Close

Vanessa : "Les expatriés sont agréablement surpris de l'hospitalité des Philippins"

Interview
Publié il y a 6 mois
Directrice Générale de la CCI France Philippines, Vanessa vit à Manille depuis bientôt 4 ans. Elle nous présente en détail ce pays multiculturel en plein développement.

Vanessa, quelles sont les spécificités des Philippines, au regard des autres pays de la région ?

Le pays est un archipel de 7 107 îles divisées en 3 zones géographiques principales : Luzon, Visayas et Mindanao. C'est le 12ème pays le plus peuplé du monde. Les Philippines sont un pays « jeune » : 37% des Philippins ayant entre 25 et 54 ans, un âge médian de 24 ans et seulement 4,5% de la population ayant 65 ans ou plus.

Le développement du pays a fortement été influencé par la période coloniale espagnole, qui s'est étalée sur 300 ans. Ceci explique également la forte influence de l’église catholique : 81% de la population est de confession catholique. Les trois siècles de colonisation espagnole ont été suivis de 50 ans de mise sous tutelle américaine, ce qui explique pourquoi l’Anglais est l'une des langues officielles du pays.

Qu’est-ce qui vous a surpris ou vous surprend encore, en tant qu’expatriée ?

Etant née avec la double culture franco-philippine, mon expérience personnelle n’est peut-être pas représentative de la vision que les expatriés français peuvent avoir des Philippines. De façon générale les expatriés sont souvent agréablement surpris de l’accueil et l’hospitalité des philippins.

Vous êtes responsable de la Chambre de Commerce France Philippines. Quelles opportunités offre ce pays pour les chefs d’entreprises ou les entrepreneurs ?

Un nombre croissant d’entrepreneurs vient s’installer aux Philippines, principalement dans le domaine des technologies de l’information. La CCI est d’ailleurs à ce titre partenaire de la French Tech avec pour objectif de faire des Philippines un hub des start-up françaises. Il existe de nombreux avantages à venir développer son entreprises aux Philippines, surtout lorsque la société oeuvre dans le secteur des Technologies de l'Information ou des « shared services ». En effet, la main d’œuvre est très bien qualifiée, l'offre locale de formation en TI est de qualité et il existe de nombreux avantages fiscaux pour les entreprises de ce secteur.

L'on trouve également des opportunités dans le domaine de l'énergie, notamment dans les énergies renouvelables, ainsi que dans le tourisme, l’agriculture et les infrastructures. Ce dernier secteur est notamment soutenu par de nombreux partenariats public-privés.

Comment voyez-vous les Philippines dans cinq ans ?

Depuis les dix dernières années, on note l’émergence d’une classe moyenne, principalement liée à l’importance croissante du secteur TI-BPM (Business Process Management). La classe moyenne voit son pouvoir d’achat croître d'année en année. La consommation interne contribuent ainsi de plus en plus au PIB, qui enregistre une progression moyenne de 6% depuis 5 ans. En outre, 50% de la population habite désormais dans des zones urbaines. Ceci nécessite un développement important des infrastructures. Le réseau des transports en commun, qui ne permet pour l’instant pas de répondre à la pression démographique, offre de belles perspectives pour les entreprises du secteur privé.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant s’installer aux Philippines ?

Comme dans beaucoup de pays d’Asie, il faut être patient. Il est également important de développer son réseau personnel par l’intermédiaire de clubs d’affaires ou encore des institutions internationales et des écoles. Il est donc essentiel d’établir rapidement un réseau de contacts professionnels car les relations à haut niveau peuvent s’avérer très utiles lorsque vous êtes dans une impasse.

La ponctualité n’est pas la priorité aux Philippines et les échéances ne sont pas toujours respectées. Ceci est d’autant plus vrai que le trafic de Manille rend la durée des trajets assez imprévisible. Il est commun que votre interlocuteur arrive en retard.

Quels sont les principaux chocs culturels auxquels il faut s’attendre en s’expatriant aux Philippines ?

Malgré l’influence occidentale très forte aux Philippines et le fait que l’anglais soit la langue utilisée dans les affaires, les pratiques sont très différentes de celles utilisées en France, que ce soit dans le monde des affaires ou dans les sphères privées. En effet, il ne faut pas oublier l’importance de la culture asiatique aux Philippines même si elle n’est pas toujours très visible au premier abord. En effet, les confrontations directes, les conflits, les critiques, sont à éviter afin de ne pas faire perdre la face à vos interlocuteurs. Les statuts et les titres ne doivent également pas être négligés.

Une idée reçue sur les Philippines, qui s'est avérée totalement fausse.

Du fait de l’influence très marquée de l’occupation américaine et espagnole, l’identité philippine est souvent perçue comme inexistante. Il existe pourtant une identité philippine très forte qui se traduit notamment par les nombreux dialectes parlés et utilisés comme langue d’usage mais également par les coutumes et croyances locales qui viennent compléter le catholicisme.

2 Commentaires
Claude1944
Claude1944
il y a 6 mois

Bon interview qui malheureusement ne s'adresse qu'au Professionel

Répondre
Julien
Julien
il y a 6 mois

Superbe interview, très enrichissante !

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international