Close

Megane : « Alicante est une ville très pratique »

Interview
Publié l'année dernière
Originaire de l'île de la Réunion, Megane s'est installée à Alicante en septembre dernier dans le cadre du programme d'échange Erasmus. Elle apprécie particulièrement le dynamisme et le côté pratique de la ville.
megane974

megane974

Origine: Ile de la Réunion.

D'où viens-tu, Megane, et que fais-tu actuellement ?

J'ai 21 ans et je viens de l'île de la Réunion. J'étudie à l'ISIT Paris, école de traduction, management et interprétation, depuis près d'un an et demi maintenant. Je suis actuellement en train de terminer mon premier semestre d'échange Erasmus en Espagne, dans la ville d'Alicante.

Pourquoi as-tu choisi de t'expatrier en Espagne?

J'ai choisi l'Espagne parce c'est un pays qui me tenait à cœur de découvrir depuis plusieurs années. Et puis, l'espagnol étant la deuxième langue étrangère que j'étudie, je me suis dite que ce serait vraiment une bonne occasion de pouvoir l'améliorer, et cette fois-ci tout en étant immergée dans la culture et les coutumes du pays !

Qu'est-ce qui t'as attirée vers Alicante ?

Ce qui m'a attirée vers cette ville est premièrement sa localisation. Située sur la côte, elle me rappelle énormément mon île, avec son climat très agréable et un ciel pratiquement tout le temps ensoleillé. La plage et le centre-ville sont tous deux à proximité, la vie nocturne y est dynamique et l'on peut manger pour pas cher.

Comment s'est passée ton installation ?

Mon installation s'est plutôt bien passée. J'ai réussi à trouver une chambre un mois et demi avant mon arrivée au pays grâce à un site internet qui propose des colocations dans plusieurs appartements de la ville.

Depuis combien de temps t'y es-tu installée ?

Je suis arrivée à Alicante début septembre 2015.

Quelles étaient les procédures à suivre pour que tu puisses t'expatrier en Espagne ?

Étant donné que je suis française, je n'ai pas réellement eu de démarches compliquées à effectuer. Le programme Erasmus est un programme européen, ce qui facilite énormément les installations dans les autres pays du continent.

As-tu éprouvé des difficultés à franchir ces étapes ?

La seule chose que je redoutais réellement était que la chambre qui m'intéressait ne ressemble pas tout à fait à ce qui apparaissait sur les photos du site. C'est pour cela que j'ai bien fait d'arriver quelques jours avant ma rentrée à l'université pour pouvoir la visiter avant de confirmer quoique ce soit à l'agence. Je n'ai finalement pas été déçue !

Est-il facile d'y trouver un logement en général ? Quels sont les types de logements qui y sont disponibles ?

Je n'ai eu qu'à éplucher les sites de locations de chambres et d'appartements. Il m'a suffit de réserver en ligne la chambre qui me convenait et de verser un acompte à l'agence concernée. Je n'avais pas en tête de logement prédéfini, je ne savais pas à quoi m'attendre en termes de prix. Puis, j'ai vite compris que la colocation serait la meilleure manière de passer un semestre en Espagne sans avoir à faire trop de dépenses. Bien évidemment, il y aussi la possibilité de louer un studio seul, de loger chez un particulier ou dans des hôtels-appartements.

Comment se passent tes études ?

Ce qui est vraiment bien, c'est que j'ai pu continuer à étudier à la fois l'espagnol et l'anglais à l'université d'Alicante. Cela m'a permis de pouvoir continuer à approfondir mes connaissances de ces deux langues, sans pour autant délaisser le français parce que je me suis retrouvée à côtoyer beaucoup d'étudiants espagnols qui étudiaient le français. Le programme Erasmus permet d'autant plus de rencontrer beaucoup d'autres étudiants étrangers, ce qui favorise énormément les échanges interculturels.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Cette ville me rappelant l'île d'où je viens, je n'ai pas eu trop de mal à m'adapter. J'avais un peu d'appréhension en ce qui concerne la vie en colocation, mais pour une première expérience, et en plus dans un pays étranger, je n'ai qu'une seule chose à dire : elle aura été fabuleuse. Apprendre à vivre avec des colocataires se transforme souvent en apprendre à vivre avec une deuxième famille, peu importe les différences culturelles. La langue ne devient plus une barrière mais un élément qui rapproche malgré les différences.

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée à Alicante ?

J'ai été particulièrement surprise par les horaires de fermeture des magasins ! Ici, les habitants appellent ça « l'heure de la sieste », car entre 14h et 17h, la plupart des commerces de la ville ferment, excepté pour les grands centres commerciaux qui sont généralement ouverts toute la journée. Puis, j'ai été particulièrement surprise par les températures douces d'un hiver sur la côte espagnole. Comparé à Paris, un hiver qui oscille entre les 18 et 20 degrés, c'est plutôt pas mal !

Que penses-tu du mode de vie des Espagnols ?

