions à Paris depuis quelques années, et cela nous a paru séduisant d'aller découvrir de nouveaux horizons. Quand on a transmis à Trublion une offre pour un postdoc (contrat de recherche temporaire, après le doctorat) à l'Université de Californie Santa Cruz, on s'est tout de suite imaginés en bord de mer, au soleil, avec un rythme de vie plus calme. On a foncé !

 

Depuis combien de temps êtes-vous partis ? Est-ce la première fois que vous vivez loin de chez vous ?

Cela fait 9 mois que nous sommes aux USA - le temps est passé très vite. Ce n'est pas notre première expérience à l'étranger à chacun, mais c'est la première fois que nous partions ensemble et en n'étant plus étudiants. S'expatrier quand on a 30 ans, c'est vraiment différent. Il faut quitter un réseau d'amis bien installé, essayer de s'intégrer par ses propres moyens, se dépatouiller avec des démarches administratives plus complexes. Les défis sont plus importants.

 

Comment s'est passée l'installation ?

L'installation a été mouvementée ! Entre notre départ de Paris et notre arrivée à Santa Cruz, nous n'avons pas eu le temps de dire "ouf !". Quand nous avons débarqué à Santa Cruz, il nous a fallu chercher un appartement. Nous avons encore dû gérer toute une salve de démarches administratives (demande d'autorisation de travail pour Magouille, demande de numéros de sécurité sociale, ouverture de compte bancaire, permis de conduire à repasser…). Il a fallu attendre un peu avant de pouvoir se sentir libre d'esprit, et profiter vraiment de notre nouvel environnement.

 

Les Californiens sont-ils accueillants ?

Oui, les Californiens sont très sympathiques. Ils parlent assez facilement, et ont toujours le petit mot qu'il faut pour faire plaisir ou booster le moral. Ils sont très positifs. En revanche, pour construire une relation amicale, c'est comme partout : il faut du temps, les bonnes opportunités de rencontres et les affinités qui vont avec.

 

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris à Santa Cruz/aux États-Unis ?

Le côté très direct des Américains ! Ils agissent très vite. Ils n'hésitent pas une seconde à dire ce qu'ils pensent. Ils ne prennent pas toujours de gants. Cela a un côté assez déroutant, parfois à la limite de la politesse d'un point de vue français. Mais une fois que l'on a compris comment ils fonctionnent, on sait qu'il faut faire comme eux : ne pas se prendre la tête.

 

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, votre pays d'origine ?

Tout est pensé pratique. Tout est centré sur l'automobile. On peut poster une lettre en restant au volant, aller manger au fast-food ou retirer des sous en voiture. Au début, nos voisins s'étonnaient (et s'inquiétaient) qu'on n'ait pas de véhicule ; dans notre quartier, nous sommes parmi les rares personnes à aller faire nos courses à pieds. Une autre différence : les restaurants. Santa Cruz est une petite ville et il y en a à foison. Ici, les gens font moins la cuisine chez eux, et sortent plus facilement pour aller manger. Où qu'on aille en road trip en Californie, on trouvera toujours un endroit pour grignoter un bout.

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

Yosemite au printemps, en haut du Glacier Point. Toute la vallée à nos pieds, et les montagnes face à nous, avec de la neige résistant encore sur quelques sommets, et les cascades coulant à flot. C'est l'un des endroits en Californie qui caractérise le mieux ce que les Etats-Unis peuvent offrir de meilleur à des expats : des paysages extraordinaires, immenses, uniques. 

 

Est-ce qu'il y a des choses qui vous manquent depuis que vous êtes installés aux Etats-Unis ?

Oui, l'apéro entre copains en terrasse ! Ici, la culture de l'apéro n'est pas aussi développée qu'en France. Côté nourriture, on s'attendait à ce que beaucoup de choses nous manquent. Mais en Californie, on est assez gâtés : on peut acheter facilement des fruits et légumes, on trouve même du pain et spécialités françaises à Santa Cruz. Mais il faut quand même bien l'avouer : la bonne baguette qui croustille sous la dent, tout droit sortie d'une bonne boulangerie, nous manque beaucoup, quand même.

 

La vie d'un expat à Santa Cruz, ça ressemble à quoi ?

La vie d'un expat à Santa Cruz est débarrassée de la routine "métro, boulot, dodo" ! La vie est cool, sans stress. Un court trajet en bus, une petite marche à pieds ou un tour en vélo, et on arrive à destination. Quand on se lève tôt, on sait qu'on va pouvoir profiter de sa journée avec, en général, une météo très favorable. On a moins la sensation de courir après le temps, on profite à fond d'un environnement détendu. On s'est très vite habitués à tout ça, et pourtant, on est encore surpris par la douceur de vivre à Santa Cruz. Croiser notre voisin qui part surfer le matin avec sa planche sur le bras, cela reste étonnant !

 

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire ce blog ?

Au départ, l'envie de rester connectés avec la France et de partager notre expérience d'expatriés. On a bien des clichés en tête sur les Etats-Unis, une image toute faite, modelée par ce que l'on voit à la télé (c'est quand même impressionnant l'influence qu'a ce pays sur notre propre culture, quand on y pense !). On a envie de partager notre réalité, envie de donner un autre regard. Avec le blog, on espère aussi aider d'autres (futurs) expats dans leur démarche d'expatriation, et leur permettre de tirer parti de notre expérience. 

 

Avez-vous déjà rencontré du monde grâce à votre blog ?

Pas encore, mais le blog est une vraie source d'échanges. Grâce à lui, nous sommes en lien avec plusieurs expats, et on espère bien pouvoir faire des rencontres réelles dès que l'occasion se présentera !

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à celles et ceux qui souhaitent aller vivre à Santa Cruz ?

Attention à bien estimer votre budget logement. Santa Cruz est une station balnéaire prisée, et sa proximité avec la Silicon Valley fait monter le marché de l'immobilier. En revanche, pour le même prix, un deux-pièces à Santa Cruz sera souvent bien plus grand qu'un deux-pièces parisien ! Contrairement à certaines régions des USA, à notre sens, on peut très bien vivre sans voiture si on habite près du centre-ville. Santa Cruz est une ville à taille humaine. Si l'on aime la mer et la proximité avec la nature, tout en étant proche de lieux de sortie et d'animation, c'est vraiment une ville californienne qui offre un excellent équilibre.

Pendant ce temps à Santa Cruz

3 Commentaires
Gaëlle59
Gaëlle59
il y a 3 ans

Merci pour ce partage et bonne continuations à vous!

Répondre
974QUEBEC
974QUEBEC
il y a 3 ans

Nous, c'est expat-québec... après les rigueurs d'un premier hiver, on va découvrir la Californie dans 3 jours... Merci pour ces infos, Santa Cruz sera sur notre chemin SFO/LAX, on y fera un détour.

Répondre
sandalain
sandalain
il y a 3 ans

Cool, sympa la présentation de Santa Cruz, par nos amis Trublion et Magouille.... Un gars (çagaze) également du Sud Ouest de la France Toulouse, expat en Amazonie nord Brésil, à proximité (04 h 00 de bateau) d'une île située sur le fleuve Amazone, où seuls les véhicules sans moteur sont autorisés. Cela laisse juste la place aux vélos / quadricycles / et bateau qui peuvent eux, utiliser le moteur pour se déplacer sur cet immense fleuve... Amitiés les Californiens

Répondre

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international