Close

Cyril à Miami : « J'apprécie le mode de vie balnéaire »

Interview
Publié l'année dernière
Cyril est né et a grandi à Paris. Expert comptable de formation, il a vécu plusieurs années à Londres avant de s'installer à Miami avec sa famille en 2010. Il y a fondé, en 2015, French-Media, une société de médias.
frenchmedia

frenchmedia

D'où viens-tu, Cyril, et que fais-tu actuellement ?

Je suis né à Paris, j'y ai grandi et fait mes études. Je me suis expatrié à Londres en 2000 puis, après un nouveau passage par Paris, suis venu m'installer à Miami en 2010. Cela fait donc 6 ans. Expert comptable de formation, j'ai toujours eu la fibre entrepreneuriale et aimé créer des sociétés. Après avoir développé un réseau de franchises en France, j'ai monté à Miami en 2015 une société de médias : French-Media.

Pourquoi as-tu choisi de t'expatrier aux États-Unis ?

Je souhaitais que mes enfants, ayant grandi à Londres, poursuivent leurs études en anglais et profitent d'un mode de vie à l'anglo-saxonne. Les USA représentent pour moi le pays de toutes les possibilités et de tous les défis. C'est donc ici que j'ai voulu construire ma vie et créer ma société. La liberté d'entreprendre, le dynamisme économique et la stabilité politique des USA ont aussi grandement contribué à ce choix.

Comment s'est passée ton installation ?

Plutôt bien. Nous avons été bien entourés et conseillés, ce qui a facilité notre installation. Bien sûr, nous sommes passés par de nombreuses péripéties pour obtenir nos visas, mais globalement tout s'est bien déroulé.

Qu'est-ce qui t'a attiré vers Miami ?

Nous avons choisi Miami car c'est la capitale économique du sud-est des États-Unis mais aussi une porte sur les Amériques et l'antichambre de l'Amérique Latine. L'ensoleillement, la qualité des résidences et du logement et la lifestyle nous ont séduit. A 10 heures seulement de Paris, Miami s'imposait comme un bon compromis.

Quelles sont les procédures à suivre pour qu'un citoyen français s'expatrie à Miami ?

Il y a autant de visas aux USA que d'individus. Des visas de A à Z en fonction de chaque situation. Les méthodes sont donc multiples pour s'expatrier ici, le plus important selon moi est d'être accompagné par un bon avocat.

As-tu éprouvé des difficultés à franchir ces étapes ?

Oui, en effet cette expatriation aux USA n'est pas un chemin bordé de roses ! L'étape des visas fut particulièrement compliquée mais aussi celle du crédit score dont nous ne disposions pas pour acheter notre appartement ou tout simplement notre voiture.

Quelles sont les particularités du marché de l'emploi de Miami ? Est-il difficile pour un expatrié d'y être embauché ?

Le marché de l'emploi ici est particulièrement volatile puisque vous pouvez embaucher ou licencier en quelques heures seulement. Je ne vous donne pas seulement la vision du patron mais aussi celle du salarié qui peut aller au plus offrant sans une once d'état d'âme. Le marché de l'emploi est très compétitif et plutôt très difficile pour nous autres Français, puisque nos diplômes ne sont pas les mêmes et que le salarié américain a appris à se vendre dès l'école maternelle !

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Je n'ai eu aucune difficulté particulière si ce n'est de retrouver mes marques et de me refaire un cercle amical, mais comme partout ailleurs dans le monde.

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée à Miami ?

Le nombre de condos vides en 2015 m'avait interpelé. J'étais aussi été surpris de constater que Miami est d'abord une ville hispanique avant d'être américaine. L'espagnol parlé à chaque coin de rue, sincèrement cela fut une surprise !

As-tu eu des difficultés à rechercher un logement ? Quels sont les types de logements qui y sont disponibles et accessibles aux expatriés ?

Je n'ai eu aucune difficulté à trouver un logement. Ici, tous les logements à louer ou vendre sont consultables sur une liste MLS commune. C'est donc très facile. Être expatrié n'est nullement un handicap, parfois même un atout.

Que penses-tu du mode de vie des Américains ?

J'apprécie le mode de vie balnéaire, la pratique de sports de plein air toute l'année et le caractère souriant et optimiste des Américains. Pour notre vie sociale, nous sommes cependant très différents. Leur sympathie de façade n'est pas suivie de relations humaines profondes. Je lui préfère notre sens de l'improvisation et des dîners informels entre amis.

Une idée reçue qui s'est avérée fausse ?

Le coût de la vie à Miami s'est avéré bien plus cher que ce que je ne pensais. Entre les voitures (au moins 2), le coût du logement, le prix exorbitant des activités sportives et culturelles et celui de la nourriture, nous ne sommes pas forcément gagnants à Miami !

A quoi ressemble ton quotidien à Miami ?

Je partage mon quotidien entre mon travail et ma famille. Rien de très funky ! Je passe des heures au bureau et m'occupe le soir de mes enfants et de leurs activités. Nous sommes donc loin de l'image du français bronzé sirotant des cocktails à South Beach !

Que fais-tu pendant ton temps libre ? Quels sont les loisirs accessibles aux expatriés ?

Tous les loisirs sont accessibles aux expatriés à condition qu'ils aient les moyens de se les offrir. Pour ma part, je joue au foot et au tennis, mes deux passions.

Qu'est-ce qui te plaît le plus à Miami ?

Miami est à la fois un haut lieu touristique, une station balnéaire mais aussi un grand centre d'affaires. C'est un bon compromis pour un entrepreneur comme moi qui cherche à allier business et qualité de vie.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à la France ?

Mes amis, ma famille mais aussi les bonnes petites bouffes, les plateaux de fromage, les terrasses et les bistrots de quartier.

Un évènement particulier que tu as vécu aux États-Unis et que tu voudrais partager ?

La dernière campagne présidentielle américaine que j'ai vécue à Miami en direct m'a beaucoup marqué. Débats passionnants, marketing, force média, c'était impressionnant ! Sur le plan sportif, j'étais aux premières loges du Miami Open grâce mon web magazine MyFrenchCity. Un moment inoubliable avec Nadal, Djokovic et tous nos joueurs français présents sur ce circuit.

Quel est ton avis sur le coût de la vie à Miami ?

Il est extrêmement élevé. Il faut littéralement « casser sa tirelire » pour venir s'installer ici.

Tu as créé « MyFrenchCity », un site dédié aux francophones aux États-Unis : comment t'est venue cette idée ?

Je rêvais de créer un média qui soit un trait d'union entre les expatriés français des USA et les experts francophones implantés ici qui les guident et conseillent au mieux dans leur implantation. MyFrenchCity est un web magazine de lifestyle qui met en lumière les grandes villes des USA (New York, Miami, LA). Notre site d'investissement Investir.Us remplit, pour sa part, cette fonction de trait d'union business entre investisseurs et experts.

Comment ton site aide-t-il les expatriés aux États-Unis ?

Investir.us est une interface business incontournable pour tout investisseur français aux USA. Son pendant lifestyle MyFrenchCity regorge de bons plans, d'actu et d'infos pour tous les francophones des quatre coins des USA.

Des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s'expatrier aux États-Unis ?

De préparer leur expatriation bien en amont, de thésauriser et surtout d'être bien entouré.

Tes projets d'avenir ?

Que mes deux bébés web, MyFrenchCity et Investir.us continuent de prospérer. Que mon petit dernier USA Immobilier rentre dans la cour des grands !

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international

2 millions de membres !

Regarder plus tard