J'adore le mode de vie à l'espagnol. J'en suis tombée amoureuse ! Et je suis sûre qu'il plaira à tous ceux qui aiment partager des moments entre amis ou en famille autour d'une bière, d'un café ou de toute autre chose qui permettent d'apprécier des moments de convivialité. J'aime aussi beaucoup la tradition des tapas! Les tapas sont de petits amuse-gueules qui contiennent des produits typiques d'Espagne (mini-sandwichs, tartines diverses, poulpe, calamar et surtout leur jambon de pays). Il y a même une expression typique qui a été créée tout spécialement pour définir cette habitude d'aller manger des tapas avec ses amis, « ir de tapeo ».

Une idée reçue qui s'est avérée fausse ?

On assimile souvent l'Espagne au flamenco, aux habitants qui crient pour parler et à la corrida. Mais l'Espagne c'est bien plus que ça. Il s'agit d'un pays dans lequel habitent des gens au grand cœur et qui ont la joie de vivre. En ce qui concerne la corrida, c'est un sujet bien plus sensible que ce que l'on aurait pu imaginer. Beaucoup d'Espagnols sont contre.

A quoi ressemble ton quotidien à Alicante ?

Je me réveille généralement vers 8h pour aller en cours, mais les horaires varient selon les jours. Je déjeune la plupart du temps dans l'une des 3 cafétérias du campus et rentre à l'appartement en milieu d'après-midi. Lorsque je finis plus tard et que j'ai du temps à occuper, j'en profite pour passer du temps à la salle de sport de l'université. Les tarifs étudiants y sont vraiment intéressants. Le week-end c'est travail, repos et sorties entre amis au port ou au centre-ville.

Que fais-tu pendant ton temps libre ? Quels sont les loisirs accessibles aux expatriés ?

J'aime passer mon temps libre avec mes colocataires, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du logement. Nous habitons tout près d'un grand centre-commercial qui contient beaucoup de magasins également présents en France, ce qui ne dépayse pas tant que ça. Puis le centre-ville étant tout proche, l'on se promène souvent pour faire du lèche-vitrine ou simplement se poser pour boire un café.

Qu'est-ce qui te plait le plus à Alicante ?

Alicante est une ville très pratique niveau transport. Tout peut se faire très facilement à pied et les réseaux de bus et de tramway sont assez bien développés. Puis le centre-ville est une zone très dynamique, tout comme le port qui non seulement est un coin agréable pour les promenades au bord de l'eau, mais contient aussi un casino et des discothèques avec entrées gratuites.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

Bien évidemment, ma famille en premier lieu, puis les plats typiques de mon île, comme le « carry poulet » ou le « rougaille saucisse » ! J'aime beaucoup la vie urbaine d'Alicante, mais je dois avouer que les paysages beaucoup plus « nature » me manquent également, comme les cascades et les vues imprenables que l'on peut avoir du haut des montagnes.

Un évènement particulier que tu as vécu en Espagne et que tu voudrais partager ?

Il y a quelque temps, avec mon autre colocataire française, nous sommes allées passer un week-end à Grenades. Nous en gardons un très bon souvenir bien que nous n'ayons pas pu visiter l'Alhambra qui est l'un des monuments les plus célèbres d'Europe. C'est fou ce que le covoiturage est répandu en Espagne ! Grâce à ce type de transport, nous pouvons nous permettre d'aller découvrir d'autres villes d'Espagne sans pour autant écouler toutes nos économies d'étudiant.

Quel est ton avis sur le coût de la vie à Alicante ?

Je trouve que le coût de la vie à Alicante est bien raisonnable. Pour l'étudiante parisienne que je suis, la différence a été frappante... Puis, comparée à d'autres villes d'Espagne plus grandes telles que Madrid ou Barcelone, le coût de la vie ici à Alicante est vraiment abordable.

Des conseils aux personnes qui souhaiteraient s'y expatrier ?

La seule chose dont vous aurez réellement besoin si vous souhaitez vous expatrier à Alicante est de maîtriser l'espagnol. Si vous n'en avez aucune base, pas de soucis. Il n'est jamais trop tard pour commencer grâce à des manuels ou des cours particuliers. Puis, Alicante étant une ville assez touristique, vous pourrez très bien vous en sortir avec un anglais basique à vos débuts. Le français est peu parlé mais généralement bien compris par les locaux !

Quels sont tes projets d'avenir ?

Une fois ce premier semestre terminé, je devrais retourner à Paris pour y commencer le second. Puis, je compte me lancer dans un Master de Management Interculturel, tout en réalisant des stages à l'étranger. Et puis qui sait, à la fin de mes études, pourquoi ne pas m'installer en Espagne !

2 Commentaires
sourire_h24
sourire_h24
l'année dernière

Salut, un chaleureux bonjour de la part d'un compatriote d'outremer qui probablement s'installer bientôt dans le sud de l'Espagne aussi. Max

Répondre
mirak42
mirak42
l'année dernière

Merci pour ton temoignage sur la ville d alicante.Très interressant.

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international