Close

Carnet de Ti’Piment

Blog du mois
Publié il y a 4 ans

Je suis M. ou Ti' Piment mon surnom sur mon blog, 26 ans, et maman de mon baby boy de 5 mois, ma Crevette comme j'aime l'appeler. Originaire du sud de la France, j'ai également vécu quelques temps en Ardèche avec mon conjoint avant de nous installer en Martinique.

Je suis M. ou Ti' Piment mon surnom sur mon blog, 26 ans, et maman de mon baby boy de 5 mois, ma Crevette comme j'aime l'appeler. Originaire du sud de la France, j'ai également vécu quelques temps en Ardèche avec mon conjoint avant de nous installer en Martinique. 

Comment t'es venue l'idée de t'installer en Martinique?

A vrai dire, on s'est installé sur cette île suite à la mutation de mon homme. J'ai donc fait mes valises, en laissant la moitié de ma penderie derrière moi et notre chat chez ma beldoche, que l'on récupérera à notre retour.

Depuis combien de temps es-tu partie? Est-ce la première fois que tu vis loin de chez toi?

Cela fera 1 an au mois d'août. Pas très longtemps comme tu peux le constater, mais assez pour faire un ti' bilan de notre vie ici. C'est bien la première fois que je "m'exile" aussi loin de chez moi, en même temps 7000 km ce n'est pas rien comme distance ! 

Comment s'est passée l'installation?

Dès que l'on a appris notre mutation, nous avons contacté les déménageurs et les cartons sont partis 1 mois avant nous dans un container. A notre arrivée, on a été accueilli par les collègues de travail de mon conjoint et nous avons reçu nos affaires dès le lendemain. On ne dirait pas, mais c'est toute une organisation ! Surtout pour les démarches administratives, le rythme de vie est assez différent de celui de la métropole. Comme on dit, pani pwoblem ... (rires)

Les Martiniquais sont-ils accueillants?

Les Martiniquais sont assez accueillants : ils respirent la joie de vivre et sont prêts à vous offrir un ti'punch avec plaisir (rires). N'importe où l'on va, même un dimanche à la plage, on peut facilement discuter avec eux. Ou encore au marché, ils nous appellent avec leur accent créole "ma doudou". 

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à la Martinique?

Je dirai le coût de la vie ! En étant venue en vacances en 2010 sur cette île, je n'y avais pas prêté attention. Mais c'est en vivant ici que l'on se rend compte que la vie est très chère (courses alimentaires, Internet, téléphone ...). Autre chose aussi, les stations-services sont toutes au même prix, et contrairement à la métropole où ce métier a disparu, il y a des pompistes. De même, il n'y a pas de bureau de tabac ... 

Quelles sont les différences les plus marquantes avec ta région d'origine?

Le climat dans un premier temps : il fait toujours chaud et humide. Je n'ai jamais vu la température descendre en dessous de 23°C, et encore c'était en hauteur dans le morne. En ce moment, on est en pleine période cyclonique - d'ailleurs la tempête tropicale Chantal a frappé l'île il y a quelques jours - et il faut savoir se préparer face à un tel phénomène en faisant des réserves d'eau et de nourriture ... Il y a des tremblements de terre aussi ! La première fois, j'ai cru que mon conjoint avait troqué notre lit contre un de ses trucs vibrants. Mais quand j'ai vu mon verre bouger tout seul sur ma table de chevet, j'ai vite compris que je m'étais trompée. 

Dans un deuxième temps, c'est le paysage : il y a de la végétation de partout. Tout est luxuriant, vert, presque étouffant par endroit. Ou d'un extrême à l'autre, on se retrouve dans un endroit désertique et sec, avec des cactus et le soleil qui nous tape sur la tête. C'est presque irréel, quand on ne connait pas on s'extasie sur la moindre chose. 

Quel est ton meilleur souvenir?

Cela peut paraître bête comme réponse, mais je dirai la naissance de mon fils. Ma crevette est née il y a quelques mois en Martinique et c'est un souvenir qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. 

Est-ce qu'il y a des choses qui te manquent depuis que tu es installée à la Martinique?

La famille et les amis ... Et quelques magasins d'ameublement et de cuisine, je suis une fana de cuisine ! Et il est vrai que l'on ne trouve pas toujours tous les ingrédients d'une recette, soit parce qu'il n'y en a pas ou que c'est trop cher ! Par exemple, à 8 euros la barquette de fraises, je m'en passe bien volontiers ! 

La vie d'une expat à la Martinique, ça ressemble à quoi?

Ma journée se fait surtout en fonction de ma Crevette et de l'emploi du temps de mon homme. Entre les bibis, les couches et la lessive, mes journées pourraient se comparer à celle d'une maman vivant en France. Mais quand on a l'occasion de sortir, on passe nos journées à la plage (formule barbec' - bronzette - baignade bien sûr), ou bien on découvre les environs (il y a beaucoup de jardins, des parcs, des distilleries ...) avec notre super poussette tout terrain ! 

Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ce blog?

Au début, j’ai choisi d’ouvrir mon blog pour faire partager notre quotidien à nos familles et amis. Et oui la distance n’aidant pas pour garder le contact, je pensais que c’était une bonne idée de leur montrer comment on vivait notre expatriation en Martinique. Entre les mamies qui demandent des nouvelles de notre Crevette et les z’amis qui planifient de venir nous voir, je trouvais ça bien de leur faire découvrir l’île à travers des photos. Puis est venue l’envie d’en faire un carnet de route qui aiderait les voyageurs mais aussi de futurs expatriés en leur montrant mes coups de cœurs, les p’tits restos sympas, des visites à ne pas rater ou encore les plages où il est bon de s’y faire dorer la pilule … Bref, vous l’aurez compris ce blog permet de pouvoir garder un lien avec mes proches au quotidien mais aussi de pouvoir assouvir plusieurs de mes passions qui sont l’écriture, la photographie et la cuisine.

As-tu déjà rencontré du monde grâce à ton blog?

Je me suis surtout liée d'amitiés avec quelques blogueuses, derrière mon ordinateur. Je n'ai pas encore eu l'occasion de vraiment en rencontrer un(e) en chair et en os. 

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à celles et ceux qui souhaiteraient aller vivre à la Martinique?

De ne pas venir les mains dans les poches! Bien préparer son arrivée et être très patient avec les administrations. Après vous pouvez oublier les vêtements d'hiver : depuis que je suis ici, je n'ai mis qu'une seule fois un jean et c'était pendant un cyclone ! Sortez short, maillot et tongs et venez donc découvrir cette magnifique île.

Carnet de Ti’Piment

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international